Extension Factory Builder
28/02/2010 à 11:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
capture d'écran du site theatre-contemporain.net (Photo Stéphanie Jassogne) capture d'écran du site theatre-contemporain.net (Photo Stéphanie Jassogne) © DR

Transposée en Afrique centrale, la pièce sud-africaine L’Île sera jouée en RD Congo, au Rwanda et au Burundi. Avec la force symbolique d’une distribution rwando-congolaise.

Roland Mahauden, le directeur du Théâtre de poche (Bruxelles), est de retour. Fatigué, mais heureux de ses quinze jours passés en Afrique centrale. Lors de ce périple à travers la RD Congo, le Rwanda et le Burundi, il a discuté financement et visité les lieux qui accueilleront la tournée de L’Île, la pièce des Sud-Africains Athol Fugard, John Kani et Winston Ntshona. Une tournée dans l’Afrique des Grands Lacs qui reflète la distribution de la pièce : deux hommes, le Congolais Ados Ndombasi Banikina et le Rwandais Diogène « Atome » Ntarindwa. « En avril 2008, nous avons organisé un atelier pour comédiens à Kisangani, explique le Belge Roland Mahauden. Il y avait des Congolais venant des quatre coins du pays, mais également un Rwandais qui allait jouer L’Île en Belgique. Là, la force symbolique d’une distribution rwando-congolaise m’est apparue. »

L’histoire originale (deux prisonniers politiques enfermés dans des geôles sud-africaines) a été modifiée. Les prénoms ont à présent une consonance swahilie et rwandaise. Et l’action a été transposée quelque part dans un pénitencier en Afrique centrale. La force de cette pièce ne tient pas que dans sa distribution. « Elle parle de liberté, d’oppression, de résistance, insiste Roland Mahauden. Après chaque représentation, nous provoquerons le débat avec l’assistance. Dans l’est de la RD Congo, ça ira, je sais que les peuples se rencontrent. Mais ailleurs ? »

Paillote avec wifi

À Kisangani, Olivier Maloba (42 ans) se pose la même question. Il dirige le groupe de théâtre Taccems à l’espace culturel Ngoma, un lieu réhabilité avec le soutien du Théâtre de poche. L’électricité se fait rare, la ville a été dévastée par la guerre, et la création culturelle ressemble beaucoup à un luxe. Pourtant, sous une paillote qui lui sert de bureau (avec wifi), Olivier prépare cette tournée sur laquelle il sera assistant à la mise en scène. Soutenue par Africalia (Belgique), la troupe de Kisangani participera au financement de la tournée dans l’est du pays. « Notre théâtre est là pour choquer le public et les politiques, explique-t-il. Nous contribuons à notre liberté en participant à la diffusion de L’Île dans l’est du Congo. Nous ferons participer les défenseurs des droits de l’homme pour passer le message de la liberté et de la résistance auprès d’un public congolais encore apeuré par le théâtre. »

La tournée se produira dans des centres culturels et des universités, mais également dans des lieux moins cossus comme le local de la Croix-Rouge, à Goma, où « la profondeur de la scène fait entre 2 et 3 m, explique Roland Mahauden. Mais en ajoutant des tables bloquées avec des cales, ça devrait aller ».

Pour éviter les couacs techniques, l’éclairagiste du théâtre bruxellois se déplacera avec un léger kit lumière et son. Pour le reste, fidèle à l’esprit du théâtre des townships, le décor est quasi inexistant et se créera sur place. Offrir la culture à travers des pays jadis en conflit sur des planches, même bancales, peut-être n’est-ce pas un luxe, après tout. Peut-être est-ce là que commence vraiment la liberté ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : trois morts dans des échauffourées entre militaires et jeunes à Likasi

RDC : trois morts dans des échauffourées entre militaires et jeunes à Likasi

Trois personnes sont mortes et cinq ont été blessées samedi à Likasi, dans le sud-est de la RDC, lors d’échauffourées entre militaires et jeunes d'un parti de la majorité, o[...]

RDC : amnistie pour Réné Abandi, le chef de la délégation du M23 aux pourparlers de paix

Le chef de la délégation de l'ex-rébellion congolaise Mouvement du 23-Mars (M23) aux pourparlers de paix avec Kinshasa a bénéficié d'une amnistie comme une dizaine d'autres membres du[...]

RDC - AS Vita Club : Firmin Mubele Ndombe, une ambition européenne

À tout juste 20 ans, Firmin Mubele Ndombe, l’attaquant de l’AS Vita Club, fait déjà pas mal parler de lui. Le joueur du club le plus populaire de RD Congo pourrait même s’expatrier[...]

Mike la Duchesse : acteur travesti, Congolais et inquiet de l'homophobie en RDC

La RDC pourrait bientôt criminaliser l'homosexualité et sa "promotion". Rencontre avec Mike la Duchesse, premier acteur congolais à avoir interprété le rôle d'un homosexuel, qui[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Éric Jennings : "L'Afrique a financé la résistance française"

Sans l'engagement d'une partie du continent, de Gaulle aurait-il pu vaincre l'Allemagne nazie ? Pas sûr. C'est ce que démontre l'historien dans un ouvrage fort documenté, fruit d'une large enquête[...]

RDC : blessé par balles, le directeur du parc des Virunga en soins intensifs

Le Belge Emmanuel de Mérode, directeur du parc national des Virunga (est de la RDC), était en soins intensifs mercredi après avoir été grièvement blessé au cours d'une attaque, la[...]

RDC : Étienne Tshisekedi s'accroche... Et agace ?

Depuis quelques semaines, les rumeurs vont bon train au sujet de la santé d'Étienne Tshisekedi, âgé de 81 ans. Mais aux dernières nouvelles il irait mieux. Au point de reprendre à[...]

RDC : à quoi joue Léon Kengo wa Dondo ?

En évoquant une possible révision de la Constitution, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a jeté le trouble. A priori, il est exclu de toucher à la limitation du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces