Extension Factory Builder
13/01/2010 à 15:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Belge Karel De Gucht près de Lubumbashi, en février 2006 Le Belge Karel De Gucht près de Lubumbashi, en février 2006 © BENOIT DOPPAGNE/BENELUXPIX/MAXPPP

Karel de Gucht, le commissaire européen chargé de l'Aide au développement, a été déclaré persona non grata en RD Congo, après avoir vivement mis en cause les autorités du pays devant le parlement européen. Il n'en est pas à son coup d'essai.

L’« affaire » commence le 16 décembre dernier. Ce jour-là, Karel De Gucht, commissaire chargé de l’Aide au développement et de l’Action humanitaire, évoque le cas de la RD Congo devant le Parlement européen. Quel intérêt l’Union européenne (UE) a-t-elle à continuer à verser une aide humanitaire importante à ce pays « si vous n’avez pas en face de vous des interlocuteurs politiques appropriés ? » lance-t-il. La RD Congo, poursuit De Gucht, est un « énorme gâchis, un pays où presque tout est à refaire, à commencer par la reconstruction de l’État, dont l’absence est au cœur du problème ». Il n’en fallait pas plus pour irriter Kinshasa, pourtant déjà habitué aux sorties peu diplomatiques de l’ancien ministre belge des Affaires étrangères. Ce dernier a été déclaré persona non grata en RD Congo, même si l’UE lui apporte son soutien.

La façon cavalière dont De Gucht a toujours parlé aux dirigeants congolais relève-t-elle du racisme, comme l’affirme Alexis Thambwe Mwamba, le ministre des Affaires étrangères ? Ce descendant d’anciens colonisateurs souffre-t-il d’un complexe de supériorité ? Ou est-il simplement un donneur de leçons, sujet à des sautes d’humeur et qui ne s’embarrasse pas de fioritures diplomatiques ? Une chose est sûre : lors d’un voyage en RD Congo, en avril 2008, il avait réussi l’exploit de faire sortir de ses gonds Joseph Kabila en lui déclarant tout de go : « Il y a beaucoup de corrompus autour de vous. » Kinshasa avait alors rappelé son ambassadeur à Bruxelles.

Aujourd’hui, De Gucht se défend de tout paternalisme : « Nous investissons chez vous. Nous avons le droit de vous parler franchement », dit-il aux Congolais. Pour certains observateurs, son langage brutal participe d’une stratégie à usage interne. Il chercherait ainsi à se démarquer de son prédécesseur, le Wallon Louis Michel, qui, lorsqu’il était membre du gouvernement belge, avait beaucoup joué la carte Kabila. À moins que le commissaire européen ne soit l’un des derniers nostalgiques du « Congo de papa », comme disait l’ancien président zaïrois Mobutu Sese Seko, dont les relations avec Bruxelles avaient été émaillées de nombreuses crises.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers