Extension Factory Builder
13/01/2010 à 15:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Belge Karel De Gucht près de Lubumbashi, en février 2006 Le Belge Karel De Gucht près de Lubumbashi, en février 2006 © BENOIT DOPPAGNE/BENELUXPIX/MAXPPP

Karel de Gucht, le commissaire européen chargé de l'Aide au développement, a été déclaré persona non grata en RD Congo, après avoir vivement mis en cause les autorités du pays devant le parlement européen. Il n'en est pas à son coup d'essai.

L’« affaire » commence le 16 décembre dernier. Ce jour-là, Karel De Gucht, commissaire chargé de l’Aide au développement et de l’Action humanitaire, évoque le cas de la RD Congo devant le Parlement européen. Quel intérêt l’Union européenne (UE) a-t-elle à continuer à verser une aide humanitaire importante à ce pays « si vous n’avez pas en face de vous des interlocuteurs politiques appropriés ? » lance-t-il. La RD Congo, poursuit De Gucht, est un « énorme gâchis, un pays où presque tout est à refaire, à commencer par la reconstruction de l’État, dont l’absence est au cœur du problème ». Il n’en fallait pas plus pour irriter Kinshasa, pourtant déjà habitué aux sorties peu diplomatiques de l’ancien ministre belge des Affaires étrangères. Ce dernier a été déclaré persona non grata en RD Congo, même si l’UE lui apporte son soutien.

La façon cavalière dont De Gucht a toujours parlé aux dirigeants congolais relève-t-elle du racisme, comme l’affirme Alexis Thambwe Mwamba, le ministre des Affaires étrangères ? Ce descendant d’anciens colonisateurs souffre-t-il d’un complexe de supériorité ? Ou est-il simplement un donneur de leçons, sujet à des sautes d’humeur et qui ne s’embarrasse pas de fioritures diplomatiques ? Une chose est sûre : lors d’un voyage en RD Congo, en avril 2008, il avait réussi l’exploit de faire sortir de ses gonds Joseph Kabila en lui déclarant tout de go : « Il y a beaucoup de corrompus autour de vous. » Kinshasa avait alors rappelé son ambassadeur à Bruxelles.

Aujourd’hui, De Gucht se défend de tout paternalisme : « Nous investissons chez vous. Nous avons le droit de vous parler franchement », dit-il aux Congolais. Pour certains observateurs, son langage brutal participe d’une stratégie à usage interne. Il chercherait ainsi à se démarquer de son prédécesseur, le Wallon Louis Michel, qui, lorsqu’il était membre du gouvernement belge, avait beaucoup joué la carte Kabila. À moins que le commissaire européen ne soit l’un des derniers nostalgiques du « Congo de papa », comme disait l’ancien président zaïrois Mobutu Sese Seko, dont les relations avec Bruxelles avaient été émaillées de nombreuses crises.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : tout savoir sur le nouveau dialogue entre Kabila et l'opposition

RDC : tout savoir sur le nouveau dialogue entre Kabila et l'opposition

Moins de deux ans après les "concertations nationales", le président congolais, Joseph Kabila, se dit ouvert à un nouveau dialogue avec l'opposition. Testez notre application pour faire le point sur [...]

RDC : le Pr. Muyembe récompensé en France pour ses travaux sur le virus Ebola

La Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a attribué mardi un prix au virologue congolais Jean-Jacques Muyembe. Une distinction pour récompenser ses recherches sur le virus Ebola qui ont permis la mise au[...]

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers