Extension Factory Builder
04/02/2010 à 16:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cabinet Houn d'Abdelkader Abdi Cabinet Houn d'Abdelkader Abdi © DR

S’inspirant aussi bien du patrimoine algérien que de la création occidentale, le designer travaille pour des marques prestigieuses comme Alessi.

Abdelkader Abdi n’est pas le genre d’homme à se laisser « résumer » en quelques lignes. Designer multiprimé, il a aussi été musicien de cabaret par le passé. Et dans une vie antérieure, il a également fait partie de l’équipe algérienne de lutte gréco-romaine. Aujourd’hui, en plus de dessiner des meubles, dont plus d’une centaine ont été édités par de grandes firmes comme Alessi, Cinna ou Ligne Roset, il enseigne aux Beaux-Arts d’Orléans. Parce qu’Abdi est un généreux qui a à cœur « de transmettre » ce qu’il a reçu. Mais si l’on devait à tout prix le qualifier en un mot, Imaad Rahmouni, l’un de ses amis architectes, a la solution. « Abdi ? C’est Alger, Alger, Alger, Alger, Alger, Alger, Alger, Alger, Alger, Alger… ! », module-t-il sur tous les tons.

À l'ombre de la casbah

Tout est dit dans cet Alger à la puissance 10. Car Alger, c’est bien sûr l’enfance d’Abdi, qui a grandi à l’ombre de la casbah. « Tous mes souvenirs sont gravés dans mon disque dur », confie cet homme qui, à 55 ans, a su conserver un enthousiasme juvénile. Et ses réminiscences remontent à la surface à chaque fois qu’il imagine une nouvelle pièce. La capitale algérienne s’immisce dans les tajines et couscoussiers qu’il conçoit pour la prestigieuse maison Alessi et dont les couvercles sont rehaussés d’un croissant de lune orange. Elle s’incarne subtilement aussi dans la chaise « mouton » qu’il dessine à la demande de l’incontournable architecte et designer italien Alessandro Mendini, ou encore dans ses longs vases élancés aux allures de minarets. Pour autant, ce ne serait pas lui rendre justice que de laisser croire que sa culture d’origine nourrit à elle seule toute son imagination. Si son patrimoine algérien constitue sa matière première, il sait aussi le marier à de nombreuses influences : Abdi cite notamment les Méditerranéens Gaudí et Mendini, mais aussi Charles Rennie Mackintosh ou Joseph Hoffman.

La liberté recouvrée

Alger, ce n’est pas juste l’enfance insouciante et l’inépuisable matière de son inspiration, c’est aussi la ville dont il a dû s’arracher par deux fois. D’abord en 1979, pour étudier aux Arts déco, à Paris. Puis, dix ans plus tard, pour ne pas se laisser suffoquer, dit-il, par la « médiocrité » ambiante. C’est d’ailleurs peu de temps après son second départ qu’il créera Houn, le meuble exposé au Centre Pompidou (Paris) dans le cadre des 30 ans du VIA (Valorisation de l’innovation dans l’ameublement). Ce cabinet dont les portes évoquent les ailes d’un oiseau incarne à ses yeux la liberté recouvrée lorsqu’il se réinstalle en France. Parce qu’avec Abdi, chaque objet raconte une histoire, un fragment de sa mémoire.

Alger, il n’y vit certes plus, mais il y laissera son empreinte. En 2008, il a remporté un concours international grâce auquel il aura le privilège de signer le design du grand stade qui est en train de s’y construire, et il n’en est pas peu fier. Et Alger, encore et toujours, parce que, aujourd’hui, quand on insiste pour savoir ce qu’il rêverait de dessiner, il finit par avouer que c’est le bureau du président Bouteflika qu’il voudrait « revisiter ». Comment le voit-il ? « Ultracontemporain et à l’encontre des traditions ! »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa décou[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Algérie - CAN 2015 : M'Bolhi, la solitude du gardien de but

Malgré sa remarquable prestation lors du dernier Mondial au Brésil, Raïs M'Bolhi, le portier de l'équipe nationale de football, demeure méconnu et sous-coté. Mais une belle CAN avec[...]

Omar Belhouchet : "Nous n'excluons pas un retour des violences contre les journalistes algériens"

Omar Belhouchet est directeur du quotidien francophone "El Watan". Dans les années 1990, il a fait l’objet de deux tentatives d’assassinat de la part des groupes islamiques armés. Dans cet[...]

Kaddour Hadadi : Citizen HK

Musicien fidèle à ses idéaux et romancier engagé, le chti aux origines algériennes ne lâche rien.[...]

CAN 2015 : Les binationaux au coeur de la stratégie sportive de l'Algérie

L'équipe algérienne compte 16 joueurs binationaux, qui possèdent à la fois les nationalités française et algérienne. Un phénomène qui n'est pas le fruit du hasard,[...]

La guerre islamiste en France : An I

Boualem Sansal est un écrivain algérien, auteur notamment de six romans et de plusieurs essais dont le dernier, très remarqué et publié en 2013 : "Gouverner au nom d'Allah"[...]

CAN 2015 : L'Algérie brise la malédiction

Les Fennecs ont dominé l'Afrique du Sud lundi soir (3-1) dans le deuxième match du groupe C. C'est la première fois que l'Algérie remporte son match d'ouverture de la CAN depuis 1990, et la[...]

Pour Carlos Ghosn, le "Nigeria est le Brésil de demain"

Pour Carlos Ghosn, le décollage du marché automobile nigérian n'est qu'une question de temps. Et l'alliance Renault-Nissan dont il est le patron se positionne déjà pour être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA25560p096.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA25560p096.xml0 from 172.16.0.100