Extension Factory Builder
08/12/2009 à 11:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Donald Kaberuka briguera en 2010 un second mandat à la tête de la BAD Donald Kaberuka briguera en 2010 un second mandat à la tête de la BAD © Hichem

Avec près de 16 milliards de dollars injectés dans l’économie, la Banque de développement est devenue cette année le premier bailleur de fonds africain.

Pour son baptême de feu, le 28 novembre dernier, la Coalition pour le dialogue sur l’Afrique (Coda), un nouveau think-thank, a profité d’un scoop : la Banque africaine de développement (BAD) est devenue en 2009 le premier bailleur de fonds de l’Afrique, devant la Banque mondiale. Son président, Donald Kaberuka, qui est l’un des membres de la Coda, aux côtés notamment de Festus Mogae, l’ancien président du Botswana, d’Abdoulie Janneh, le secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), et de Mo Ibrahim, le président de la fondation qui porte son nom, a révélé que la BAD avait triplé ses engagements en 2009 pour atteindre près de 16 milliards de dollars, contre 5,4 milliards en 2008. À comparer aux 10 milliards de dollars prêtés par la Banque mondiale au cours de l’exercice 2008-2009.

Cette envolée des prêts et dons de la BAD s’explique par l’impact de la crise mondiale, qui a rendu difficile sinon impossible l’accès des pays africains aux marchés internationaux des capitaux. Le Botswana, frappé par la chute du cours du diamant, n’a trouvé son salut en juin dernier qu’auprès de la BAD, grâce à une avance de 1,5 milliard de dollars destinée à alléger le déficit budgétaire du pays, qui risquait de déraper à 13,5 % du PIB. L’Afrique du Sud doit aussi faire face au financement du ­programme du ­groupe Eskom, qui veut doubler sa capacité de production d’électricité à 80 000 MW d’ici à 2026. Eskom en financera 53 % sur ses fonds propres et 47 % par des prêts. Le 25 novembre, la BAD a accepté de lui prêter 2,8 milliards de dollars, soit le tiers de la participation extérieure à ce projet de 16,8 milliards. De son côté, l’île Maurice a bénéficié d’une rallonge budgétaire de 700 millions de dollars qui lui permettra de redresser la barre de la croissance économique à 5 % en 2010, contre les 3,4 % attendus cette année.

Un levier de développement

Le 25 novembre sera ainsi marqué d’une pierre blanche dans l’histoire de BAD. Le conseil d’administration de la Banque a en effet approuvé un total de 3,5 milliards de dollars pour cette journée, autant que ce qu’il avait approuvé au cours de toute l’année 2005. « Nous ne sommes pas une banque commerciale, nous sommes seulement un levier de développement », s’est senti obligé de rappeler Donald Kaberuka. Notée triple A par les agences de notation, la BAD peut contribuer à mobiliser des capitaux sur les marchés européens, asiatiques et américains à des conditions plus favorables que celles imposées à n’importe quel pays africain seul. Ainsi, 1 dollar placé par la BAD dans un projet attire 5 à 6 dollars supplémentaires auprès d’autres investisseurs. Fort de cet atout, le président de la BAD a sollicité la Coda pour le soutenir dans son projet de faire tripler le capital propre de la Banque d’ici à 2012. Une opération qui, si elle réussit, lui permettra d’avoir une assise financière de 100 milliards de dollars.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Un think-tank 100 % africain

Article précédent :
Baisse de régime pour Boeing

Réagir à cet article

Continental

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage en Afrique de l'Ouest, avec un bilan de [...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

CAFF : les femmes aussi jouent au football !

Depuis, le 11 octobre, se déroule à Windhoek, capitale de la Namibie, le Championnat d’Afrique de football féminin (CAFF) qui est aux femmes ce que la Coupe d’Afrique des nations (CAN) est aux[...]

Art contemporain : 1:54, la petite foire qui monte, qui monte...

La deuxième édition de l'unique foire européenne consacrée à l'art contemporain africain se tient à Londres du 15 au 19 octobre. Et fait beaucoup parler d'elle.[...]

Bolloré Africa Logistics : fin de règne pour Dominique Lafont ?

 Dominique Lafont pourrait quitter son poste à la tête de Bolloré Africa Logistics pour "prendre des fonctions élargies et transversales" au sein de la maison mère, le groupe[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers