Extension Factory Builder
24/11/2009 à 12:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

C’est une promesse qui ne date pas d’hier : en accédant au pouvoir lors de l’alternance historique de 2002, la Coalition arc-en-ciel (Narc) s’était engagée à proposer aux Kényans une nouvelle Constitution dans les cent jours. Trois ans plus tard, le référendum organisé autour de cette question provoquait l’éclatement de la coalition et dressait face à face deux anciens alliés : le président, Mwai Kibaki, et Raila Odinga, privé du poste de Premier ministre qui devait être créé pour lui… On connaît la suite : leur affrontement, lors de la présidentielle de décembre 2007, a failli entraîner le pays dans la guerre civile.

En février 2008, de longs pourparlers ont abouti à la formation d’un gouvernement de grande coalition, au sein duquel le président Kibaki et le désormais Premier ministre Odinga essaient de travailler « main dans la main ». La rédaction d’une nouvelle Loi fondamentale comptait parmi leurs priorités. Il a fallu plus d’un an pour y parvenir, mais le 17 novembre dernier, un projet de Constitution, qui rééquilibrerait les pouvoirs entre le Premier ministre et le président, a enfin été dévoilé.

Selon ses termes, le président, toujours élu au suffrage universel direct, pour deux mandats au maximum, reste le chef de l’État. Il commande les forces armées et préside le Conseil national de sécurité, nomme le Premier ministre, issu du parti ou de la coalition majoritaire à l’Assemblée nationale, qu’il peut aussi révoquer. Un vote de confiance entérine cette nomination. Le Premier ministre devient alors le chef du gouvernement, chargé de choisir une vingtaine de ministres.

Changement majeur par rapport à la situation qui prévaut aujourd’hui : les nominations présidentielles devront être approuvées par le Parlement, composé de l’Assemblée nationale et du Sénat. Enfin, le président pourra faire l’objet d’une procédure d’impeachment qui, pour aboutir, devra être soutenue par les deux tiers du Parlement.

Dans l’ensemble, cette nouvelle Constitution se rapproche du modèle français. À ceci près que les tribunaux de cadis, qui ont pourtant été très contestés, conserveraient leurs prérogatives en matière de mariage ou d’héritage pour les musulmans.

Pendant un mois, ce projet sera soumis à l’appréciation des Kényans, qui pourront faire part de leurs suggestions. Il passera ensuite devant l’Assemblée nationale pour y être amendé, avant d’être soumis à référendum dans le courant de 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Haut les mains !

Article précédent :
Ils ont dit

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Les Shebab revendiquent une nouvelle attaque meurtrière sur la côte du Kenya

Les Shebab revendiquent une nouvelle attaque meurtrière sur la côte du Kenya

Les islamistes somaliens shebab ont revendiqué samedi une attaque contre un car qui a fait sept morts dans la région de Lamu, sur la côte du Kenya, frappée depuis un mois par des raids ayant fait pr&eg[...]

Kenya : 7 tués dans l'attaque d'un bus vendredi, les shebab revendiquent

Sept personnes au moins, dont quatre policiers, ont été tuées dans l'attaque, vendredi soir, d'un autocar dans une zone de la côte du Kenya, théâtre d'une série d'attaques[...]

Danone entre au capital du kényan Brookside

En annonçant le 18 juillet l'acquisition de 40% du capital de la holding de Brookside, Danone confirme une information révélée en janvier dernier par Jeune Afrique. Le numéro un kényan des[...]

Equity Bank court après l'argent mobile

Le mobile banking est une chose trop rentable pour être laissée aux seuls opérateurs télécoms. C'est pourquoi le groupe de Nairobi s'apprête à lancer ses propres prestations[...]

Téléphonie : le Rwanda, le Kenya et l'Ouganda abolissent leurs frontières

 Dès septembre prochain, les coûts de communication entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda se feront aux tarifs des communications locales, en vertu d'un accord signé entre les trois pays le 08[...]

Kenya : journée de mobilisation pour l'opposition

Dans un climat social tendu, auquel s'ajoute la menace terroriste, l'opposition menée par Ralia Odinga à manifesté lundi dans les rues de Nairobi.[...]

Kenya : 21 morts dans de nouvelles attaques dans la région côtière

Au moins 21 personnes ont été tuées au Kenya dans la nuit de samedi à dimanche lors de nouvelles attaques dans la région de la côte, où une soixantaine de personnes avaient[...]

Kenya : une manifestation de l'opposition fait craindre des violences

L'opposition kényane veut montrer ses muscles lors d'une grande manifestation lundi à Nairobi, mais ce rendez-vous attise la peur de violences politico-ethniques dans un pays déjà à cran depuis[...]

Kenya : quatre morts dans un crash d'avion-cargo à Nairobi

Un avion-cargo s'est écrasé mercredi matin sur un bâtiment peu après son décollage du principal aéroport de Nairobi. Les quatre personnes à bord sont[...]

Attentats au Kenya : Shebab or not Shebab ?

Les terroristes somaliens ont revendiqué les attaques du 15 juin qui ont ensanglanté l'est du pays. Mais pour le président Uhuru Kenyatta, ces violences sont le fait de "réseaux politiques[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers