Extension Factory Builder
24/11/2009 à 12:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

C’est une promesse qui ne date pas d’hier : en accédant au pouvoir lors de l’alternance historique de 2002, la Coalition arc-en-ciel (Narc) s’était engagée à proposer aux Kényans une nouvelle Constitution dans les cent jours. Trois ans plus tard, le référendum organisé autour de cette question provoquait l’éclatement de la coalition et dressait face à face deux anciens alliés : le président, Mwai Kibaki, et Raila Odinga, privé du poste de Premier ministre qui devait être créé pour lui… On connaît la suite : leur affrontement, lors de la présidentielle de décembre 2007, a failli entraîner le pays dans la guerre civile.

En février 2008, de longs pourparlers ont abouti à la formation d’un gouvernement de grande coalition, au sein duquel le président Kibaki et le désormais Premier ministre Odinga essaient de travailler « main dans la main ». La rédaction d’une nouvelle Loi fondamentale comptait parmi leurs priorités. Il a fallu plus d’un an pour y parvenir, mais le 17 novembre dernier, un projet de Constitution, qui rééquilibrerait les pouvoirs entre le Premier ministre et le président, a enfin été dévoilé.

Selon ses termes, le président, toujours élu au suffrage universel direct, pour deux mandats au maximum, reste le chef de l’État. Il commande les forces armées et préside le Conseil national de sécurité, nomme le Premier ministre, issu du parti ou de la coalition majoritaire à l’Assemblée nationale, qu’il peut aussi révoquer. Un vote de confiance entérine cette nomination. Le Premier ministre devient alors le chef du gouvernement, chargé de choisir une vingtaine de ministres.

Changement majeur par rapport à la situation qui prévaut aujourd’hui : les nominations présidentielles devront être approuvées par le Parlement, composé de l’Assemblée nationale et du Sénat. Enfin, le président pourra faire l’objet d’une procédure d’impeachment qui, pour aboutir, devra être soutenue par les deux tiers du Parlement.

Dans l’ensemble, cette nouvelle Constitution se rapproche du modèle français. À ceci près que les tribunaux de cadis, qui ont pourtant été très contestés, conserveraient leurs prérogatives en matière de mariage ou d’héritage pour les musulmans.

Pendant un mois, ce projet sera soumis à l’appréciation des Kényans, qui pourront faire part de leurs suggestions. Il passera ensuite devant l’Assemblée nationale pour y être amendé, avant d’être soumis à référendum dans le courant de 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Haut les mains !

Article précédent :
Ils ont dit

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Afrique subsaharienne : ces étonnants banquiers qui aiment le risque

Afrique subsaharienne : ces étonnants banquiers qui aiment le risque

D'un bout à l'autre du continent, des banques rivalisent d'ingéniosité pour offrir aux Africains des services financiers adaptés à leurs besoins.[...]

Kenya : HRW dénonce l'exécution de suspects par la police antiterroriste

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a accusé lundi la police antiterroriste kényane d'avoir exécuté et fait disparaître des suspects. L'organisation a[...]

Ebola : le Kenya ferme ses frontières aux voyageurs venant de Guinée, Liberia, Sierra Leone

Le Kenya a annoncé samedi interdire l'entrée sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l'épidémie[...]

Kenya : mais où est passée la mystérieuse "Veuve blanche" ?

Recherchée pour son implication présumée dans un projet d'attentat au Kenya, la Britannique Samantha Lewthwaite alias la "Veuve blanche", épouse d'un des kamikazes des attentats de Londres de[...]

L'Afrique de l'Est pose ses conditions à la signature de l'APE

 La Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) a refusé de parapher l'accord de partenariat économique (APE) intérimaire que lui tendait l'Union européenne (UE). Parmi les blocages encore non[...]

Sommet États-Unis - Afrique : demandez le programme et suivez le guide !

Le premier sommet États-Unis - Afrique s'ouvre ce lundi à Washington. Durant trois jours, Barack Obama et près de cinquante chefs d'État et de gouvernement du continent évoqueront leur[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Les Shebab revendiquent une nouvelle attaque meurtrière sur la côte du Kenya

Les islamistes somaliens shebab ont revendiqué samedi une attaque contre un car qui a fait sept morts dans la région de Lamu, sur la côte du Kenya, frappée depuis un mois par des raids ayant fait[...]

Kenya : 7 tués dans l'attaque d'un bus vendredi, les shebab revendiquent

Sept personnes au moins, dont quatre policiers, ont été tuées dans l'attaque, vendredi soir, d'un autocar dans une zone de la côte du Kenya, théâtre d'une série d'attaques[...]

Danone entre au capital du kényan Brookside

En annonçant le 18 juillet l'acquisition de 40% du capital de la holding de Brookside, Danone confirme une information révélée en janvier dernier par Jeune Afrique. Le numéro un kényan des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex