Extension Factory Builder
24/11/2009 à 12:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

C’est une promesse qui ne date pas d’hier : en accédant au pouvoir lors de l’alternance historique de 2002, la Coalition arc-en-ciel (Narc) s’était engagée à proposer aux Kényans une nouvelle Constitution dans les cent jours. Trois ans plus tard, le référendum organisé autour de cette question provoquait l’éclatement de la coalition et dressait face à face deux anciens alliés : le président, Mwai Kibaki, et Raila Odinga, privé du poste de Premier ministre qui devait être créé pour lui… On connaît la suite : leur affrontement, lors de la présidentielle de décembre 2007, a failli entraîner le pays dans la guerre civile.

En février 2008, de longs pourparlers ont abouti à la formation d’un gouvernement de grande coalition, au sein duquel le président Kibaki et le désormais Premier ministre Odinga essaient de travailler « main dans la main ». La rédaction d’une nouvelle Loi fondamentale comptait parmi leurs priorités. Il a fallu plus d’un an pour y parvenir, mais le 17 novembre dernier, un projet de Constitution, qui rééquilibrerait les pouvoirs entre le Premier ministre et le président, a enfin été dévoilé.

Selon ses termes, le président, toujours élu au suffrage universel direct, pour deux mandats au maximum, reste le chef de l’État. Il commande les forces armées et préside le Conseil national de sécurité, nomme le Premier ministre, issu du parti ou de la coalition majoritaire à l’Assemblée nationale, qu’il peut aussi révoquer. Un vote de confiance entérine cette nomination. Le Premier ministre devient alors le chef du gouvernement, chargé de choisir une vingtaine de ministres.

Changement majeur par rapport à la situation qui prévaut aujourd’hui : les nominations présidentielles devront être approuvées par le Parlement, composé de l’Assemblée nationale et du Sénat. Enfin, le président pourra faire l’objet d’une procédure d’impeachment qui, pour aboutir, devra être soutenue par les deux tiers du Parlement.

Dans l’ensemble, cette nouvelle Constitution se rapproche du modèle français. À ceci près que les tribunaux de cadis, qui ont pourtant été très contestés, conserveraient leurs prérogatives en matière de mariage ou d’héritage pour les musulmans.

Pendant un mois, ce projet sera soumis à l’appréciation des Kényans, qui pourront faire part de leurs suggestions. Il passera ensuite devant l’Assemblée nationale pour y être amendé, avant d’être soumis à référendum dans le courant de 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Haut les mains !

Article pr�c�dent :
Ils ont dit

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Santé : le savon de virginité, plebiscité mais dangereux

Santé : le savon de virginité, plebiscité mais dangereux

Il ne coûte pas cher et promet de resserrer les muqueuses grâce à ses vertus astringentes. Mais les médecins contestent l'efficacité du "savon de virginité" et s'inqui&egra[...]

Airtel Trace Music Star : la star Akon adoube Mayunga, un jeune prodige tanzanien

Les chaînes musicales de Trace ont diffusé le 18 avril la finale d'Airtel Trace Music Star. Un concours étalé sur six mois à l'issue duquel le jury présidé par la star[...]

Terrorisme : les tueurs de l'attaque de Garissa étaient-ils tous kényans ?

Et si le commando islamiste qui a attaqué le 2 avril l'université kényane de Garissa, faisant 148 morts dont 142 étudiants, était uniquement composé de Kényans ? C'est en tout cas[...]

Kenya : pendant l'attaque de Garissa, l'avion du commando d'intervention transportait la famille d'un chef de la police

Sept heures. C'est le temps qu'il aura fallu à la police pour arriver sur les lieux de l'attaque de Garissa. La polémique est d'autant plus forte au Kenya que le chef de la brigade aérienne a reconnu mardi[...]

Attaque de Garissa : les Somalis du Kenya dans la crainte de représailles

Montrée du doigt à chaque attentat commis par les Shebab, la communauté somalie du Kenya craint de nouvelles représailles après l'attaque de Garissa. Reportage dans le quartier d'Eastleigh,[...]

Kenya : les violeurs de "Liz" condamnés à 15 ans de prison

L'avocate de "Liz", la jeune adolescente violée, battue et laissée pour morte dans une fosse septique en juin 2013, a annoncé lundi que trois des six bourreaux de la victime ont été[...]

Kenya : un mort, 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle sur un campus

Un étudiant est mort et quelque 150 ont été blessés dimanche sur un campus de Nairobi dans un mouvement de panique suscité par l'explosion d'un câble électrique qui a fait craindre[...]

Marathon de Paris : le Kényan Mark Korir l'emporte en 2 h 05 min 48 sec

Le Kényan Mark Korir, 30 ans, a remporté dimanche la 39e édition du marathon de Paris en 2 heures 05 minutes 48 secondes, son premier succès de prestige dans un marathon international.[...]

"Bingo's Run" : James A. Levine, accro à la vie

Mené tambour battant, le nouveau roman de James A. Levine nous entraîne au pas de course à la poursuite de Bingo, enfant débrouillard du plus gros bidonville de Nairobi.[...]

Kenya : des ONG et des sociétés de transfert soupçonnées de financer les Shebab

Après le massacre perpétré jeudi 2 avril dans l'université de Garissa par un commando Shebab, le gouvernement kényan passe à l'offensive sur le plan financier. Il espère couper[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2550p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2550p018.xml0 from 172.16.0.100