Extension Factory Builder
25/11/2009 à 13:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Avec l'aide d'experts, les deux pays essaient de redéfinir le tracé Avec l'aide d'experts, les deux pays essaient de redéfinir le tracé © PETER BUSOMOKE/AFP

Le cours de la Semliki, frontière entre la RD Congo et l’Ouganda, a beaucoup dévié. La région est riche en pétrole, les deux pays n’arrivent pas à s’entendre sur un nouveau tracé.

Même naturelles, les frontières bougent. La République démocratique du Congo et l’Ouganda en font l’expérience. Dans les années 1900, les colonisateurs belge et britannique se sont mis d’accord : la rivière Semliki tiendra lieu de frontière entre les deux voisins, sur une centaine de kilomètres. Depuis, ce cours d’eau qui se jette dans le lac Albert a toujours été considéré comme la ligne de démarcation. Rive gauche, la RD Congo, rive droite, l’Ouganda.

Mais de l’eau a coulé depuis le début du XXe siècle. Les neiges du massif montagneux des Ruwenzori, qui alimentent les sources de la rivière, ont fondu sous l’effet du réchauffement climatique. Résultat : la Semliki a gonflé et ses berges se sont déplacées. Son cours s’en est trouvé modifié « plus de cent fois » depuis les années 1960, d’après Goreti Kitutu, chercheuse ougandaise de l’Autorité nationale de gestion de l’environnement (Nema), citée par l’AFP. Au Sud, la RD Congo s’est agrandie. Au Nord, près du lac Albert, c’est l’Ouganda, qui a gagné environ 50 km².

Au final, où est la RD Congo, où est l’Ouganda ? La question ne concerne pas que les cartographes. Pour Kinshasa, le tracé hérité de la colonisation doit être maintenu, que les eaux de la Semliki coulent toujours sur cette ligne ou pas. Kampala prône de son côté une révision en fonction des évolutions du cours d’eau.

L’enjeu est de taille : du pétrole dort sous la Semliki. Des réserves de plus de 400 millions de barils ont été découvertes dans la zone du lac Albert, côté ougandais. La prospection est moins avancée en RD Congo, mais la présence de l’or noir ne fait aucun doute. Gagner du terrain, c’est gagner des barils.

Île de Rukwanzi, village de Mahagi : avant la Semliki, la RD Congo et l’Ouganda ont eu d’autres différends frontaliers liés à l’or noir. En 2007 et en 2008, leurs gouvernements se sont rencontrés en Tanzanie pour essayer de s’entendre. Des équipes ont été envoyées sur place pour tracer les frontières. L’aide de la Belgique et du Royaume-Uni a été sollicitée. Si aucun accord n’est trouvé, des négociations seront entamées. Et si elles achoppent, la Cour internationale de justice aura le dernier mot.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Newton Ahmed Barry, journaliste burkinabè : 'Je crains pour ma vie'

Newton Ahmed Barry, journaliste burkinabè : "Je crains pour ma vie"

Les tensions politiques au Burkina Faso se traduisent par une insécurité de plus en plus grande pour les journalistes. Newton Ahmed Barry, le rédacteur en chef du bimensuel "L’Évenement"[...]

Gabon : Jean Ping et Ali Bongo Ondimba, duel de phrases assassines

À deux ans de l'élection présidentielle, la guerre des mots est déclarée entre le président gabonais Ali Bongo Ondimba et celui qui se voit déjà comme son principal[...]

Centrafrique : Mahamat Kamoun a formé son gouvernement

Quelques heures après le discours à la nation de la présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, au cours duquel elle a confirmé Mahamat Kamoun au poste de Premier ministre,[...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de[...]

Afrique du Sud : Joburg Art Fair, la création en toute liberté

La foire d'art contemporain de Johannesburg, la Joburg Art Fair, s'est ouverte jeudi pour trois journées d'expositions. L'occasion pour les artistes africains de révéler aux collectionneurs le potentiel de la[...]

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses[...]

Nigeria : Boko Haram s'empare d'une troisième ville dans le Nord

Boko Haram s'est emparé jeudi d'une troisième ville dans le nord-est du Nigeria et poursuit pillages et exécutions sommaires. Selon des analystes, le stratégie du groupe jihadiste est désormais[...]

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien[...]

Ebola : le Tchad ferme sa frontière avec le Nigeria

Le gouvernement tchadien a annoncé jeudi la fermeture de sa frontière avec le Nigeria pour "pour nécessité impérieuse de santé publique". Cette décision concerne la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers