Extension Factory Builder
20/10/2009 à 10:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Santé : Jacques Chirac engage une nouvelle croisade Santé : Jacques Chirac engage une nouvelle croisade © AFP

Après avoir plaidé pour la sauvegarde des langues rares, l’ex-président français veut lutter contre les faux médicaments.

« Et ça, c’est la vérité : les médicaments de la rue, ça tue ! » C’est un Jacques Chirac en pleine forme, vêtu d’une blouse blanche de pharmacien, qui s’est exprimé devant les journalistes le 12 octobre à Cotonou. Quelques heures plus tôt, l’ancien président français, agissant au nom de la fondation qui porte son nom et qu’il dirige, avait lancé son appel solennel à la lutte contre les médicaments contrefaits, responsables d’au moins 200 000 décès par an sur le continent.

Dénonçant « une économie criminelle et révoltante », Jacques Chirac a lancé son « appel de Cotonou » en présence de sept chefs d’État africains (Bénin, Burkina, Togo, Sénégal, Niger, Congo-Brazzaville, Centrafrique) qui se sont engagés à lutter contre un trafic qui, selon certaines estimations, générerait près de 45 milliards de dollars de revenus. Ce bénéfice « dépasse celui du trafic de la drogue », a mis en garde l’ex-chef d’État, qui souhaite une prise de conscience internationale sur la dimension économique du problème. Dans cette perspective, les signataires de l’appel souhaitent convoquer une conférence mondiale en 2010 à Genève.

À la différence des drogues raffinées ou de synthèse, la fabrication de faux médicaments est à la portée de nombreux apprentis chimistes, et permet une marge bénéficiaire allant de 5 000 à 20 000 %. La contrefaçon se résume généralement à la fabrication de molécules au mieux inactives, au pire nocives, et à la confection d’emballages trompeurs dans des laboratoires souvent installés sur le continent. « Il faut lutter contre le mal à la source », a souligné le président sénégalais Abdoulaye Wade. Par ailleurs, à cause de leur dangerosité, les médicaments-poisons jettent le discrédit sur la médecine moderne et sur ses ambassadeurs : les laboratoires pharmaceutiques. Ceux-ci sont donc très impliqués dans la nouvelle croisade de Jacques Chirac.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Journée

Article pr�c�dent :
La guerre des expulsés

Continental

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Ebola : la situation reste "extrêmement préoccupante"

Malgré une nette baisse du nombre de personnes affectées par le virus Ebola, la situation reste "extrêmement préoccupante" en Afrique de l'ouest, a prévenu vendredi l'Organisation[...]

Diaporama : les plus grandes (et belles) églises d'Afrique

Le christianisme est la religion dominante en Afrique avec une part de fidèles estimée à plus de 60% en 2014. Jeune Afrique revisite pour vous la richesse architecturale de lieux de culte chrétiens sur[...]

Escrocs et charlatans

Chaque année, rituellement, je consacre mon premier "PS" aux voyantes, aux soi-disant extralucides, aux horoscopes, à tous ces escrocs et charlatans qui prétendent pouvoir prévoir[...]

Quatre-vingts ans de négritude

Au mois de mai prochain, le mouvement de la négritude aura 80 ans. Le mot est en effet apparu en 1935 sous la plume d'Aimé Césaire dans " L'Étudiant noir", journal mensuel de[...]

CAN 2015 : Bifouma, Aboubakar, Mahrez, Bolasie... meilleurs espoirs masculins

Ils ne sont pas les plus jeunes, certains fréquentent même le niveau international depuis quelques années sans pour autant avoir fait parler d'eux. Et si c'était pour cette fois-ci ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2546p064-065.xml3 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2546p064-065.xml3 from 172.16.0.100