Extension Factory Builder
19/10/2009 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Depuis le début des années 2000, le cinéma marocain est en ébullition. Une nouvelle génération de réalisateurs est apparue, avec le souci de faire des films qui racontent le Maroc tel qu’il est. Qualifiés de « briseurs de tabous », ils ont fait émerger un cinéma moderne, ont découvert des acteurs de talent, mais surtout, ils ont réussi l’incroyable pari de ramener le public marocain dans les salles.

Né en 1967, Faouzi Bensaïdi est récompensé dès son premier film, Mille Mois, par le prix premier regard au Festival de Cannes, en 2003. Il y raconte avec pudeur le quotidien d’un village marocain à l’heure des années de plomb. La critique salue alors à la fois l’esthétique des images et la force du propos. Même succès avec son dernier film, WWW-What a Wonderful World, une comédie policière qui emprunte à la fois à Charlie Chaplin et à Buster Keaton. Le public se souvient encore d’une scène d’anthologie où un policier de la circulation effectue une chorégraphie hallucinée au milieu des boulevards de Casablanca. Mais c’est sans doute le film Marock, de Laïla Marrakchi, qui a le plus contribué à faire connaître le cinéma marocain à l’étranger. Née en 1975, la jeune cinéaste fait scandale en 2005 avec ce film très réaliste sur la jeunesse dorée marocaine et sur les tensions religieuses qui traversent la société. Même réalisme dans Casanegra, le dernier film du réalisateur Nour-Eddine Lakhmari, produit par Ali Kettani, sorti en 2008. À 44 ans, le cinéaste, qui vit en Norvège, décide de rendre hommage à la beauté et à la noirceur de Casablanca, à travers les aventures de deux jeunes chômeurs qui traînent leur désarroi dans les rues de la ville. Le succès est immédiat et le film devient en quelques semaines un véritable phénomène de société.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Layla Chaouni

Article précédent :
Abdellah Taïa

AUTRES

Togo : à Lomé, une manifestation de l'opposition dégénère

Togo : à Lomé, une manifestation de l'opposition dégénère

Le vendredi 21 novembre a été choisi par une partie de l’opposition togolaise réunie au sein du CAP 2015  (Combat pour l’alternance pacifique en 2015) pour exiger des réformes avant[...]

Zambie : Guy Scott suspendu de ses fonctions de président par intérim du parti au pouvoir

La guerre de succession ouverte en Zambie depuis la mort du président Michael Sata s'étend au parti au pouvoir, le Front patriotique. Guy Scott en a été suspendu vendredi de sa fonction de prés[...]

Bénin - Togo : dans les petites localités, le virus Ebola inquiète

Partout en Afrique de l’Ouest, les campagnes de prévention contre l’épidémie d'Ebola s’intensifient surtout dans les capitales et les grandes villes. Mais la contagion ne partant presque j[...]

Élections au Nigeria : ICG tire la sonnette d'alarme au sujet des violences politiques

À l'approche des élections générales de février 2015, l'ambiance est délétère au Nigeria. Publié vendredi, un rapport de International Crisis Group s'inquiète d[...]

Togo : à Lomé, la police disperse une manifestation d'opposants à Faure Gnassingbé

Des milliers d'opposants ont manifesté vendredi près de l'Assemblée nationale, à Lomé. Ils ont été dispersé par les tirs de gaz lacrymogène de la police.[...]

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste "Do they know it's Christmas ?"

Après le désastreux "Do they know it’s Christmas ?" du collectif Band Aid (Bob Geldof, Bono), Carla Bruni, Joey Starr et d'autres artistes français s'apprêtent à leur emboît[...]

RDC : bêcheurs en eaux troubles

De jour comme de nuit, cela ne peut passer inaperçu. Qu'est-ce donc ? Des lettres en gros caractères gravées sur un immeuble : "Bandal, c'est Paris." Bandal - ou plutôt Bandalungwa, pou[...]

Mokhtar Belmokhtar, "le Ben Laden du Sahara"

Le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem publie une enquête sur le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Édifiant.[...]

Royaume-Uni : Ed Miliband, étoile montante

Ed Miliband, fils d'un historien marxiste d'origine juive, le chef du Labour deviendra-t-il l'an prochain Premier ministre de Sa Majesté ? Ce serait une première depuis Disraeli, il y a plus d'un siècl[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan sur les chapeaux de roue

Le président nigérian briguera un second mandat en février 2015. Les affaires de corruption qui entachent son bilan et son impuissance face aux islamistes de Boko Haram le feront-elles chavirer ?[...]

Une pêche durable est essentielle pour la sécurité alimentaire en Afrique

Catherine Novelli est sous-secrétaire d'État américaine pour la Croissance économique, l'Énergie et l'Environnement.[...]

Ebola : François Hollande se rendra en Guinée la semaine prochaine

Le président français, François Hollande, a annoncé vendredi qu'il se rendrait en Guinée "la semaine prochaine", afin d'évoquer l'épidémie de virus Ebola qui s&eacu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers