Extension Factory Builder
11/08/2009 à 07:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Hier, ils étaient ennemis jurés et s’accusaient de leurs malheurs réciproques. S’ils se serraient la main, c’était sous la contrainte et sans un regard. Aujourd’hui, Paul Kagamé et Joseph Kabila s’affichent en alliés. Résolument. Le 6 août, le président rwandais a foulé le sol de la RD Congo : du jamais vu depuis près de dix ans, les voisins ayant rompu leurs relations diplomatiques en août 1998, au lendemain de l’entrée des troupes rwandaises dans l’est de l’ex-Zaïre.

À Goma, la capitale du Nord-Kivu — dans la région ultrasensible et meurtrie de l’Est —, Kabila a accueilli Kagamé en « zone neutre », une bande de terre de 100 mètres de long qui sépare les deux pays. La fanfare de l’armée congolaise, qui avait répété une bonne partie de la nuit, a interprété l’hymne rwandais. Tout un symbole.

Après avoir passé en revue la garde républicaine — encore un symbole —, Kagamé s’est enfermé avec son hôte à l’hôtel Ihusi, au bord du lac Kivu, pour un entretien de deux heures en comité très restreint  : seuls Rosemary Museminari, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, et Raymond Tshibanda, le ministre congolais de la Coopération, qui avaient préparé la rencontre, ont assisté à la discussion.

À son issue, les deux chefs d’État se sont engagés à garantir la sécurité de leurs pays et à éradiquer les groupes armés qui pourraient la mettre en péril. Ils ont ressuscité la Commission mixte Rwanda-RD Congo (en sommeil depuis vingt et un ans), fixant sa prochaine réunion pour octobre prochain, à Kinshasa. Interrogés sur la possibilité de visites réciproques à Kigali et à Kinshasa, ni l’un ni l’autre ne s’y sont opposés. Des efforts ont été promis en vue d’une exploitation commune du méthane du lac Kivu.

Bien sûr, cette nouvelle harmonie n’est pas le résultat des quatre petites heures passées par Paul Kagamé en territoire congolais. Sous la pression internationale — notamment américaine —, les deux pays avaient déjà rétabli leurs relations diplomatiques après avoir, en janvier dernier, lancé une offensive militaire conjointe (baptisée « Umoja Wetu », « notre unité » en swahili) pour mater les rébellions dans l’est de la RD Congo. Une opération qui avait laissé incrédule une partie de l’opinion congolaise, habituée depuis des années à voir dans le Rwanda un « agresseur ». La rencontre du 6 août l’aura-t-elle convaincue ? En tout cas, certains veulent y croire. « Il fait toujours gris à Goma mais, bizarrement, il faisait beau ce jour-là », remarquait un témoin de la rencontre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

RD Congo

RDC : appel au départ de Kabila, le gouvernement répond à l'Église catholique

RDC : appel au départ de Kabila, le gouvernement répond à l'Église catholique

Le porte-parole du gouvernement de la RDC, Lambert Mende, a répondu jeudi au message des évêques du pays qui ont réitéré leur appel au départ en 2016 du président Kabila.[...]

Tunisie - Philippe Troussier : avec Sfax, "nous voulons remporter la Ligue des champions"

Dimanche à Kinshasa (RDC), Sfax se présentera avec l’étiquette de favori, lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions face à l’AS Vita Club. Philippe Troussier,[...]

RDC - Nord-Kivu : au moins deux policiers morts dans des affrontements avec des militaires

Au moins deux policiers ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi dans des affrontements avec des militaires congolais dans le Nord-Kivu, dans l'Est de la RDC.[...]

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

Scandale de surfacturation, ingérence de l'État, explosion des coûts... Rien ne va plus dans la grande entreprise minière publique du Katanga, qui attend la nomination d'un nouveau dirigeant.[...]

RDC : l'Église congolaise réitère sa volonté de voir Kabila partir en 2016

Après différentes rencontres à Rome avec le pape François, la conférence épiscopale de RDC a publié dimanche une lettre dans laquelle elle réaffirme son opposition à[...]

RDC : Kengo wa Dondo met en garde contre une modification de la Constitution

Léon Kengo wa Dondo, le président du sénat de la RDC, a mis en garde lundi contre un "changement de Constitution" qui pourrait, selon lui, "menacer" la paix et la cohésion[...]

RDC : Kabila gracie le pasteur Kuthino

Le président congolais Joseph Kabila a gracié dimanche, au nom de la "cohésion nationale", le pasteur Ferdinand Kuthino, chef d'une Église évangélique condamné à[...]

RDC : la police disperse une manifestation d'opposition à Kinshasa

La police congolaise a dispersé samedi matin une manifestation d'opposition dans le centre de Kinshasa, interpellant plusieurs personnes dont un journaliste vidéaste de l'AFP.[...]

RDC : Jean-Bertrand Ewanga condamné à un an de prison ferme pour "offense au chef de l'État"

L'opposant Jean-Bertrand Ewanga a été condamné jeudi soir par la justice congolaise (RDC) à un an de prison ferme pour outrage au chef de l'État. Une sentence qui tombe moins de quarante-huit[...]

Ebola a fait 37 morts en RDC

Distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie d'Ebola progresse dans le nord-ouest de la RDC. Le dernier bilan fait état de 37 décès. En Guinée, les autorités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex