Extension Factory Builder
11/08/2009 à 07:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Hier, ils étaient ennemis jurés et s’accusaient de leurs malheurs réciproques. S’ils se serraient la main, c’était sous la contrainte et sans un regard. Aujourd’hui, Paul Kagamé et Joseph Kabila s’affichent en alliés. Résolument. Le 6 août, le président rwandais a foulé le sol de la RD Congo : du jamais vu depuis près de dix ans, les voisins ayant rompu leurs relations diplomatiques en août 1998, au lendemain de l’entrée des troupes rwandaises dans l’est de l’ex-Zaïre.

À Goma, la capitale du Nord-Kivu — dans la région ultrasensible et meurtrie de l’Est —, Kabila a accueilli Kagamé en « zone neutre », une bande de terre de 100 mètres de long qui sépare les deux pays. La fanfare de l’armée congolaise, qui avait répété une bonne partie de la nuit, a interprété l’hymne rwandais. Tout un symbole.

Après avoir passé en revue la garde républicaine — encore un symbole —, Kagamé s’est enfermé avec son hôte à l’hôtel Ihusi, au bord du lac Kivu, pour un entretien de deux heures en comité très restreint  : seuls Rosemary Museminari, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, et Raymond Tshibanda, le ministre congolais de la Coopération, qui avaient préparé la rencontre, ont assisté à la discussion.

À son issue, les deux chefs d’État se sont engagés à garantir la sécurité de leurs pays et à éradiquer les groupes armés qui pourraient la mettre en péril. Ils ont ressuscité la Commission mixte Rwanda-RD Congo (en sommeil depuis vingt et un ans), fixant sa prochaine réunion pour octobre prochain, à Kinshasa. Interrogés sur la possibilité de visites réciproques à Kigali et à Kinshasa, ni l’un ni l’autre ne s’y sont opposés. Des efforts ont été promis en vue d’une exploitation commune du méthane du lac Kivu.

Bien sûr, cette nouvelle harmonie n’est pas le résultat des quatre petites heures passées par Paul Kagamé en territoire congolais. Sous la pression internationale — notamment américaine —, les deux pays avaient déjà rétabli leurs relations diplomatiques après avoir, en janvier dernier, lancé une offensive militaire conjointe (baptisée « Umoja Wetu », « notre unité » en swahili) pour mater les rébellions dans l’est de la RD Congo. Une opération qui avait laissé incrédule une partie de l’opinion congolaise, habituée depuis des années à voir dans le Rwanda un « agresseur ». La rencontre du 6 août l’aura-t-elle convaincue ? En tout cas, certains veulent y croire. « Il fait toujours gris à Goma mais, bizarrement, il faisait beau ce jour-là », remarquait un témoin de la rencontre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

RD Congo

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui s’affro[...]

RD Congo : la production d'or pourrait tripler en 2014

 La RD Congo pourrait produire 18 tonnes d'or cette année, selon Martin Kabwelulu, le ministre des Mines du pays d'Afrique centrale. C'est trois fois le volume produit l'an dernier.[...]

RDC : retour à Kinshasa du proche de Bemba, Fidèle Babala

Libéré mardi par la Cour pénale internationale (CPI), qui le soupçonne de subornation de témoins, le secrétaire général adjoint du Mouvement de libération du Congo[...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

Les protestations contre la Monusco ont fait deux morts et un blessé par balle mardi, dans l'est de la RDC, a annoncé mercredi une fédération d'association.[...]

RDC : "Vieux Ebola", le nouveau surnom de Koffi Olomidé ne passe pas

Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé, 58 ans, été arrêté mardi à Kinshasa pour avoir accroché dans la rue des banderoles annonçant le concert de "Vieux [...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers