Extension Factory Builder
28/07/2009 à 14:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Évoqué dès 2007, puis de nouveau en juin 2008, le scénario de la privatisation de Bénin Télécoms (BT) revient sur le devant de la scène béninoise. Du moins sur la forme, entre polémiques et déclarations en cascade.

Côté gouvernement d’abord, avec Désiré Adadja, ministre de la Communication et ex-PDG de BT, qui vient de réaffirmer fermement à la mi-juillet la privatisation prochaine de l’opérateur historique. L’État veut donc vendre. Besoin de liquidités, comme en 2007, quand le prix des licences GSM était révisé à la hausse ? Sans doute. L’initiative suit surtout le mouvement en cours sur le reste du continent. « En privatisant une compagnie, celle-ci devient plus compétitive, et l’État fait une bonne affaire avec de futures rentrées fiscales plus conséquentes », précise Binta Drave, du cabinet Exotix, à Londres.

Côté syndicats ensuite, qui, réunis plusieurs fois en assemblées générales, rejettent la cession annoncée de 51 % du capital. Mais aussi dans l’opposition : le 13 juillet, trois députés ont remis une lettre ouverte à l’Assemblée nationale, déclinant toute une liste de questions restées sans réponses.

Seul point qui fasse consensus : BT ploie sous les dettes, ce qui alimente une querelle de chiffres : à combien s’élève l’ardoise, à 161 ou à 203 milliards de F CFA ? À l’évidence, personne n’est d’accord, et l’entreprise n’a pas publié de bilan financier depuis cinq ans. Qui sera le repreneur ? Pas MTN, déjà présent dans le GSM au Bénin. Zain est trop occupé à négocier la vente de ses actifs africains. France Télécom, peut-être, toujours en quête de bonnes affaires sur le continent, voire Sudatel, qui a raté le coche au Mali ? Plus probable, Maroc Télécom, spécialiste du rachat des opérateurs historiques, pourrait être intéressé. D’autant que « le poids de la dette n’est pas la seule considération à prendre en compte », souligne Binta Drave : outre sa licence d’exploitation, Bénin Télécoms peut offrir un réseau déjà en place et une clientèle. Certes, l’activité fixe peut rebuter : outre de lourdes dettes, elle exige de gros investissements. Dernier mystère : quand se fera cette privatisation ? Là encore, c’est le flou. Un consortium de cinq cabinets, chargé d’accompagner le processus, doit rendre ses conclusions le 31 décembre 2009 au plus tard. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Bénin

Dossier Bénin : l'enfant terrible

Politique, société, économie, religion... "Jeune Afrique" dresse un portrait du Bénin d'aujourd'hui.[...]

Bénin : églises charismatiques, la multiplication des petits saints

Berceau du vaudou et fief catholique, le pays est souvent cité en exemple en matière de syncrétisme. Mais les mouvements charismatiques aux pratiques douteuses prolifèrent, au point qu'on ne[...]

Bénin : ces personnalités sortent du lot !

Ils exercent leurs talents dans la finance, le négoce international, le droit, le BTP ou l'informatique. Portrait de sept personnalités qui sortent du lot.[...]

Bénin : ces hommes politiques qui ont foi en leur étoile

Certains roulent pour Thomas Boni Yayi, d'autres sont en rupture de ban avec le pouvoir ou opposants de longue date. Tous ont un objectif commun : peser sur les prochains scrutins. Directement ou en coulisses.[...]

Qui est Jules-Armand Aniambossou, l'ambassadeur du Bénin en France ?

Pour l'ambassadeur Jules-Armand Aniambossou, la France est comme une seconde patrie. Ingénieur et ancien élève de l'ENA, il connaît toutes les arcanes de l'administration et des milieux[...]

Élections au Bénin : la valse des étiquettes

À un mois des législatives, majorité et opposition se réorganisent. Entre les retournements de veste et les alliances de dernière minute, on est pris de tournis.[...]

Régis Facia : "Au Bénin, les portes s'ouvrent plus facilement devant les Européens"

Créer son entreprise au Bénin relève du parcours d'obstacles. Le vice-président du patronat, PDG fondateur de Top Chrono, est bien placé pour en parler.[...]

Bénin : Lépi, ou l'épine dans le pied

Fiable, ultramoderne... On parait cette liste informatisée de toutes les qualités. Son actualisation a pourtant paralysé le système électoral béninois pendant deux ans. Et tout le[...]

Bénin, qu'as-tu fait de ta démocratie ?

Le Bénin fait figure de modèle en Afrique de l'Ouest. Pourtant, entre la versatilité de la classe politique, un affairisme endémique et des grèves à répétition, le[...]

Bénin : Les enfants terribles

Vingt-cinq ans après la Conférence nationale qui fut un modèle pour toute l'Afrique francophone, le laboratoire bouillonnant de la démocratie béninoise a du vague à l'âme.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2533p100-102.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2533p100-102.xml1 from 172.16.0.100