Extension Factory Builder
28/07/2009 à 14:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Évoqué dès 2007, puis de nouveau en juin 2008, le scénario de la privatisation de Bénin Télécoms (BT) revient sur le devant de la scène béninoise. Du moins sur la forme, entre polémiques et déclarations en cascade.

Côté gouvernement d’abord, avec Désiré Adadja, ministre de la Communication et ex-PDG de BT, qui vient de réaffirmer fermement à la mi-juillet la privatisation prochaine de l’opérateur historique. L’État veut donc vendre. Besoin de liquidités, comme en 2007, quand le prix des licences GSM était révisé à la hausse ? Sans doute. L’initiative suit surtout le mouvement en cours sur le reste du continent. « En privatisant une compagnie, celle-ci devient plus compétitive, et l’État fait une bonne affaire avec de futures rentrées fiscales plus conséquentes », précise Binta Drave, du cabinet Exotix, à Londres.

Côté syndicats ensuite, qui, réunis plusieurs fois en assemblées générales, rejettent la cession annoncée de 51 % du capital. Mais aussi dans l’opposition : le 13 juillet, trois députés ont remis une lettre ouverte à l’Assemblée nationale, déclinant toute une liste de questions restées sans réponses.

Seul point qui fasse consensus : BT ploie sous les dettes, ce qui alimente une querelle de chiffres : à combien s’élève l’ardoise, à 161 ou à 203 milliards de F CFA ? À l’évidence, personne n’est d’accord, et l’entreprise n’a pas publié de bilan financier depuis cinq ans. Qui sera le repreneur ? Pas MTN, déjà présent dans le GSM au Bénin. Zain est trop occupé à négocier la vente de ses actifs africains. France Télécom, peut-être, toujours en quête de bonnes affaires sur le continent, voire Sudatel, qui a raté le coche au Mali ? Plus probable, Maroc Télécom, spécialiste du rachat des opérateurs historiques, pourrait être intéressé. D’autant que « le poids de la dette n’est pas la seule considération à prendre en compte », souligne Binta Drave : outre sa licence d’exploitation, Bénin Télécoms peut offrir un réseau déjà en place et une clientèle. Certes, l’activité fixe peut rebuter : outre de lourdes dettes, elle exige de gros investissements. Dernier mystère : quand se fera cette privatisation ? Là encore, c’est le flou. Un consortium de cinq cabinets, chargé d’accompagner le processus, doit rendre ses conclusions le 31 décembre 2009 au plus tard. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Bénin

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Livres : il faut sauver le cheval berba

Utilisé autrefois dans le nord du Bénin pour la chasse traditionnelle aujourd'hui interdite, l'animal risque fort de disparaître.[...]

Bénin : une épidémie de Choléra a fait au moins sept morts dans le Sud

Selon la ministre béninoise de la Santé, une épidémie de choléra qui sévit dans le sud du pays a provoqué la mort de sept personnes sur 150 cas dénombrés[...]

"Usines à bébés" : une vingtaine de personnes arrêtées au Niger

Une source policière nigérienne a annoncé mercredi soir qu'une vingtaine de personnes, dont des épouses de personnalités du pays, ont été arrêtées depuis lundi dans le[...]

Bénin : les bailleurs de fonds s'engagent sur 11 milliards de dollars

 La première journée de la "table ronde des partenaires pour le financement du développement du bénin", organisée à Paris du 17 au 19 juin, a permis au pays de[...]

Success-stories à la béninoise

Ils ont monté leur entreprise dans la finance, le marketing, la mode, la télévision ou l'informatique. Des paris audacieux, remportés avec succès.[...]

Bénin: "Actu Matin" fait carton plein

Pour avoir osé l'impertinence, l'émission de Canal 3 est très vite devenue incontournable. Le pari était pourtant risqué...[...]

Ça bouge au "quartier latin" TRIBUNE SAMEDI

Lionel Kpenou- Chobli est directeur associé du cabinet Optimum Consulting.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers