Extension Factory Builder
30/06/2009 à 11:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Démographie forte, exode rural et urbanisation anarchique…, le tout concentré sur l’étroite bande côtière au nord du pays, ont poussé l’Algérie à relancer quatre projets majeurs de villes nouvelles, dans le cadre du Schéma national du territoire, dit Snat 2025. Toutes sont censées être achevées au plus tard d’ici à quinze ans. Sidi Abdallah, à 30 km à l’ouest d’Alger, est destiné à désengorger la capitale, en accueillant 200 000 habitants sur 7 000 ha de collines. Sa vocation : être un pôle d’excellence dans les technologies de l’information et de la communication, grâce à un cyberparc prévu pour 2013. En 2009, deux chantiers ont été lancés : en mai, le groupement algérien formé par Cosider sous le nom de Gracos a entamé celui du périphérique au nord de la ville. Les travaux de viabilisation, confiés au coréen Keangnam, ont commencé en janvier.

Dans la même wilaya que Sidi Abdallah, mais de taille plus modeste, Bouinan, dédiée aux loisirs et aux sports, coûterait jusque 3,2 milliards de dollars. En mai 2009, le sud-coréen Daewoo s’est vu confier la conception et les travaux de viabilisation, un investissement de plus de 465 millions d’euros. Sud-Coréen lui aussi, un consortium de cinq entreprises chapeauté par Korean Land Corporation (KLC) avait remporté le contrat de construction en 2007.

Plus au sud, sur les Hauts Plateaux, Boughzoul se situe à 270 km d’Alger. Imaginée dès les années 1970 sur le modèle de Brasília, nouvelle capitale du Brésil, Boughzoul a vocation à attirer, sur 4 650 ha, 3 millions de personnes des zones côtières du Nord, et à devenir un pôle d’activités et de recherche du tertiaire supérieur. Daewoo, encore lui, a décroché en 2008 le contrat de viabilisation du site. Montant : 650 millions de dollars.

Cas à part, la ville nouvelle de Hassi Messaoud, au nord-est du Sahara, dépend du ministère des Mines et de l’Énergie, tandis que les trois autres projets sont pilotés par le ministère de l’Aménagement du territoire et du Tourisme. Destinée à éloigner les zones d’habitation de l’épicentre d’exploitation pétrolière où s’est bâtie la ville actuelle, Hassi Messaoud II abritera 80 000 personnes en 2017. Son coût ? 6 milliards de dollars. D’ici à quelques jours devrait être dévoilé le lauréat de l’appel d’offres relatif à l’étude et à l’engineering de la future agglomération. Cinq candidats sont en lice, dont le moins-disant, Urbaco-CNIC-GIC, est algéro-tunisien.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Algérie

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté

Le tribunal criminel d'Alger a décidé, mercredi, de reporter le procès de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest à une autre session. Explications.[...]

Robert Mugabe en visite d'État en Algérie

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est arrivé hier à Alger pour une visite d'État de trois jours, à l'invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.[...]

Algérie : Yacef Saadi et son compte en Suisse

 Héros de la guerre d'indépendance de l'Algérie, le sénateur Yacef Saadi est détenteur d'un compte bancaire ouvert en Suisse en avril 2006. "Jeune Afrique" présente en[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Algérie : Cheikh Sidi Bémol Broc'n'roll

Derrière ce pseudonyme, Hocine Boukella, chanteur et guitariste kabyle qui défend des influences orientales et occidentales.[...]

Accords d'Évian : 53 ans après, les nostalgiques de l'Algérie française ne digèrent toujours pas

En France, la signature des accords d’Évian continue d’obséder les nostalgiques de l’ordre colonial. À leur tête, Robert Ménard, le maire d’extrême droite de[...]

Les Algériennes sceptiques devant la nouvelle loi contre le harcèlement de rue

Depuis le 5 mars, le harcèlement des femmes dans les lieux publics est illégal en Algérie. Pourtant, les victimes de ce phénomène doutent de l'application réelle de la nouvelle loi.[...]

L'Algérien Issad Rebrab nommé CEO africain de l'année

Issad Rebrab, fondateur du groupe Cévital, et le Kényan Chris Kirubi ont été nommés dirigeants africains de l'année au cours du Africa CEO Forum. Danone, Equity Bank, Helios et IHS ont[...]

France : à Béziers, Robert Ménard entretient la nostalgie de l'Algérie française

En rebaptisant une rue célébrant la signature des accords d’Évian (17 mars 1962) par le nom d’un ancien officier impliqué dans des affaires de torture en Algérie, le maire de[...]

Faire du ski en Afrique ? Oui, c'est possible !

Profiter de la poudreuse en Afrique, une envie originale mais qui peut facilement devenir réalité dans l'une des six stations de ski africaines.Tour d'horizon. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2529p063.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2529p063.xml2 from 172.16.0.100