Extension Factory Builder
30/06/2009 à 11:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Démographie forte, exode rural et urbanisation anarchique…, le tout concentré sur l’étroite bande côtière au nord du pays, ont poussé l’Algérie à relancer quatre projets majeurs de villes nouvelles, dans le cadre du Schéma national du territoire, dit Snat 2025. Toutes sont censées être achevées au plus tard d’ici à quinze ans. Sidi Abdallah, à 30 km à l’ouest d’Alger, est destiné à désengorger la capitale, en accueillant 200 000 habitants sur 7 000 ha de collines. Sa vocation : être un pôle d’excellence dans les technologies de l’information et de la communication, grâce à un cyberparc prévu pour 2013. En 2009, deux chantiers ont été lancés : en mai, le groupement algérien formé par Cosider sous le nom de Gracos a entamé celui du périphérique au nord de la ville. Les travaux de viabilisation, confiés au coréen Keangnam, ont commencé en janvier.

Dans la même wilaya que Sidi Abdallah, mais de taille plus modeste, Bouinan, dédiée aux loisirs et aux sports, coûterait jusque 3,2 milliards de dollars. En mai 2009, le sud-coréen Daewoo s’est vu confier la conception et les travaux de viabilisation, un investissement de plus de 465 millions d’euros. Sud-Coréen lui aussi, un consortium de cinq entreprises chapeauté par Korean Land Corporation (KLC) avait remporté le contrat de construction en 2007.

Plus au sud, sur les Hauts Plateaux, Boughzoul se situe à 270 km d’Alger. Imaginée dès les années 1970 sur le modèle de Brasília, nouvelle capitale du Brésil, Boughzoul a vocation à attirer, sur 4 650 ha, 3 millions de personnes des zones côtières du Nord, et à devenir un pôle d’activités et de recherche du tertiaire supérieur. Daewoo, encore lui, a décroché en 2008 le contrat de viabilisation du site. Montant : 650 millions de dollars.

Cas à part, la ville nouvelle de Hassi Messaoud, au nord-est du Sahara, dépend du ministère des Mines et de l’Énergie, tandis que les trois autres projets sont pilotés par le ministère de l’Aménagement du territoire et du Tourisme. Destinée à éloigner les zones d’habitation de l’épicentre d’exploitation pétrolière où s’est bâtie la ville actuelle, Hassi Messaoud II abritera 80 000 personnes en 2017. Son coût ? 6 milliards de dollars. D’ici à quelques jours devrait être dévoilé le lauréat de l’appel d’offres relatif à l’étude et à l’engineering de la future agglomération. Cinq candidats sont en lice, dont le moins-disant, Urbaco-CNIC-GIC, est algéro-tunisien.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Algérie

Algérie : l'entraîneur du NAHD limogé après une altercation avec Anelka

Algérie : l'entraîneur du NAHD limogé après une altercation avec Anelka

L'entraîneur de l'équipe algérienne du NA Hussein Dey, Ighil Meziane, a été limogé après une "altercation" avec l'ancien international français Nicolas Anelka, direc[...]

Moi, Fathy le Fou, maître du "trait pourri"

Mon pays, l’Algérie, a été pionnier dans la zone minée de la caricature politique en Afrique du Nord. J’ai fait partie de ses éclaireurs, envoyé à l’ombre avec[...]

Algérie : la nouvelle Constitution, l'Arlésienne de Bouteflika

En avril 2011, le chef de l'État annonce son intention de faire réviser la loi fondamentale. Quatre ans et plusieurs consultations plus tard, le projet de réforme n'a toujours pas[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Algérie : l'embarrassante affaire Medjdoub

La plainte contre X pour torture déposée à Luxembourg, le 20 octobre 2012, par les avocats de Chani Medjdoub, un homme d'affaires algéro-luxembourgeois poursuivi pour corruption[...]

Algérie : Bouteflika les secrets du quatrième mandat

Pourquoi et comment, malgré un AVC qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, le président de la République algérienne a décidé de rempiler en 2014. Enquête sur une[...]

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

La presse algérienne n'a pas manqué de commenter la visite du secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, à Sétif. La première[...]

Massacre de Sétif en Algérie : premier hommage d'un ministre français 70 ans après

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a rendu dimanche un hommage aux victimes algériennes de Sétif, 70 ans après le massacre qui a fait[...]

Massacre de Sétif : un ministre français qualifie sa visite en Algérie de "geste fort"

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a qualifié de "geste fort" sa visite dimanche en Algérie pour marquer le 70e anniversaire du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2529p063.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2529p063.xml2 from 172.16.0.100