Extension Factory Builder
24/06/2009 à 12:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les Toyota Yaris, Kia Picanto et autres Chery QQ représentent déjà 5% du marché Les Toyota Yaris, Kia Picanto et autres Chery QQ représentent déjà 5% du marché © DR

Entrées à faible vitesse sur le marché il y a quelques années, les automobiles à bas prix s’imposent dans les rues de la capitale sénégalaise.

Il y a quatre ans, lorsqu’elle est arrivée à Dakar, la minuscule Chery QQ faisait sourire. Avec ses quarante centimètres de moins qu’une Peugeot 206, elle n’inspirait pas confiance. Aujourd’hui, la très, très petite voiture chinoise aux couleurs gaies se lance sans complexes à l’assaut des routes sénégalaises. « Nous écoulons jusqu’à 15 véhicules par mois, et les ventes au cours des deux dernières années ont progressé de 300 % », indique un commercial d’Espace Auto, une concession appartenant au groupe CCBM, dirigé par l’homme d’affaires sénégalais Serigne Mboup.

Les campagnes de publicité régulières ont porté leurs fruits. Mais, surtout, la QQ, qui est la moins chère (vendue à partir de 4,5 millions de F CFA, soit 6 800 euros), est venue répondre, avec les Suzuki Alto, les Toyota Yaris ou encore les Kia Picanto, à une demande de plus en plus forte. De nos jours, tout le monde ou presque considère la voiture non plus comme un luxe, mais comme une nécessité. Au Sénégal, où il se vend environ 6 000 nouveaux véhicules par an, il était quasiment impossible d’acquérir un véhicule neuf à moins de 10 millions de F CFA il y a à peine cinq ans. Les acheteurs se ruaient sur les voitures d’occasion importées de Belgique et de France surtout, et vendues dans l’informel. Puis la décision gouvernementale de 2003 d’interdire l’importation des voitures de plus de cinq ans d’âge a commencé à produire ses effets. Les prix des « seconde main » ont grimpé.

C’est dans ce contexte favorable que les modèles à moins de 8 millions de F CFA ont fait leur apparition dans le sillage de la Chery QQ. En quatre ans, les petites low cost représentent déjà près de 5 % du marché. Elles ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin grâce à l’essor du crédit automobile, qui permet aux faibles revenus d’acquérir un véhicule. Les acheteurs peuvent bénéficier d’un prêt sans apport et étaler le remboursement sur soixante mois à des taux d’environ 7 %. « En 2008, sur deux campagnes avec des concessionnaires, nous avons eu un volume de crédit de 1,5 milliard de F CFA et 80 % des demandes ont été acceptées », indique un cadre d’une banque préférant ne pas être cité.

 

Des berlines moins chères

Si les véhicules à faible prix ne font pas encore vivre les concessionnaires, ils soutiennent le marché et laissent espérer des marges futures plus importantes. « Les banques peuvent prendre les décisions de crédit en vingt-quatre heures, ce qui évite que le client ne se décourage. Les conditions de développement du marché automobile sont meilleures », note Hermann Kla, le responsable marketing de la Sénégalaise de l’automobile. La Chery QQ et ses consœurs contribuent ainsi à changer les mentalités. « L’émergence de l’offre de crédit bancaire habitue le consommateur à aller vers des véhicules neufs », indique Claude Sartini, le président-directeur général de CFAO Motors Sénégal.

Avec un habitacle plus grand, plus commode, un minimum d’options (climatisation, vitres électriques…), des berlines familiales à moins de 8 millions de F CFA arrivent sur le marché soutenues par d’incontournables campagnes publicitaires. Vendues au-delà de 16 millions de F CFA, les stars actuelles des routes sénégalaises, les 4x4 Toyota ou Mitsubishi, sont-elles passées de mode ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
A l'heure des grandes manoeuvres

Article pr�c�dent :
Des commandes venues du sud

Sénégal

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre gal[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Sénégal : Macky et le minimandat

Macky Sall l'avait promis pendant sa campagne : il réduirait le mandat présidentiel à 5 ans. Presque 3 ans après son accession au pouvoir, la réforme n'est toujours pas lancée et continue[...]

Sénégal : Vieux Aïdara, "dommage collatéral" de l'affaire Karim Wade

Au lendemain de la condamnation de Karim Wade par la Crei pour enrichissement illicite, Vieux Aïdara, qui est considéré comme l'homme de paille du fils de l'ancien président sénégalais, a[...]

Sénégal : Fadel Barro, génération 2.0

"Y'en a marre", le mouvement fondé par cet ancien journaliste sénégalais, fait des émules dans toute l'Afrique. Son objectif : inciter les jeunes à se conduire en citoyens[...]

Sénégal : la défense de Karim Wade entend "faire juger la CREI" - récit d'un verdict contesté

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a condamné Karim Wade à six ans de prison et ses complices de 5 à dix ans de réclusion. Le jugement est contesté par les[...]

Sénégal : les avocats de Karim Wade vont saisir la Cour suprême

Les avocats de Karim ont annoncé lundi, en début d'après-midi, qu'ils allaient saisir la Cour suprême pour revoir le jugement de la CREI, qui a condamné dans la matinée leur client à[...]

Sénégal : Karim Wade condamné à six ans de prison ferme

Karim Wade a été condamné, lundi, à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA d'amende pour enrichissement illicite.[...]

Sénégal : Karim Wade désigné candidat du PDS pour la prochaine présidentielle

À 48 heures du jugement de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), le Parti démocratique sénégalais (PDS) vient de désigner Karim Wade comme candidat officiel en vue[...]

"Gospel Journey" : Faada Freddy à la folie

Sans instruments, armé de sa seule voix et de son corps, le chanteur du groupe Daara-J ose un premier album solo percutant.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2528p076.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2528p076.xml0 from 172.16.0.100