Extension Factory Builder
24/06/2009 à 12:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les Toyota Yaris, Kia Picanto et autres Chery QQ représentent déjà 5% du marché Les Toyota Yaris, Kia Picanto et autres Chery QQ représentent déjà 5% du marché © DR

Entrées à faible vitesse sur le marché il y a quelques années, les automobiles à bas prix s’imposent dans les rues de la capitale sénégalaise.

Il y a quatre ans, lorsqu’elle est arrivée à Dakar, la minuscule Chery QQ faisait sourire. Avec ses quarante centimètres de moins qu’une Peugeot 206, elle n’inspirait pas confiance. Aujourd’hui, la très, très petite voiture chinoise aux couleurs gaies se lance sans complexes à l’assaut des routes sénégalaises. « Nous écoulons jusqu’à 15 véhicules par mois, et les ventes au cours des deux dernières années ont progressé de 300 % », indique un commercial d’Espace Auto, une concession appartenant au groupe CCBM, dirigé par l’homme d’affaires sénégalais Serigne Mboup.

Les campagnes de publicité régulières ont porté leurs fruits. Mais, surtout, la QQ, qui est la moins chère (vendue à partir de 4,5 millions de F CFA, soit 6 800 euros), est venue répondre, avec les Suzuki Alto, les Toyota Yaris ou encore les Kia Picanto, à une demande de plus en plus forte. De nos jours, tout le monde ou presque considère la voiture non plus comme un luxe, mais comme une nécessité. Au Sénégal, où il se vend environ 6 000 nouveaux véhicules par an, il était quasiment impossible d’acquérir un véhicule neuf à moins de 10 millions de F CFA il y a à peine cinq ans. Les acheteurs se ruaient sur les voitures d’occasion importées de Belgique et de France surtout, et vendues dans l’informel. Puis la décision gouvernementale de 2003 d’interdire l’importation des voitures de plus de cinq ans d’âge a commencé à produire ses effets. Les prix des « seconde main » ont grimpé.

C’est dans ce contexte favorable que les modèles à moins de 8 millions de F CFA ont fait leur apparition dans le sillage de la Chery QQ. En quatre ans, les petites low cost représentent déjà près de 5 % du marché. Elles ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin grâce à l’essor du crédit automobile, qui permet aux faibles revenus d’acquérir un véhicule. Les acheteurs peuvent bénéficier d’un prêt sans apport et étaler le remboursement sur soixante mois à des taux d’environ 7 %. « En 2008, sur deux campagnes avec des concessionnaires, nous avons eu un volume de crédit de 1,5 milliard de F CFA et 80 % des demandes ont été acceptées », indique un cadre d’une banque préférant ne pas être cité.

 

Des berlines moins chères

Si les véhicules à faible prix ne font pas encore vivre les concessionnaires, ils soutiennent le marché et laissent espérer des marges futures plus importantes. « Les banques peuvent prendre les décisions de crédit en vingt-quatre heures, ce qui évite que le client ne se décourage. Les conditions de développement du marché automobile sont meilleures », note Hermann Kla, le responsable marketing de la Sénégalaise de l’automobile. La Chery QQ et ses consœurs contribuent ainsi à changer les mentalités. « L’émergence de l’offre de crédit bancaire habitue le consommateur à aller vers des véhicules neufs », indique Claude Sartini, le président-directeur général de CFAO Motors Sénégal.

Avec un habitacle plus grand, plus commode, un minimum d’options (climatisation, vitres électriques…), des berlines familiales à moins de 8 millions de F CFA arrivent sur le marché soutenues par d’incontournables campagnes publicitaires. Vendues au-delà de 16 millions de F CFA, les stars actuelles des routes sénégalaises, les 4x4 Toyota ou Mitsubishi, sont-elles passées de mode ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
A l'heure des grandes manoeuvres

Article précédent :
Des commandes venues du sud

Sénégal

Le Sénégal lève 500 millions de dollars sur les marchés internationaux

Le Sénégal lève 500 millions de dollars sur les marchés internationaux

Le Sénégal a levé 500 millions de dollars sur les marchés internationaux. L'eurobond, d'une maturité de dix ans, a été émis à un taux de 6,25 % et a attiré un c[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Sculpture : Diadji Diop, la vie en rouge

Aussi discret que ses sculptures sont remarquables, cet artiste d'origine sénégalaise s'est fait repérer... dans les jardins de l'Élysée ![...]

OIF : qui veut être sur le ticket de Michaëlle Jean ?

Le Canada met toutes les chances de son côté dans sa course à l'OIF. Comme proposer un deal à certains États membres de l'OIF pour les convaincre de voter pour Michaëlle Jean.[...]

Sénégal : Mahammed Dionne, le premier de la classe

Chargé jusque-là du Plan Sénégal émergent, ce fidèle de Macky Sall succède à Aminata Touré à la tête du gouvernement. Plus consensuel, il devrait[...]

Sénégal : Khalifa Sall, un destin présidentiel ?

Avec une victoire écrasante à Dakar, le destin présidentiel du socialiste Khalifa Sall se précise...[...]

Sénégal : carton jaune pour Macky Sall

Réduction de la durée du mandat présidentiel, pouvoir d'achat, couverture sociale... Le président sénégalais, Macky Sall, élu il y a plus de deux ans, n'a pas encore tenu[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

La France dans l'obligation de fournir un visa à un homosexuel sénégalais pour son mariage

Le Conseil d'État a condamné mercredi le gouvernement français qui avait refusé de délivrer un visa à un Sénégalais, résidant au Maroc, qui désirait se marier[...]

Sénégal : Rama Thiaw, réalisatrice et lutteuse

Réalisatrice au caractère bien trempé, la jeune Sénégalaise Rama Thiaw achève un documentaire sur le groupe de hip-hop Keur Gui, membre fondateur du collectif Y'en a marre lors de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers