Extension Factory Builder
15/06/2009 à 15:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Du 10 au 11 juin, Kinshasa a abrité les travaux d’un atelier national, qui a approuvé le Cadre stratégique de mise en œuvre de la décentralisation, prévue par la Constitution de 2006. Organisée par le ministère de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, cette rencontre a permis l’adoption d’une « feuille de route nationale ». Les actions à mener s’étalent sur une période de dix ans (2009-2019). Avant cette réunion, Antipas Mbusa Nyamwisi, le ministre de tutelle, avait sillonné le pays pour expliquer le sens de ce projet.

 

 

 

Quels financements ?

L’atelier a été l’occasion d’entériner la nouvelle configuration administrative du pays. Le nombre des provinces passe de onze à vingt-six. Ainsi, le Katanga est désormais divisé en quatre entités : Haut-Katanga, Haut-Lomami, Tanganyika et Lualaba. La province Orientale disparaît au profit de l’Ituri, du Haut-Uele, du Bas-Uele et de la Tshopo. Il en est de même de l’Équateur, auquel s’ajoutent le Nord-Ubangi, le Sud-Ubangi, la Mongala et la Tshuapa. Le Mai-Ndombe, le Kwilu et le Kwango remplacent le Bandundu. Au centre, le Kasaï occidental est divisé en deux et le Kasaï oriental en trois.

Seules provinces à n’avoir pas bougé : Kinshasa, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Maniema et le Bas-Congo, qui s’appellera désormais « Kongo central ». Les nouvelles entités sont, en réalité, d’anciens districts. Le facteur tribal ou ethnique a-t-il joué dans ce découpage ? « Non, répond un cadre du ministère de la Décentralisation. Même s’il est vrai que certaines populations préféreraient être rattachées à telle province plutôt qu’à telle autre. C’est un autre débat. »

Reste une inconnue de taille : comment les nouvelles provinces, dont beaucoup ne disposent pas de ressources naturelles, vont-elles pouvoir fonctionner ? Pourront-elles compter sur la solidarité nationale, ou bien sur les 40 % des recettes que l’État doit, selon la Constitution, leur transférer ? C’est déjà un point de friction entre les onze provinces actuelles – qui ne voient rien venir – et le gouvernement…

La solution viendra peut-être de cette suggestion des participants à la réunion des 10 et 11 juin : créer, en faveur des entités décentralisées et des entrepreneurs locaux, un fonds de subvention et un système d’emprunt public permettant d’accéder au crédit au lieu d’attendre la rétrocession des 40 %.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Samraoui fait machine arrière

Article pr�c�dent :
Ces chiffres qui parlent

RD Congo

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

Les jeunes militant pro-démocratie arrêtés par les autorités congolaises présentent des profils qui ne collent pas, mais alors pas du tout avec le portrait qu'en fait Kinshasa. Explications.[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2527p014.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2527p014.xml1 from 172.16.0.100