Extension Factory Builder
15/06/2009 à 15:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Du 10 au 11 juin, Kinshasa a abrité les travaux d’un atelier national, qui a approuvé le Cadre stratégique de mise en œuvre de la décentralisation, prévue par la Constitution de 2006. Organisée par le ministère de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, cette rencontre a permis l’adoption d’une « feuille de route nationale ». Les actions à mener s’étalent sur une période de dix ans (2009-2019). Avant cette réunion, Antipas Mbusa Nyamwisi, le ministre de tutelle, avait sillonné le pays pour expliquer le sens de ce projet.

 

 

 

Quels financements ?

L’atelier a été l’occasion d’entériner la nouvelle configuration administrative du pays. Le nombre des provinces passe de onze à vingt-six. Ainsi, le Katanga est désormais divisé en quatre entités : Haut-Katanga, Haut-Lomami, Tanganyika et Lualaba. La province Orientale disparaît au profit de l’Ituri, du Haut-Uele, du Bas-Uele et de la Tshopo. Il en est de même de l’Équateur, auquel s’ajoutent le Nord-Ubangi, le Sud-Ubangi, la Mongala et la Tshuapa. Le Mai-Ndombe, le Kwilu et le Kwango remplacent le Bandundu. Au centre, le Kasaï occidental est divisé en deux et le Kasaï oriental en trois.

Seules provinces à n’avoir pas bougé : Kinshasa, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Maniema et le Bas-Congo, qui s’appellera désormais « Kongo central ». Les nouvelles entités sont, en réalité, d’anciens districts. Le facteur tribal ou ethnique a-t-il joué dans ce découpage ? « Non, répond un cadre du ministère de la Décentralisation. Même s’il est vrai que certaines populations préféreraient être rattachées à telle province plutôt qu’à telle autre. C’est un autre débat. »

Reste une inconnue de taille : comment les nouvelles provinces, dont beaucoup ne disposent pas de ressources naturelles, vont-elles pouvoir fonctionner ? Pourront-elles compter sur la solidarité nationale, ou bien sur les 40 % des recettes que l’État doit, selon la Constitution, leur transférer ? C’est déjà un point de friction entre les onze provinces actuelles – qui ne voient rien venir – et le gouvernement…

La solution viendra peut-être de cette suggestion des participants à la réunion des 10 et 11 juin : créer, en faveur des entités décentralisées et des entrepreneurs locaux, un fonds de subvention et un système d’emprunt public permettant d’accéder au crédit au lieu d’attendre la rétrocession des 40 %.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Samraoui fait machine arrière

Article précédent :
Ces chiffres qui parlent

RD Congo

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Carderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses accusati[...]

RDC : Joseph Kabila cherche des alliés

Les concertations nationales de septembre et octobre 2013 en RDC entre Joseph Kabila et une partie de l'opposition n'auraient-elles servi à rien ? C'est bien possible. Explications.[...]

RDC : le journaliste Magloire Paluku toujours inquiet pour sa sécurité

Réchappé d'une tentative d'assassinat le 10 août, Magloire Paluku, directeur de Radio Kivu 1 et correspondant de RFI swahili à Goma, assure aujourd'hui lui-même sa[...]

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

RDC 

Kin-Kiey Mulumba : "La majorité des Congolais souhaitent voir Kabila continuer"

Au cœur du débat sur l'éventuelle modification de la Constitution en RDC, Kin-Kiey Mulumba, ministre congolais en charge des Nouvelles technologies, lance "Kabila désir". Une structure qui[...]

RDC : l'épidémie d'Ebola n'a "aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l'Ouest"

"Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC", a déclaré le ministre congolais (RDC) de la Santé, Félix Kabange Numbi.[...]

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août[...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex