Extension Factory Builder
20/05/2009 à 10:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Besoin d’évasion aidant, le cinéma est l’un des rares secteurs à n’avoir guère souffert de la crise. Dans tous les pays, le nombre des entrées et les recettes sont restés à peu près stables. Du moins pour le moment.

Car, à Cannes, plusieurs signes semblent annoncer des jours plus difficiles : panneaux promotionnels moins nombreux sur la Croisette, taux inhabituel d’annulations des réservations hôtelières, moindre affluence dans les allées du Marché du film, cette gigantesque foire commerciale qui se tient en même temps que la compétition.

Les organisateurs du festival ont donc fait un choix habile en sélectionnant, pour l’ouverture de la manifestation, Up, un film des studios Disney-Pixar, dont la sortie marque le véritable lancement mondial du cinéma en relief. Les professionnels comptent désormais sur les films en trois dimensions pour soutenir la croissance de leur activité. La nécessité de chausser des lunettes spéciales pour les visionner et l’attrait des spectateurs pour cette nouveauté technologique justifient en effet une substantielle augmentation du prix des billets. Les exploitants de salles désireux d’augmenter leur chiffre d’affaires seront, eux, incités à s’équiper en matériel de projection numérique, ce qui ne peut que contribuer à moderniser le parc des salles et à favoriser leur fréquentation.

Malgré cet accueil enthousiaste des professionnels et sa qualité technique, Up ne fera pas date sur le plan artistique. Ce dessin animé qui raconte l’étonnant voyage en Amérique latine – avec sa maison suspendue à des milliers de ballons ! – d’un vieillard new-yorkais flanqué d’un jeune passager clandestin ne se distingue pas des films de sa catégorie par son originalité, et sa projection en relief ne rend que quelques scènes réellement spectaculaires.

Pour voir, pendant les premiers jours du festival, des films pleins de (vrai) relief, mieux valait assister à la projection des longs-métrages technologiquement « classiques ». Comme l’excellent Fish Tank, d’Andrea Arnold, un film britannique qui retrace l’existence difficile d’une adolescente dans une famille monoparentale défavorisée. Ou Les Chats persans, de Bahman Ghobadi – évocation du Téhéran underground à travers l’histoire d’un couple qui anime un groupe de rock –, film qui annonce peut-être le retour de l’Iran sur le devant de la scène après une parenthèse de plusieurs années. Ou encore Tetro, récit d’un duel psychologique au sein d’une famille italienne immigrée en Argentine, avec lequel l’inusable Francis Ford Coppola démontre qu’à 70 ans passés il a retrouvé le goût de signer en toute liberté une œuvre très originale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Le mystère Biya

Article précédent :
Ces chiffres qui parlent

International

France - RDC : Raphaël Mobutu reste introuvable, une semaine après sa chute dans la Garonne

France - RDC : Raphaël Mobutu reste introuvable, une semaine après sa chute dans la Garonne

Plus d'une semaine après avoir sauté dans la Garonne, la nuit du 15 au 16 avril, Raphaël Mobutu, un des enfants de l'ancien président de la RDC (ex-Zaïre) est toujours introuvable. À en croire[...]

Brésil : Rousseff dans le piège Petrobras

À six mois de la présidentielle, la sortante est engluée dans une sombre histoire de rachat d'une raffinerie au Texas en 2006. Elle est en baisse dans les sondages mais devrait quand même[...]

Chine : bébés en boîte

En Chine, où n'existent ni protection sociale ni accouchement sous X, des structures d'accueil pour enfants abandonnés - et souvent handicapés - sont mises en place.[...]

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Birmanie: Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie, est décédé

Win Tin, emprisonné pendant 19 ans pour son combat contre l'ancienne junte birmane, est décédé lundi à l'âge de 84 ans, a indiqué la Ligue nationale pour la démocratie[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces