Extension Factory Builder
28/04/2009 à 15:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dubaï: chantiers en panne Dubaï: chantiers en panne

« Titanic ne rime pas avec Émirats », proclame fièrement la publication de l’ambassade des Émirats arabes unis en France. Comment d’ailleurs en douter quand on jauge les pharaoniques travaux entrepris depuis vingt ans pour transformer Dubaï en joyau urbain de la péninsule Arabique ? Mais, depuis trois mois, la crise mondiale a ouvert quelques voies d’eau dans ce symbole démesuré de l’économie arabe. L’immobilier, qui devait être la locomotive de l’après-pétrole (les hydrocarbures représentent moins de 10 % du PIB de Dubaï), n’a pas échappé aux vagues de la récession. Et les 800 000 travailleurs immigrés, qui représentent plus des deux tiers de la population, voient le rêve du plein-emploi s’évanouir. Pakistanais, Indiens et Philippins sont directement menacés de chômage, tandis que le gel de plusieurs chantiers, comme celui de la tour Burj Dubai, tour qui devait dépasser le seuil vertigineux des 1 000 mètres, vient d’être décidé.

Quand ce n’est pas le chômage technique, c’est le retour au pays d’origine. Car les autorités n’ont pas d’états d’âme. Les chômeurs étrangers ont un mois pour quitter le territoire. Aucun donnée précise n’est officiellement disponible sur l’ampleur de cet exode économique, mais la presse arabe avance le chiffre de 50 000 à 70 000 départs depuis le début de l’année. Des rapatriements que les chômeurs espèrent provisoires pour ne pas perdre le bénéfice de leur précieuse carte de séjour, valable seulement six mois après leur départ.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Belloumi respire

Article précédent :
Bagdad by night

Moyen-Orient

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Peu après l'annonce mercredi de la formation d'un gouvernement d'union entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), l'aviation israélienne a effectué une frappe sur le nord de[...]

Patrick Seale, une passion arabe

Orientaliste dans l'âme, grand spécialiste de la Syrie et éditorialiste engagé, notre collaborateur s'est éteint le 11 avril à Londres, à l'âge de 83 ans.[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

Droit des femmes : le marathon des Saoudiennes

Les jeunes Saoudiennes vont peut-être pouvoir pratiquer du sport à l'école publique. C'est en tout cas la recommandation faite par le Majlis el-Choura au ministère de l'Éducation, le 8 avril.[...]

Israël - Palestine : le fils Abbas favorable à la création d'un État binational

Au moment où le processus de paix israélo-palestinien entre dans une phase critique, le fils du président palestinien recommande à son père d'opter pour la création d'un[...]

Arabie saoudite : la vieillesse s'éternise sur le trône

En élevant son demi-frère au rang de vice-prince héritier, le roi Abdallah sécurise la succession. Pendant que la génération suivante trépigne d'impatience. Et prend de[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Israël impose des sanctions financières à l'Autorité palestinienne

L'État d'Israël a décidé jeudi de geler le transfert des taxes aux Palestiniens. De nouvelles sanctions économiques qui interviennent après la demande de la Palestine[...]

Israël - États-Unis : Jonathan Pollard, sa vie est un thriller

Condamné en 1987 à la réclusion à perpétuité pour espionnage au profit d'Israël, ce juif américain se retrouve malgré lui au coeur d'un marchandage visant[...]

Football : Mondiaux en Russie et au Qatar, l'ombre de la corruption plane sur la Fifa

Pour obtenir l'organisation de la compétition en 2018 et en 2022, la Russie et le Qatar ont-ils soudoyé des membres du comité exécutif de la Fifa ? Certains l'affirment et réclament des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces