Extension Factory Builder
17/02/2009 à 17:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Al-Qaïda: Al-Yazid « ressuscite » et menace Al-Qaïda: Al-Yazid « ressuscite » et menace

On le croyait passé de vie à trépas, foudroyé par un missile tiré par un drone américain, en août 2008, dans la région tribale de Bajaur, près de la frontière pakistano-afghane. S’il faut en croire une vidéo de vingt minutes adressée le 10 février à la BBC, l’Égyptien Moustapha Abou al-Yazid a ressuscité d’entre les morts. Le chef présumé des opérations militaires en Afghanistan – et probable numéro trois d’Al-Qaïda – y confirme ce qu’il a déjà revendiqué mais qu’un de ses « collègues » a ultérieurement démenti : en décembre 2007, la nébuleuse djihadiste a bel et bien assassiné l’ancienne Première ministre pakistanaise Benazir Bhutto.

Impliqué dans diverses opérations au Pakistan, notamment contre l’ambassade danoise à Islamabad, lors de l’affaire des caricatures du Prophète, Al-Yazid dénonce l’interdiction de plusieurs groupes islamistes armés après les attentats de Bombay (en décembre dernier) et appelle au renversement du président Asif Ali Zardari.

Mais l’Inde est également dans son collimateur : « Si elle attaque le Pakistan, menace le chef djihadiste, elle doit savoir que le prix à payer sera lourd. » Ses armées seront « taillées en pièces, comme le fut l’armée soviétique en Afghanistan ». Quant à ses centres économiques, ils seront « pris pour cible et détruits ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Maghreb: les milliards perdus de la désunion

Article précédent :
Pas de deux

International

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Le départ inattendu de Luc Oursel, pour  des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre ne sont, officiellement, que temporaires...[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Migration : quand les Africains ne défendent pas les Africains

En pleine polémique européenne sur l’immigration, Daxe Dabré n’a pas honte de publier le livre "Je suis noir : j'ai honte...". Aiguillon salutaire dans le débat ou ramassis de[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers