Extension Factory Builder
09/02/2009 à 16:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Trois secrétaires généraux ont marqué l’histoire de la Côte d’Ivoire : Martial Ahipeaud, Guillaume Soro et, enfin, Charles Blé Goudé. Tous ont mené des combats, pour la démocratie, pour l’école, pour satisfaire leur mentor ou leurs ambitions personnelles. Tous les trois ont été des tribuns et des chefs respectés, à défaut d’être toujours respectables. Ils ont tous les trois fait de la prison. Ils ont été considérés à l’époque par Amnesty International comme « des prisonniers de conscience ». Mais les comparaisons s’arrêtent là. Les trois anciens SG suivent aujourd’hui des chemins bien divergents.

Ahipeaud (1990-1993), dit « le Patriarche », veut se présenter à la présidentielle. Membre fondateur de la Fesci, il a milité pour le multipartisme. Aujourd’hui, il estime que le mouvement estudiantin a ouvert la voie à la démocratie. Père de trois enfants, enseignant à l’université de Bouaké, il jure la main sur le cœur que la Fesci de cette époque n’était pas un jouet du FPI, mais bien une entité indépendante.

L’actuel Premier ministre et leader de l’ex-rébellion, Guillaume Soro, dit « le Che » (1995-1998), prend la direction de la Fesci après l’instauration du multipartisme. Mais la succession d’Houphouët, décédé en 1993, a ouvert une période de luttes intestines qui marqueront longtemps le pays. Sous Soro, la Fesci reste très active, organisant des manifestations, des grèves et des meetings, mais ses activités restent peu ou prou dans le cadre des revendications académiques. À cette époque, le syndicat est officiellement dissous et agit clandestinement. Soro, exilé en Grande-Bretagne comme beaucoup de ses camardes (dont Ahipeaud), ne reviendra au pays qu’après le renversement brutal de Bédié en décembre 1999. On le retrouve en 2002 à la tête de la rébellion contre le régime de Gbagbo.

Le vrai fidèle du FPI et du couple présidentiel, Simone et Laurent Gbagbo, est « le général » Blé Goudé (1998-2003), surnommé « Zouzou Wôwô » (le bouillonnant), « le génie du Kpô », du nom de sa région. Quand il prend en charge une Fesci déchirée entre pro-Gbagbo et pro-Ouattara, le président du RDR, les règlements de comptes se font à la machette. La Fesci se transforme en bras armé du régime et étend son contrôle sur l’université. Blé quitte ensuite le syndicalisme pour prendre la tête du mouvement des Jeunes patriotes. Aujourd’hui, retiré dans le business, il se fait discret, mais reste prêt à intervenir si ses « parrains » avaient besoin de lui.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas fon[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

L'anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Prévu pour début novembre dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le 50e anniversaire de la Banque africaine de développement pourrait être reporté. En cause :[...]

Côte d'Ivoire : Bédié annonce son ralliement à Ouattara pour la présidentielle de 2015

Le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a annoncé ce mercredi lors d’un meeting tenu dans son fief à Daoukro le ralliement de sa formation[...]

Côte d'Ivoire : Youssouf Bakayoko, un diplomate peu consensuel

La reconduction à la tête de la Commission électorale indépendante de Youssouf Bakayoko n'est pas du goût de tous. Et pour cause : il occupait déjà ce poste lors de la[...]

Côte d'Ivoire : "L'Afterwork" de Radio Nostalgie ou les Guignols de l'info

Imitant les chefs d'État africains, les trublions ivoiriens de la quotidienne L'Afterwork sur Radio Nostalgie passent en revue l'actualité du continent. Rendez-vous le 15 septembre pour la[...]

Côte d'Ivoire : Amara Essy, le recours du PDCI pour la présidentielle ?

Plusieurs dirigeants du PDCI cherchent un candidat de consensus dans leurs rangs pour éviter une candidature unique avec le RDR à la présidentielle de 2015. Leur choix s'est porté sur Amara Essy.[...]

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a racheté plus d'un tiers (20 % du total) des parts détenues par l'américain Anadarko dans le champ pétrolifère offshore CI-103 au large des[...]

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Abidjan Terminal, société détenue en commun par le groupe Bolloré Africa Logistics (BAL, 60 %) et Maersk (40 %), a changé de direction. Décryptage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex