Extension Factory Builder
09/02/2009 à 15:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sarah Obama, reine d'un jour Sarah Obama, reine d'un jour

Troisième épouse du grand-père du président américain, Mama Sarah Obama est revenue enchantée de son voyage à Washington, où elle a été reçue « comme une reine » à l’occasion de la prestation de serment de son petit-fils, le 20 janvier. Elle avait quitté le Kenya deux jours auparavant, accompagnée d’une quinzaine de proches parents et sous la protection constante d’agents de sécurité américains. En guise de cadeaux, elle avait emporté des objets représentatifs de la culture luo : un tabouret, un chasse-mouches et un bouclier.

Une chambre lui avait été réservée au huitième étage d’un hôtel cinq étoiles. Et un véhicule officiel mis à sa disposition. « J’ai été reçue presque comme un chef d’État, a-t-elle raconté au quotidien kényan The Daily Nation. L’Amérique est très agréable, mais aussi extrêmement froide. J’ai dû porter des habits très épais. » Pour la première fois de sa longue vie – elle a 87 ans –, elle a dû enfiler un pantalon !

Elle a d’abord rencontré son petit-fils juste avant la prestation de serment, lors d’une prière à l’église. Un interprète leur a permis de converser quelques instants. « Je n’ai pas eu besoin de lui dire grand-chose, car il mesure l’ampleur de la tâche que je lui ai assignée : assurer la paix et le développement à Kogelo [son village, NDLR], au Kenya et dans le monde entier. »

Quant à un éventuel voyage présidentiel au Kenya : « Ce n’était pas le moment pour ce genre de discussion, mais je crois qu’il nous rendra visite un de ces jours. » Lors de la cérémonie proprement dite, Mama Sarah était assise deux rangs derrière le président. Elle a été impressionnée par la qualité de l’organisation. Si elle a ensuite assisté à plusieurs fêtes en l’honneur d’Obama, elle n’a pu se rendre dans le Bureau ovale. Qu’importe. De retour au Kenya, le 2 février, elle ramenait dans ses valises un mot écrit à la main sur du papier bleu à en-tête de la Maison Blanche : « Aux habitants de Kogelo, merci pour les prières et le soutien. »

Un seul regret, peut-être : à Washington, elle a cherché en vain de l’ugali, son plat préféré, une pâte à base de farine de maïs…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Al-Jazira dans le collimateur

Article précédent :
Les syndicats haussent le ton

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers