Extension Factory Builder
05/02/2009 à 19:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'assurance vie monte en puissance L'assurance vie monte en puissance

«L’éducation des enfants, la retraite, les frais d’hospitalisation… Les mentalités changent. De plus en plus, la classe moyenne anticipe l’avenir », indique Stéphane Mansuy, directeur marketing de la Marocaine-Vie, seule compagnie du pays spécialisée dans l’assurance des personnes. Pour 334 DH par mois (30 euros), un ménage peut assurer à son enfant un capital qui servira à financer ses études. Surfant sur l’intérêt nouveau des Marocains pour l’épargne, la Marocaine-Vie a développé des contrats de nouvelle génération (multisupports en unités de compte), appuyés sur des actions et des obligations, permettant de bénéficier des performances des marchés de taux ou de la Bourse de Casablanca. Elle est, pour l’instant, la seule à les proposer. Un nouveau régime fiscal, en vigueur depuis le 1er janvier dernier, devrait accélérer leur commercialisation : l’exonération des plus-values sur l’assurance vie et l’épargne-retraite est accordée au terme de huit ans, contre dix auparavant.

Créée en 1977, la Marocaine-Vie a été la première société du secteur des assurances à entrer à la Bourse de Casablanca, en 1998. Le marché s’organisant, et face à l’offensive des banques de la place – Wafa Bank créant Wafa Assurance, la Banque commerciale du Maroc (BCM) s’alliant avec Axa, entre autres –, la Marocaine-Vie a cherché un partenaire pour appuyer son développement. En 2001, la Société générale est entrée au capital via deux filiales, la Sogecap (5e compagnie d’assurance vie en France) et la Société générale marocaine de banques (SGMB, 5e banque marocaine) prenant respectivement 35 % et 14 % du capital. La Marocaine-Vie a ensuite voulu compléter ce nouveau réseau de distribution en s’alliant avec le numéro un de la banque de détail, le Groupe (public) des banques populaires (GBP). Annoncée à la fin de 2007, l’alliance devait se traduire par une prise de participation de 43,54 %. En mai dernier, les Banques populaires ont renoncé. Finalement, le 19 janvier 2009, la Marocaine-Vie a lancé une offre publique de retrait de ses actions de la cote de Casablanca, la SGMB et Sogecap – désormais propriétaires à 87 % – souhaitant privilégier la mise en réserve des résultats à venir.

En 2007, La Marocaine-Vie a enregistré un chiffre d’affaires record de 868,5 millions de DH, en hausse de 55 %, grâce notamment au succès commercial des contrats multisupports. Les produits d’épargne représentent 82,2 % du total, et le domaine de la prévoyance (études, retraite) 17,7 %. Pour 2008, l’activité devrait enregistrer un tassement de 5 %, pour s’établir à 825,5 millions de DH. La Marocaine-Vie assoit désormais son développement commercial sur le réseau de la SGMB et travaille à l’élaboration de nouveaux produits. Parmi les pistes de réflexion : l’assurance vie conforme à la charia, le développement de la présence auprès des entreprises et l’établissement de partenariats avec des sociétés de crédit à la consommation.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
72% des contrats signés avec les particuliers

Article pr�c�dent :
Raymond Farhat

Maroc

Maroc - Abderrafie Zouitene : 'Les plages sont interchangeables, la culture pas'

Maroc - Abderrafie Zouitene : "Les plages sont interchangeables, la culture pas"

Entretien avec Abderrafie Zouitene, directeur général de l’Office national marocain du Tourisme, président de la Fondation Esprit de Fès et du Festival de Fès des musiques sacrées[...]

Ramzi Boukhiam, un Marocain en quête de grand surf

Ce Marocain de 22 ans est l'un des très rares surfeurs africains à se signaler au niveau international. Son objectif, parvenir à se hisser parmi les meilleurs riders de la planète.[...]

"O Ka" : Souleymane Cissé le justicier

À partir de l'expulsion de ses soeurs de sa maison natale, le réalisateur malien revient sur l'histoire de sa famille. Un film engagé, tourné vers l'avenir.[...]

Polémique : "Much loved", le film de Nabil Ayouch, ne sera pas diffusé au Maroc

Déjà sujet à polémique en raison du sujet qu’il traite, le film de Nabil Ayouch reste au cœur des débats après que le gouvernement marocain, emmené par les islamistes du[...]

Que faut-il retenir de la visite de Mohammed VI au Sénégal ?

Le souverain marocain, Mohammed VI, quittera le Sénégal vendredi, après avoir signé de nombreux accords économiques.[...]

Festival de Fès - Alain Weber : "La musique est un peu une revanche pour l'Afrique"

Entretien avec Alain Weber, directeur artistique de la 21e édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde.[...]

Ali Benmakhlouf : "À sa mort, le Prophète n'a laissé aucune directive"

Le penseur marocain en est persuadé : sans l'apport de la pensée arabe médiévale, le paysage intellectuel européen actuel ne serait pas ce qu'il est. Et pourtant qui le sait ? Dans un[...]

Mehdi Benatia : "Fier et heureux, avec le Bayern et avec le Maroc"

Recruté à l’été 2014 par le Bayern Munich pour 30 millions d’euros, Mehdi Benatia a remporté avec le championnat d’Allemagne le premier titre de sa carrière. À[...]

Maroc : un terroriste refoulé par la Grande-Bretagne sème la terreur à Rabat

 Les autorités britanniques ont refoulé de leur territoire un Marocain condamné pour terrorisme, le 21 mai, sans en informer le Royaume et provoquant un imbroglio diplomatique.  [...]

Gouvernement marocain : Mohand Laenser, l'insubmersible

Le 20 mai, Mohammed VI a nommé cinq nouveaux ministres à la place de ceux qui ont démissionné. Parmi eux, Mohand Laenser, l'indéboulonnable secrétaire général du Mouvement[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers