Extension Factory Builder
20/01/2009 à 12:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
ContourGlobal se branche sur l’Afrique ContourGlobal se branche sur l’Afrique

L’entreprise américaine construit une centrale électrique au Togo (100 MW). Elle lui servira de référence pour conquérir le continent et pourrait assurer, dès 2010, l’autonomie énergétique du pays.

Les ambitions de ContourGlobal, spécialisée dans le financement et l’exploitation d’équipements énergétiques, passent par le Togo. Fondée en 2005 par Joseph de Brandt, un ex-dirigeant du producteur et distributeur d’électricité américain AES Corp, et par la société d’investissement new-yorkaise Reservoir Capital Group, qui gère un fonds de 3,5 milliards de dollars, ContourGlobal a lancé officiellement ses activités sur le continent le 12 janvier, à Lomé. Depuis cette date, elle a débuté la construction d’une centrale électrique, à quelques encablures du port, en présence du chef de l’État, Faure Gnassingbé. La livraison est promise au premier trimestre de 2010 pour un investissement de 176 millions de dollars, financé à 75 % par l’Overseas Private Investment Corporation (Opic), l’agence gouvernementale qui aide les entreprises américaines à investir à l’étranger, et à 25 % par ContourGlobal.

« Le Togo est au cœur de la toile énergétique de l’Afrique de l’Ouest. Il bénéficiera à l’avenir d’une formidable extension des interconnexions. À partir de Lomé, nous pourrons alimenter toute la sous-région », justifie Joseph de Brandt. L’investissement réalisé, la capacité installée du Togo s’élèvera à 175 MW, bien plus que la demande intérieure (110 MW). À terme, ContourGlobal envisage d’étendre les capacités de la centrale pour exporter de l’électricité. Jusqu’à faire du Togo une puissance énergétique d’Afrique de l’Ouest ? Au cœur de la stratégie de Contour Global, la future centrale de Lomé lui servira de vitrine sur le continent. « C’est pour cette raison que nous voulons aller vite », explique son vice-président, Alain Tronche. Avec dix projets dans le monde (Brésil, Ukraine, Colombie…) et une capacité installée de 1 000 MW, le portefeuille de l’entreprise devrait rapidement s’étoffer en Afrique. Présente au Rwanda à travers le projet KivuWatt (exploitation des réserves de méthane du lac Kivu), elle a remporté, en 2008, un contrat de 225 millions d’euros pour la construction et la gestion d’une quinzaine de sites en Europe et en Afrique afin de fournir en énergie (58 MW) les usines de Coca-Cola Hellenic Bottling Company. L’un d’eux se situera à Lagos (Nigeria). L’entreprise veut aussi bien se positionner en Afrique de l’Ouest qu’en Afrique centrale (Sierra Leone, Liberia, les deux Congos…). Courant février, une délégation se rendra au Niger et au Mali pour évaluer la faisabilité de certains projets.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Togo

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Exclusif : Pourquoi le tribunal d'Abidjan a lourdement condamné Ecobank

Jeune Afrique révèle le contenu de la décision du Tribunal de commerce d'Abidjan ayant mené à la condamnation du groupe Ecobank, du sud-africain PIC et de Daniel Matjila à payer 7,5 m[...]

Vers une présidentielle en avril au Togo ?

Dans un climat politique tendu, la Cour constitutionnelle doit néanmoins annoncer sans tarder la date du prochain scrutin présidentiel. On se dirigerait vers une élection en avril.[...]

Affaire Ecobank/Tanoh : "La décision du Tribunal d'Abidjan est dépourvue de tout fondement", estime Ecobank

Suite à sa condamnation à payer 7,5 milliards de FCFA à Thierry Tanoh, son ancien directeur général, Ecobank conteste dans un communiqué la compétence du Tribunal de[...]

France : la "marche républicaine" des dirigeants africains à Paris

Plusieurs présidents et ministres du continent ont défilé dimanche à Paris aux côtés de dirigeants du monde entier pour la "marche républicaine" contre le terrorisme. De la[...]

Togo : qui exploitera le mégagisement de Kpémé ?

Désignés en 2012, dans le cadre d'un appel d'offres, trois candidats pour l'exploitation du gisement carbonaté de Kpémé ont dû déposer des offres initiales[...]

Goodluck Jonathan, Laurent Gbagbo, Alpha Condé... Ils seront au coeur de l'actualité en 2015

Qui sera président du Burkina Faso dans un an ? La chute de Blaise Compaoré aura-t-elle un effet au Togo ? Quel sera l'impact de Boko Haram sur le vote des Nigérians ? Qui affrontera Alassane Ouattara[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Togo : les trois réformes que l'opposition réclame à cor et à cri

À quelques mois de l'élection présidentielle de 2015, pouvoir et opposition se déchirent sur la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Les modifications[...]

Togo : l'opposition appelle à de nouvelles manifestations

L'opposition togolaise a appelé jeudi à un rassemblement "massif" et réclamé une réforme de la Constitution qui n'empêche pas en l'état le président Faure[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2506_p073.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2506_p073.xml0 from 172.16.0.100