Extension Factory Builder
19/01/2009 à 12:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Ministre d’État chargé de l’Industrie, Léopold Messan Gnininvi pourrait démissionner du gouvernement togolais si « certains signaux venaient à se confirmer », en référence au défilé militaire du 13 janvier, date anniversaire de l’arrivée au pouvoir de Gnassingbé Eyadéma.

Si depuis le décès de l’ancien président en 2005 les autorités se sont efforcées de commémorer ce jour par une cérémonie symbolique, le défilé de plus de trois heures organisé cette année a tourné à la démonstration de force, signe d’un « retour en arrière », selon le leader de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). Une inquiétude partagée par l’ancien Premier ministre Yawovi Agboyibo, du Comité d’action pour le renouveau (CAR), mais aussi par le président de l’Union des forces de changement (UFC). Arrivé le 12 janvier à Lomé, Gilchrist Olympio a téléphoné le lendemain au président burkinabè Blaise Compaoré – facilitateur du dialogue intertogolais – pour lui faire part de sa préoccupation.

Alors que certains évoquent le retour de l’armée dans la sphère de la présidence de Faure Gnassingbé, d’autres observateurs analysent ces parades militaires comme un signal adressé au Ghana, après de récentes déclarations de l’ancien président Jerry Rawlings fustigeant le régime togolais.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
El Himma dos au mur


Article précédent :
Roselyne, si tu savais 


Togo

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les util[...]

Togo : 2030 à l'horizon

Kako Nubukpo est ministre togolais de la Prospective et de l'Évaluation des politiques publiques.[...]

Textile togolais : Nini ou les froufrous du business

Son École des arts de la mode a déjà formé 800 étudiants et elle publie un cahier de tendances destiné aux tailleurs et couturiers présentant, entre autres, ses[...]

Mode - Alphadi : "Donnons une chance à nos artisans"

Des entreprises de textile et des enseignes africaines ? Oui, c'est possible, explique Alphadi, le célèbre styliste nigérien. Qui plaide pour une plus grande implication de l'État togolais.[...]

Togo : l'autre Olympio

Dans la famille, il y a Sylvanus, le père de l'indépendance togolaise, Gilchrist, l'ex-opposant historique. Et maintenant, leur neveu, chef d'entreprise, qui entre en politique.[...]

Togo - Arthème Ahoomey-Zunu : "Les résultats des réformes sont là"

Amélioration des rentrées fiscales, adaptation des infrastructures, politique de l'emploi... Pour le Premier ministre, fini les plans d'urgence : place à l'émergence.[...]

Togo : en attendant la présidentielle

À Lomé, la question taraude tous les esprits : dans quelles conditions se déroulera la prochaine élection présidentielle, prévue début 2015 ? À moins d'un an de[...]

Arts : Jimi Hope et la note bleue

Bluesman et grand admirateur de Jimi Hendrix, le musicien Jimi Hope sculpte et peint aussi. Rencontre avec un ovni de l'art.[...]

Togo : en attendant la présidentielle, le gouvernement persévère

À moins d'un an de la présidentielle togolaise, le climat politique est relativement serein. L'occasion pour le pouvoir de poursuivre les réformes et d'améliorer le quotidien des Togolais.[...]

Togo : comme Nubukpo, ils ont répondu "présents, président !"

Ces quadras issus de grandes écoles ont tous fait une belle carrière à l'étranger. Le chef de l'État les a convaincus de mettre leurs compétences au service du pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers