Extension Factory Builder
05/11/2008 à 15:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Directeur général de CFAO Technologies.

Licencié en mathématiques de l’université de Yaoundé en 1982, Richard Nouni s’est rapidement orienté vers l’informatique. Entré en 1987 à la Banque internationale pour le commerce et l’industrie au Cameroun (Bicic, filiale de BNP), il participe à la création de l’application de gestion des filiales internationales, avant de créer Sophitek en 1997. La petite SSII camerounaise fait son chemin et, en 2003, donne naissance à CFAO Technologies Cameroun, filiale de CFAO Technologies qui emploie 1 250 personnes.

Jeune Afrique : combien y a-t-il de SSII africaines ?

Richard Nouni : Il y a un nombre assez restreint de sociétés africaines de services informatiques. Aux côtés des plus connues, comme le groupe Chaka au Sénégal, BFI en Tunisie, et d’autres au Maroc, quelques petites entreprises émergent, comme Solid au Sénégal. C’est une PME d’une dizaine de personnes qui met en place des plates-formes de prélèvement automatique pour régler les factures d’eau et d’électricité.

Au fond, il n’y a pas beau­coup de start-up en Afrique…

Il y en a quelques-unes mais, le plus souvent, elles restent concentrées sur des marchés de niche. Elles ont du mal à se développer car les marchés sont petits et les freins à l’expansion sont plus importants qu’ailleurs. Il faut avoir la volonté de créer de la valeur, il faut aussi être capable de balayer plusieurs aspects du métier et de les appliquer à d’autres pays ou à d’autres clients. Quelques entreprises remplissent ces conditions. Elles sont de vraies SSII africaines, avec lesquelles nous pouvons nous associer pour proposer des solutions africaines aux appels d’offres internationaux.

Quelle est, selon vous, l’explication ?

Pour moi, cela traduit le fait que les infrastructures, les marchés ou encore les législations ne sont pas encore assez matures pour permettre une véritable expansion des SSII. Les conditions ne sont pas réunies, malgré la richesse en ressources humaines, et donc en compétences, de ce continent.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Jackpot à Sun City

Article précédent :
Un marché atone malgré un potentiel énorme

Cameroun

Nord du Cameroun : 15 personnes tuées et 12 enlevées, dont la femme du vice-Premier ministre

Nord du Cameroun : 15 personnes tuées et 12 enlevées, dont la femme du vice-Premier ministre

La double attaque perpétrée dimanche par des membres présumés du groupe armé Boko Haram dans le nord du Cameroun a fait au moins 15 morts, selon un dernier bilan. Douze personnes au moins seraien[...]

Cameroun : l'épouse du vice-Premier ministre kidnappée par Boko Haram

Des membres présumés du groupe islamiste armé Boko Haram ont enlevé dimanche l'épouse d'un vice-Premier ministre camerounais et un chef traditionnel lors d'une double attaque qui a fait au[...]

Cameroun : peines de prison pour 14 membres de Boko Haram

Quatorze islamistes du groupe armé nigérian Boko Haram ont été condamnés à des peines de prison ferme allant de 10 à 20 ans par la justice militaire camerounaise, a[...]

Combats entre l'armée camerounaise et Boko Haram, 2 militaires tués

Plusieurs dizaine de membres de Boko Haram ont attaqué jeudi soir un village camerounais proche de la frontière nigériane. Deux militaires camerounais sont morts.[...]

Le cacao grimpe à son plus haut niveau en trois ans

Le cacao a atteint son plus haut niveau en trois ans (2000 livres la tonne à la Bourse de Londres et 3 234 dollars à celle de New York) grâce à une bonne demande mais aussi en raison d'un regain[...]

Cameroun : les "embrouilles" judiciaires d'Eto'o, accusé par son ex de publication de photos obscènes

Hélène Nathalie Koah, l'ex-petite amie de Samuel Eto'o, accuse ce dernier d'avoir publié des photos d'elle dénudée sur le web. Le footballeur camerounais avait déjà porté[...]

Les Camerounais sont-ils trop gourmands ?

En ce mois de juillet, la question de la nourriture ne concerne pas que ceux qui s’en privent pour des raisons de pratique religieuse. Elle taraude ceux qui en sont privés, quand bien même leur budget[...]

Cameroun : le parlement autorise la ratification de l'APE intérimaire

L’accord prévoit un démantèlement tarifaire sur les quinze prochaines années et une libéralisation de 80% des importations venant de l’Union européenne. Devant le blocage des[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

La Cemac entre rebelles, islamistes et pirates

C'est devant une Cemac impuissante que l'État centrafricain s'est effondré. Certes, la Communauté a tenté de s'interposer entre les parties en conflit. Mais pour mieux constater ensuite son[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers