Extension Factory Builder
05/11/2008 à 15:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Au Cameroun, c’est la plus ancienne : la filiale de la société française Bull basée à Douala a été créée en 1978. Et elle est restée présente dans le pays depuis lors. Y compris durant la crise du début des années 1990. « À cette époque, l’État ne parvenait plus à payer ses créanciers. Nous n’avons eu aucun marché en 1993 et 1994. Tous les opérateurs étaient partis », se souvient Jean Bonaventure Atangana, le directeur de l’agence de Yaoundé. Aujourd’hui, la situation n’a bien sûr plus rien à voir avec celle de ces années noires. Elle ne satisfait cependant pas Jean Bonaventure Atangana. « Le marché est atone », déplore-t-il, bien que, après CFAO Technologies, Bull Cameroun soit l’un des principaux opérateurs dans le secteur des services informatiques. « Notre chiffre d’affaires est aujourd’hui d’environ 2 milliards de F CFA, mais il était deux fois plus important à la fin des années 1990, juste avant le passage à l’an 2000 », poursuit-il.
Si les entreprises privées commencent à s’équiper en solutions informatiques, les administrations auxquelles s’adresse aussi sa société, qui vend des équipements en réseau et des services structurés autour des systèmes et des serveurs d’entreprises (GCOS, Unix, Linux et Windows Server), ainsi que des infrastructures de connexion Internet, tardent à suivre. « Le ministère des Finances est quasiment le seul département informatisé. Les autres en sont encore au “niveau zéro”. Beaucoup de choses se font encore manuellement », explique Atangana.
« Ce retard ne s’explique pas par un manque de moyens, mais par un manque d’intérêt. Le potentiel est énorme, mais il faut que les gens soient sensibilisés à l’importance de l’outil informatique », poursuit-il. Le Cameroun est ainsi très en retard par rapport au Gabon ou à d’autres pays d’Afrique francophone : « Certains équipements sont utilisés depuis des années en Afrique de l’Ouest, et nous sommes seulement en train de les installer ici », souligne-t-il. L’utilisation d’intranet reste très faible. « Ce n’est pas encore dans les habitudes des entreprises. Même une grosse société de télécommunications comme Camtel n’est pas équipée en réseau intranet », confirme un informaticien. Bull compte tout de même à son actif l’installation d’un réseau intranet à l’Agence française de développement de Yaoundé. Elle a aussi équipé l’université de Yaoundé d’un réseau de fibre optique, ainsi que celles de Douala et de Buea. Camrail, AES-Sonel, la SGBC et Orange font également partie de ses clients, qu’elle suit depuis son siège, à Douala, et son antenne de Yaoundé. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Richard Nouni 


Article précédent :
Plates-formes vocales et transfert d’argent

Cameroun

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

Le Cameroun a décidé lundi de fermer toutes ses frontières aériennes, maritimes et terrestres avec le Nigeria. À cette mesure de prévention s'ajoute une restriction de la circulation avec[...]

Douze chefs d'État africains avec Hollande aux cérémonies du débarquement en Provence

François Hollande accueille ce vendredi 13 chefs d'État, dont douze africains, à bord du Charles-de-Gaulle pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Provence avec en point[...]

Samuel Foyou, un patron si discret

Ce self-made-man cultive les relations haut placées mais fuit les mondanités. Retour sur l'ascension d'un tailleur qui s'est enrichi dans l'import-export avant de bâtir un vaste empire industriel.[...]

Boko Haram : le Cameroun sur le pied de guerre ?

L'attaque de Kolofata sonne comme un sérieux avertissement. En prenant un ministre camerounais pour cible, les assaillants - probablement des islamistes de Boko Haram - envoient un message clair : leur[...]

Ebola : nouveau cas confirmé au Nigeria, inquiétude au Rwanda et au Cameroun

L'inquiétude ne cesse de grandir au Nigeria. Lundi, le ministère de la Santé a confirmé un dixième cas de personne infectée par le virus Ebola dans le pays.[...]

En Afrique centrale, des raffineries à bout de souffle

Trop petits, les raffineurs du Cameroun, du Congo et du Gabon souffrent d'un manque de rentabilité. Mais loin de s'unir pour s'en sortir, ils optent pour une fuite en avant.[...]

Football : les joueurs africains mentent-ils sur leur âge réel ?

Plusieurs affaires viennent raviver le vieux débat sur l'âge réel des joueurs africains. Or un simple examen des os par IRM permettrait de lever les doutes.[...]

Terrorisme : Boko Haram aurait recruté plusieurs centaines de jeunes au Cameroun

Boko Haram est désormais bien implanté au Cameroun selon des sources policières et civiles dans le nord du pays. Le groupe islamiste y enrôlerait depuis des mois des centaines de jeunes gens pour les [...]

CAN 2015 : les groupes et le calendrier des éliminatoires

Alors que les matchs retour du dernier tour préliminaire se sont achevés dimanche 3 août, on connaît désormais les groupes des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015, dont la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers