Extension Factory Builder
05/12/2012 à 16:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le candidat de l'opposition, Julius Maada Bio, lors d'un rassemblement en Sierra Leone. Le candidat de l'opposition, Julius Maada Bio, lors d'un rassemblement en Sierra Leone. © AFP/Issouf Sanogo

Le président sortant de Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, aura les coudées franches désormais. Le candidat défait de l'opposition, l'ancien militaire Julius Maada Bio, a officiellement reconnu sa défaite électorale, mardi 4 décembre.

M. Bio, qui briguait la présidence sous la bannière du Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP), a recueilli un maigre 37,4% des voix, contre 58,7% pour M. Koroma. Ce dernier a été reconduit au pouvoir pour un second mandat de cinq ans à l'issue du scrutin du 17 novembre dernier.

L'ex-général de 48 ans avait contesté les résultats des scrutins présidentiel, législatif et local - qui ont eu lieu simultanément -, arguant que les votes avaient été entachés d'irrégularités. Il avait aussi lancé un appel aux membres du SLPP pour que ceux-ci boycottent les réunions du parlement et des gouvernements locaux.

Mais dans un communiqué publié mardi, M. Bio faisait marche arrière en déclarant que « la position du président Koroma comme président de la Sierra Leone n'est pas sujette à discussion ».

Le document, diffusé conjointement par le SLPP et le parti du président Koroma, le Congrès de tous les peuples, mentionne également que les deux hommes se sont rencontrés lundi 3 décembre en présence de leaders religieux. « Les discussions ont été franches et le général Bio a réaffirmé son engagement en faveur de la paix et de la sécurité », peut-on lire dans le communiqué.

Appel à la réconciliation

« J'ai des problèmes avec les résultats et dans un régime démocratique j'ai le droit de dire que ces résultats ne me satisfont pas », a indiqué M. Bio, dont les propos ont été retransmis par la télévision nationale.

« Mais, à cette heure, dans l'intérêt du développement, du progrès, de la démocratie et de la paix en Sierra-Leone, je me trouve à la présidence pour répondre à l'appel à la réconciliation lancé par le président Koroma », a-t-il ajouté.

Les élections du 17 novembre dernier étaient les premières à se tenir au pays depuis la fin, en 2002, d'une guerre qui a fauché la vie de 120 000 Sierre-Léonais en 11 ans.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sierra Leone

Ebola : Ellen Johnson-Sirleaf décrète le couvre-feu au Liberia

Ebola : Ellen Johnson-Sirleaf décrète le couvre-feu au Liberia

La présidente du Liberia, Ellen Johnson-Sirleaf, a décrété mardi un couvre-feu général à partir de mercredi soir et la mise en quarantaine de deux quartiers urbains, dont un dans [...]

Ebola : trois médecins africains soignés par le ZMapp récupèrent de façon "remarquable"

Alors que le bilan s'aggrave, une lueur d'espoir apparaît peut-être en ce qui concerne l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Mardi, le ministre libérien de l'Information a annoncé que[...]

Ebola : plus de 100 cas recensés en trois jours en Afrique de l'Ouest

Alors que les frontières continuent de se fermer en Afrique de l'Ouest, qui lutte contre l'épidémie d'Ebola, le bilan du virus ne cesse de s'alourdir. En trois jours, ce sont plus d'une centaine de cas qui[...]

CPI : Botswana, Sénégal et Sierra Leone se disputent la présidence de l'Assemblée

L'Assemblée des États parties au statut de Rome doit être présidée par un État africain en 2015. Mais aucun des trois candidats en lice ne se désiste pour un autre.[...]

Ebola : à Kailahun, au coeur de la "zone contaminée" par l'épidémie

Rien ne distingue Kailahun d'autres bourgades commerçantes de Sierra Leone. Rien, sinon la dizaine de barrages à franchir pour y accéder, depuis la mise en quarantaine du cœur de la "zone[...]

Ebola : le Kenya ferme ses frontières aux voyageurs venant de Guinée, Liberia, Sierra Leone

Le Kenya a annoncé samedi interdire l'entrée sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l'épidémie[...]

"Ebola se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants : Monrovia", s'alarme MSF

ONG et sociétés de Croix-Rouge insistaient vendredi sur la nécessité de se mobiliser davantage face à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola "largement[...]

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est-elle "largement sous-évaluée" ?

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que l'ampleur de l'épidémie d'Ebola est "largement sous-évaluée", alors que les pays africains affectés ont avoué jeudi[...]

Ebola : les conséquences économiques de l'épidémie s'annoncent sévères

L'agence de notation américaine Moody's a prévenu jeudi que l'épidémie d'Ebola, qui sévit en Afrique de l'Ouest, risque d'avoir de larges répercussions économiques et[...]

Ebola, "une maladie de pauvres dans des pays pauvres"

Le sérum expérimental ZMapp devrait être livré au Liberia sous 48 heures mais ne sera administré qu'aux médecins contaminés, ont annoncé mardi les autorités du pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers