Extension Factory Builder
07/06/2012 à 10:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le rebelle ougandais Joseph Kony a pris la tête de la LRA en 1988. Le rebelle ougandais Joseph Kony a pris la tête de la LRA en 1988. © AFP

Selon l'ONU, le rebelle ougandais Joseph Kony continue d'enlever des centaines d'enfants pour les utiliser comme soldats et esclaves sexuels.

D'après un rapport de l'ONU, 45 enfants ont été tués ou blessés lors d'attaques perpétrées par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony entre juillet 2009 et février 2012. Sur la même période, au moins 591 enfants, dont 268 filles, ont été enlevés par la LRA en République démocratique du Congo (RDC), République centrafricaine et Soudan du Sud.

« Il y a en réalité beaucoup plus d'enlèvements, ce sont seulement ceux dont nous avons connaissance », a expliqué à la presse la représentante spéciale de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy. « Ces enfants, a-t-elle précisé, sont utilisés comme combattants, espions, gardes ou cuisiniers. On les force souvent à tuer des membres de leur famille et leurs amis, particulièrement dans les villages dont ils sont originaires ». Presque toutes les filles enlevées sont violées ou mariées de force à des combattants de la LRA.

5000 hommes traquent la LRA

Les enfants semblent désormais enlevés pour des périodes plus courtes. D'après Mme Coomaraswamy, la LRA ressentirait les effets de l'intensification de la traque contre Kony. L'Union africaine (UA) met actuellement sur pied une force régionale, qui regroupera 5 000 soldats ougandais, congolais (RDC), centrafricains, et sud-soudanais qui pistent déjà la LRA sur leurs territoires respectifs. Elle sera notamment chargée de coordonner leurs actions. Une centaine de membres des forces spéciales américaines les épaulent depuis fin 2011, surtout en matière de renseignement et de soutien logistique. Le mois dernier, Caesar Acellam, n°4 de la LRA, a été fait prisonnier en Centrafrique par l'armée ougandaise.

Joseph Kony a pris la tête de la LRA en 1988. Son objectif était de remplacer le gouvernement ougandais par un régime fondé sur les Dix commandements. Il est inculpé par la Cour pénale internationale (CPI) de viol, mutilations, meurtres et recrutement d'enfants. Il est revenu début mars sur le devant de la scène internationale à la suite d'une campagne lancée par l'ONG américaine Invisible Children, dont le but est de traduire Joseph Kony en justice.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ouganda

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique [...]

Tourisme gay : l'Ouganda à voile et à vapeur

Les homosexuels révulsent une frange des autorités ougandaises, mais le secteur du tourisme ne dédaigne pas le contenu de leurs portefeuilles. Schizophrénie politique ?[...]

Ouganda : pénis à géométrie variable

La sexualité n’est pas simple pour les mâles ougandais. Ni pour les hétérosexuels qui ne trouvent pas de préservatifs à leur taille, ni pour les homosexuels qui ne trouvent pas de[...]

Ouganda : plusieurs attentats à la bombe déjoués, selon la police

La police ougandaise a annoncé dimanche avoir déjoué des attentats à la bombe dans le pays en arrêtant la veille des islamistes shebab, une affirmation confirmée par l'ambassade[...]

Ouganda : un attentat des islamistes somaliens shebab déjoué

Les forces de sécurité ougandaises ont déjoué "un attentat imminent" planifié par une cellule des islamistes somaliens shebab liés à Al-Qaïda, a indiqué[...]

HRW dénonce le viol et l'exploitation sexuelle de Somaliennes par des soldats de l'Amisom

Des soldats de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom) ont abusé et exploité sexuellement des femmes et jeunes filles somaliennes sur leurs bases de Mogadiscio, affirme l’ONG Human Rights[...]

E-santé : le top 5 des applications mobiles en Afrique

Recevoir des informations sur son dossier médical en temps réel, géolocaliser le médecin le plus proche, tout savoir sur les symptômes d'Ebola. Grâce aux smartphones, les Africains[...]

Ouganda : le rappeur Bobi Wine interdit de séjour au Royaume-Uni pour homophobie

Le rappeur ougandais Bobi Wine s'est vu refuser un visa pour le Royaume-Uni en raison de déclarations homophobes, que des citoyens britanniques ont dénoncées dans une pétition signée par plus[...]

La LRA de Joseph Kony "survit" dans le sud-est de la Centrafrique

La guérilla ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) continue de semer la terreur dans le sud-est de la Centrafrique, notamment grâce à certains éléments de[...]

Ouganda : la loi anti-homosexualité va repasser devant le Parlement

La loi anti-homosexualité ougandaise, annulée pour des raisons de procédure par la Cour constitutionnelle, va passer une nouvelle fois devant le Parlement, a annoncé mardi sa présidente.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers