Extension Factory Builder
07/06/2012 à 10:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le rebelle ougandais Joseph Kony a pris la tête de la LRA en 1988. Le rebelle ougandais Joseph Kony a pris la tête de la LRA en 1988. © AFP

Selon l'ONU, le rebelle ougandais Joseph Kony continue d'enlever des centaines d'enfants pour les utiliser comme soldats et esclaves sexuels.

D'après un rapport de l'ONU, 45 enfants ont été tués ou blessés lors d'attaques perpétrées par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony entre juillet 2009 et février 2012. Sur la même période, au moins 591 enfants, dont 268 filles, ont été enlevés par la LRA en République démocratique du Congo (RDC), République centrafricaine et Soudan du Sud.

« Il y a en réalité beaucoup plus d'enlèvements, ce sont seulement ceux dont nous avons connaissance », a expliqué à la presse la représentante spéciale de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy. « Ces enfants, a-t-elle précisé, sont utilisés comme combattants, espions, gardes ou cuisiniers. On les force souvent à tuer des membres de leur famille et leurs amis, particulièrement dans les villages dont ils sont originaires ». Presque toutes les filles enlevées sont violées ou mariées de force à des combattants de la LRA.

5000 hommes traquent la LRA

Les enfants semblent désormais enlevés pour des périodes plus courtes. D'après Mme Coomaraswamy, la LRA ressentirait les effets de l'intensification de la traque contre Kony. L'Union africaine (UA) met actuellement sur pied une force régionale, qui regroupera 5 000 soldats ougandais, congolais (RDC), centrafricains, et sud-soudanais qui pistent déjà la LRA sur leurs territoires respectifs. Elle sera notamment chargée de coordonner leurs actions. Une centaine de membres des forces spéciales américaines les épaulent depuis fin 2011, surtout en matière de renseignement et de soutien logistique. Le mois dernier, Caesar Acellam, n°4 de la LRA, a été fait prisonnier en Centrafrique par l'armée ougandaise.

Joseph Kony a pris la tête de la LRA en 1988. Son objectif était de remplacer le gouvernement ougandais par un régime fondé sur les Dix commandements. Il est inculpé par la Cour pénale internationale (CPI) de viol, mutilations, meurtres et recrutement d'enfants. Il est revenu début mars sur le devant de la scène internationale à la suite d'une campagne lancée par l'ONG américaine Invisible Children, dont le but est de traduire Joseph Kony en justice.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ouganda

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Ouganda : intervention contre un organisme pour "promotion de l'homosexualité"

La police ougandaise a mené une opération contre un organisme de lutte contre le sida pour "promotion de l'homosexualité auprès des jeunes", a indiqué le gouvernement, un mois[...]

Ouganda - RDC : un naufrage sur le lac Albert a fait près de 100 morts

Le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) a annoncé lundi la mort d'au moins 98 personnes à la suite du naufrage, le 22 mars, d'un bateau ramenant des réfugiés congolais d'Ouganda en RDC.[...]

Ouganda : des renforts américains pour traquer la LRA de Joseph Kony

Le président américain, Barack Obama, a autorisé l'envoi de 150 hommes des forces spéciales, appuyés par quatre avions de transport CV-22 Ospreys et des avions ravitailleurs. Ces renforts[...]

Edie Mukiibi, un agronome ougandais à la vice-présidence de Slow Food

En élisant Edie Mukiibi à sa vice-présidence, l’organisation écolo-gastronomique italienne Slow Food International marque son engagement en Afrique. Le jeune agronome ougandais de 28 ans sera[...]

Ouganda : Orange s'engage à défendre ses employés face à la loi antihomosexualité

La législation antihomosexualité ougandaise a également ses détracteurs dans le monde de l'entreprise. Mardi, Orange a annoncé qu'elle s'engageait à défendre ses employés[...]

Ouganda : la loi antihomosexualité contestée devant la Cour constitutionnelle

La loi antihomosexualité continue de diviser en Ouganda. Mardi, des défenseurs des droits LGBT ont contesté devant la plus haute cour de justice d'Ouganda sa constitutionnalité.[...]

Lutte anticorruption en Ouganda : les "lundis noirs" de Kampala

Pour combattre la corruption qui mine la vie des Ougandais et assèche les finances publiques, l'ONG locale ActionAid Uganda organise depuis fin 2012, chaque premier lundi du mois, le "Black Monday". Cette[...]

Ouganda : à deux ans de la présidentielle, Yoweri Museveni limoge le chef de son parti

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a limogé mercredi le secrétaire général de son parti, Amama Mbabazi, qui reste cependant son Premier ministre. Une décision qui traduirait de[...]

Homosexualité : l'Église anglicane ougandaise menace de se séparer de l'Église mère anglaise

L'Église anglicane d'Ouganda a fait savoir lundi qu'elle pourrait se séparer de l'Église mère d'Angleterre si celle-ci faisait pression surKampala  au sujet de la loi antihomosexualité qui[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces