Extension Factory Builder
28/05/2012 à 10:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sous Ben Ali, la justice et la presse étaient aux ordres de l'exécutif. Sous Ben Ali, la justice et la presse étaient aux ordres de l'exécutif. © AFP

Le ministère tunisien de la Justice a décidé de révoquer 81 magistrats. Selon un communiqué publié samedi 26 mai, ceux-ci sont soupçonnés de corruption et auraient été "compromis" avec l'ancien régime de Ben Ali.

Quelque 81 magistrats, dont l’identité n’est pas précisée, ont été révoqués par le ministère de la Justice tunisien, selon un communiqué publié samedi 26 mai. « Il est devenu impératif de mettre un terme à cette situation qui porte atteinte à l'honneur de la magistrature, à sa dignité et son intégrité », indique le document.

Le ministre de la Justice, Nourredine Bhiri, a précisé dans un entretien, accordé dimanche 27 mai au quotidien Achourouk, que les magistrats en question étaient accusés d’avoir « obéi à des ordres et trempé dans des malversations, en prononçant des jugements en violation de la loi pour protéger des intérêts personnels ».

Une minorité

Nourredine Bhiri a également ajouté que les cas de révocation ne représentaient qu’une minorité et que la majorité des 2 000 magistrats tunisiens étaient selon lui « intègres ». Cependant, cela n’a pas empêché le syndicat et l’association des magistrats tunisiens de se déclarer « étonnés et surpris » par cette annonce.

« Cette procédure ne permet pas à ceux qui ont été révoqués de se défendre », a ainsi protesté la présidente du syndicat Raouda Laabidi, citée par l'agence TAP. Le ministère de la Justice a laissé entendre que certains dossiers seraient transmis à la justice, « si nécessaire ».

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les m&[...]

Tunisie - Nida Tounes : après les législatives, le temps des alliances

L’enthousiasme suscité par les législatives tunisiennes du 26 octobre s’estompe. Les résultats sont tellement serrés que les alliances entre partis seront déterminantes.[...]

Législatives tunisiennes : Nida Tounes remporte le scrutin avec 85 sièges à l'Assemblée

Les résultats officiels des législatives tunisiennes sont tombés dans la nuit de mardi à mercredi. Ils donnent Nida Tounes vainqueur du scrutin.[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 3/3 : une élection de BCE au premier tour de la présidentielle ?

Pour conclure une série de trois entretiens, Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, évoquent, à la suite de la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : résultats attendus ce soir, Nida Tounes annoncé vainqueur

À quelques heures de la publication mercredi soir des résultats officiels des législatives tunisiennes, Nida Tounes a déjà fait état de sa victoire et Ennahdha a reconnu sa[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 2/3 : bipolarisation sur fond de désenchantement démocratique

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, commentent pour "Jeune Afrique", dans un second entretien d'une série de trois, la bipolarisation du paysage politique,[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 1/3 : victoire de Nida Tounes, vote sanction ou plébiscite ?

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, décryptent pour "Jeune Afrique", dans un premier entretien d'une série de trois, la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : Nida Tounes formera une coalition après sa victoire aux législatives

Le chef du parti Nida Tounes a assuré lundi qu'il ne gouvernerait pas seul après sa victoire aux législatives devant les islamistes d'Ennahdha mais avec des partis "proches". Le scrutin a[...]

Tunisie : les observateurs de l'UE saluent des élections "crédibles et transparentes"

La mission d'observation électorale de l'Union européenne a jugé mardi "crédibles et transparentes" les élections législatives en Tunisie. Ces dernières ont[...]

Tunisie : Nida Tounes en tête des législatives, le paysage politique recomposé

Les Tunisiens ont voté dimanche pour les législatives. Au terme d'un scrutin qui s'est déroulé dans le calme, c'est sur le parti Nida Tounes que s'est porté leur choix. Les autres partis ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers