Extension Factory Builder
27/04/2012 à 16:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Christiane Taubira, chargée des Grands Lacs dans l'équipe Afrique de François Hollande. Christiane Taubira, chargée des Grands Lacs dans l'équipe Afrique de François Hollande. © AFP

Vu de Kigali, le deuxième tour de la présidentielle française conserve toute son importance. Le verdict des urnes, le 6 mai, pourrait relancer des relations diplomatiques, au point mort, avec le Rwanda.

Rappelé d’urgence à Paris pour consultations en février 2012, l’ex-ambassadeur de France au Rwanda, Laurent Contini, n’avait pas eu le temps de faire ses valises. Il est donc revenu brièvement à Kigali à la mi-avril pour boucler ses cantines, mais, pour le reste, la coopération franco-rwandaise est revenue au point mort. Les autorités ayant refusé l’agrément au successeur de Contini, l’ambassade est gérée par une chargée d’affaires par intérim.

Les négociations entre la compagnie Rwandair et Airbus pour l’achat de deux appareils ont été interrompues, tout comme le projet de réhabilitation du Centre culturel français de Kigali et les investissements prévus dans l’exploitation de gaz méthane du lac Kivu. Commentaire d’un proche collaborateur du président Kagamé : « Si Sarkozy gagne la présidentielle et qu’Alain Juppé reste aux affaires, à Matignon ou au Quai d’Orsay, rien ne bougera. Si Hollande l’emporte, tout est possible. » Christiane Taubira, qui gère le dossier des Grands Lacs au sein de l’équipe Afrique du candidat socialiste, est en effet considérée comme « amicale » par le gouvernement rwandais.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda : le génocide, la France, Kagamé et sa conscience

Rwanda : le génocide, la France, Kagamé et sa conscience

Le 9 avril, lors d'un café littéraire à Kigali, le président rwandais, Paul Kagamé, a évoqué ses récentes déclarations sur le rôle de la France pendant le g&eacu[...]

Rwanda - Centrafrique : à Bangui, le passé résonne dans l'esprit des soldats rwandais

Les violences intercommunautaires dans la capitale centrafricaine réveillent de douloureux souvenirs chez les soldats rwandais de la Misca. Qui tentent d'utiliser leur expérience pour apaiser les tensions.[...]

Une histoire du génocide (#3) : attentat du 6 avril 1994, la thèse de la culpabilité du FPR ne tient pas la route

Dans ce troisième billet sur le déclenchement du génocide rwandais de 1994, Laurent Touchard* examine les derniers éléments de la thèse accusant le Front patriotique rwandais (FPR) de Paul[...]

Paul Kagamé : "Je ne conseille à personne de se mêler des affaires intérieures du Rwanda"

Démocratie, justice, France, Afrique du Sud, RD Congo, présidentielle de 2017... Le chef de l'État rwandais Paul Kagamé répond sans ambages à toutes les questions, même[...]

Déjà, en 1963, à Gikongoro...

*Jean-Paul Kimonyo est politologue. "Qui est génocide ?" C'est par cette formule un peu étrange que le président Grégoire Kayibanda ponctue, en mars 1964, l'un des plus [...]

"Les faits sont têtus"

Buzz : terme anglais signifiant bourdonnement d'insecte et technique de marketing viral consistant à amplifier l'effet d'un événement ou d'un produit. En recevant J.A. le 27 mars au matin,[...]

Génocide rwandais : pour Le Drian, "certaines accusations ne peuvent rester sans réponse"

Jean-Yves Le Drian a tenu vendredi à défendre l'"honneur" de l'armée française lors de l'opération Turquoise en 1994, après les accusations de complicité de[...]

Génocide rwandais : Claude Muhayimana arrêté et écroué en France

Interpellé mercredi à son domicile à Rouen, le Franco-Rwandais Claude Muhayimana a été mis en examen et écroué, selon des sources judiciaires sur place. Il est[...]

Une histoire du génocide rwandais (#2) : l'attentat du 6 avril 1994

Le 6 avril 1994, l'attentat contre le Falcon du président rwandais, Juvénal Habyarimana, sert de prétexte au déclenchement du génocide. Laurent Touchard* revient sur des années[...]

Génocide : un tribunal norvégien autorise l'extradition d'un suspect rwandais

La justice norvégienne a autorisé mardi l'extradition vers le Rwanda d'Eugène Nkuranyabahizi, soupçonné de complicité de génocide. Âgé de 41 ans, cet homme, qui se[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers