Extension Factory Builder
02/01/2012 à 13:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lors de la célébration de l'anniversaire du mouvement indépendantiste, le 27 février 2011. Lors de la célébration de l'anniversaire du mouvement indépendantiste, le 27 février 2011. © Juan Medina/Reuters

Candidat unique à sa succession, Mohamed Abdelaziz, le secrétaire général du Front Polisario, a été réélu à 96 %… pour un onzième mandat.

Le Guinness des records devrait s’en saisir : dans la nuit du 13 au 14décembre, à Tifariti, quelque part dans le no man’s land qui sépare le mur de défense marocain de la frontière algérienne, Mohamed Abdelaziz, 64 ans, a été réélu pour un… onzième mandat à la tête du Front Polisario. Les quelque 1600 délégués réunis dans cette localité fantôme à 90 km à l’ouest de Tindouf ont reconduit à 96 % celui qui est leur secrétaire général depuis trente-cinq ans. Inutile de préciser qu’il était l’unique candidat.

Un peu gêné peut-être par cette inamovibilité politiquement incorrecte en ces temps de révolutions arabes, celui qui est ipso facto, en vertu de la Constitution, le président de la République arabe sahraouie démocratique (fauteuil qu’il occupe depuis 1982) a tenu à préciser dans un discours de remerciement qu’il aurait, « à titre personnel », souhaité s’effacer. Hélas, les congressistes, manifestement rétifs à l’alternance, en ont décidé autrement. « Je m’incline devant votre choix », a conclu le « líder máximo » du Front.

Démocratie populaire

Né à Marrakech, fils d’un sous-officier de l’armée marocaine, ancien étudiant à Rabat, Mohamed Abdelaziz n’a plus remis les pieds dans le royaume depuis 1974, date à laquelle son destin croise celui du fondateur du Polisario, Mustapha El Ouali, auquel il succède en août 1976. Depuis, contre vents et marées, mais avec l’appui constant de ses hôtes algériens, ce Reguibat fait régner dans les camps de réfugiés de Rabbouni une démocratie populaire qui tient beaucoup plus de la résidence surveillée que de la jemaa autogérée.

Ni les défections, ni les frondes tribales, ni les intifadas vite réprimées qui agitent régulièrement les tentes de la hamada de Tindouf n’ont eu de prises sur cette excroissance de la guerre froide algéro-marocaine. Abdelaziz, qui a épousé une Sahraouie algérienne (fille d’un élu deTindouf) et dont deux des frères sont marocains (l’un est avocat à Agadir, l’autre médecin à Casablanca), a fait de la cause indépendantiste l’affaire de sa vie.

En 2011, la chute de Kadhafi et l’enlèvement en plein Rabbouni de trois humanitaires européens par les djihadistes d’Al-Qaïda ont quelque peu fragilisé son leadership. Pas suffisamment pourtant pour que se dissipe le microclimat qui, depuis près de quatre décennies, empêche le printemps de souffler sur cette étrange République en exil.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Devant la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

Devant la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d’un prix bas à moyen terme ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et d[...]

Marzouki : "Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes"

Le président tunisien Moncef Marzouki a tenu mercredi un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, jour anniversaire de l'immolation de Mohamed Bouazizi, un des symboles de la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Paix et sécurité : à Dakar, Idriss Déby Itno se lâche sur la crise libyenne

Les chefs d’État du Sénégal, du Mali, du Tchad, de la Mauritanie et le ministre français de la Défense ont clôturé mardi le Forum international sur la paix et la[...]

ONU : les Palestiniens mobilisent le Conseil de sécurité au sujet de l'occupation israélienne

Un projet de résolution réclamant la fin de l'occupation israélienne, proposé par l'Autorité palestinienne, doit être soumis mercredi à l'examen du Conseil de sécurité[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, à droite toute !

Déçu des orientations prises par Ennahdha, le dirigeant islamiste tunisien claque la porte du parti. Et prépare la suite... en essayant de doubler Marzouki sur sa droite.[...]

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc a confirmé à "Jeune Afrique" avoir envoyé plusieurs F-16 avec leurs pilotes lutter contre l'État islamique en Irak.[...]

Tunisie - Cinéma : la guerre de l'Étoile

Parmi les quinze longs-métrages en compétition au Festival international du film de Marrakech, plusieurs belles surprises. Comme "L'Orchestre des aveugles", de Mohamed Mouftakir.[...]

Égypte : abandon des poursuites contre Moubarak, retour à l'ancien régime ?

En abandonnant les poursuites contre Hosni Moubarak pour meurtres de manifestants, la justice égyptienne a déçu les espoirs de la révolution. Mais faut-il pour autant parler de retour de[...]

Les milices islamistes à l'assaut d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier de Libye

Des miliciens islamistes de Fajr Libya ont tenté de s'emparer ce week-end d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier en Libye. Les forces loyales au gouvernement ont réussi, temporairement, à repousser[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers