Extension Factory Builder
13/05/2011 à 08:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Wade et Ouattara sur le tarmac de l'aéroport de Dakar, le 12 mai 2011. Wade et Ouattara sur le tarmac de l'aéroport de Dakar, le 12 mai 2011. © AP

Le président ivoirien Alassane Ouattara est arrivé jeudi après-midi à Dakar, où il a été chaleureusement accueilli par son homologue sénégalais Abdoulaye Wade. La visite, sa première comme chef d'État, doit durer moins de vingt-quatre heures.

Son premier voyage à l'étranger comme président ivoirien, Alassane Ouattara l'a réservé au Sénégal d'Abdoulaye Wade, où il est arrivé jeudi vers 17 h 30 (locales et GMT), après avoir décrété un deuil national de trois jours dans son pays. Comme lors du voyage précédent qu'il a effectué à Dakar, début novembre 2010, entre les deux tours de la présidentielle, Ouattara a emprunté l'avion du président sénégalais, qui est venu cette fois l'accueillir à l'aéroport.

L'accolade entre les deux hommes a été longue et chaleureuse. Puis, main dans la main, les deux chefs d'État se sont rendus dans la salle de réception de l'aéroport sous les yeux de plusieurs centaines de militants du Parti démocratique sénégalais (PDS), le parti de Wade. Le soir, un dîner officiel a été donné par le président du Sénégal en l'honneur de son homologue ivoirien. Les deux hommes doivent se voir en tête à tête vendredi matin au siège de la présidence, à Dakar. Ouattara devrait ensuite s'adresser à la presse avant son départ à la mi-journée.

Grand soutien

Ainsi est exposée au grand jour l'étroite amitié entre Wade et Ouattara, le premier ayant grandement soutenu le second au moins pendant les cinq mois de crise électorale. Seul président africain à réagir publiquement à l'arrestation de Laurent Gbago, le 11 avril, Abdoulaye Wade s'était exprimé deux jours plus tard en qualifiant la chute de l'ancien président de « très bonne chose ». Et mardi dernier, la présidence sénégalaise avait annoncé la « visite d'amitié » de Ouattara en évoquant les liens traditionnels ayant toujours existé entre les peuples ivoirien et sénégalais.

Mais Wade a été autant porté à soutenir Ouattara par amitié et affinités idéologiques – tous deux appartiennent à l'internationale libérale – que par franche mésentente avec Laurent Gbagbo [voir ici un résumé de leurs relations], dont les militants ont souvent pris pour cible les Sénégalais vivant en Côte d'Ivoire. Une communauté qui compte plusieurs dizaines de milliers de personnes, dont certaines ont été victimes des violences postélectorales. (avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Karim Wade bientôt jugé pour 'enrichissement illicite'

Sénégal : Karim Wade bientôt jugé pour "enrichissement illicite"

Karim Wade, le fils de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade dont il fut conseiller et ministre, restera en prison où il croupit depuis un an en attendant son procès, prévu en juin, pou[...]

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : "J'ai dit la vérité, rien que la vérité"

Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Sénégal : en attendant son procès, Karim Wade, en détention depuis un an, reste en prison

En attendant son procès, Karim Wade va rester en détention provisoire. En prison depuis un an jour pour jour, le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, sera jugé dans[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand Cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sénégal : la déclaration choc de Karim Wade face à la Crei

En détention depuis près d'un an, Karim Wade, ex-ministre et fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, passe à l'offensive. Dans une déclaration, mercredi, il a[...]

Claude Mademba Sy, doyen des tirailleurs sénégalais, est mort

Claude Mademba Sy, ancien officier supérieur de l'armée française, est décédé mardi à l'âge de 90 ans. Il était la dernière grande figure des tirailleurs [...]

Cinéma : "Mille soleils" de Mati Diop, une affaire de famille

Dans un moyen-métrage audacieux, Mati Diop prolonge l'un des films les plus marquants du cinéma africain, Touki Bouki, signé par son oncle Djibril Diop Mambety.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers