Extension Factory Builder
06/11/2009 à 12:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Trois ans après, les 30 000 victimes n'ont toujours pas été indemnisées Trois ans après, les 30 000 victimes n'ont toujours pas été indemnisées © AFP

La justice ivoirienne doit annoncer aujourd’hui à qui seront versés les 22 milliards de francs CFA destinés à indemniser les victimes des pollutions du Probo Koala. Deux représentants des défenseurs des victimes se disputent la faveur.

Les pollutions du Probo Koala représentaient déjà l’un des plus grands scandales écologiques de ces dernières années. Le dédommagement des victimes pourrait donner lieu, en plus, à un scandale financier.

Après des années de bataille juridique, la multinationale Trafigura – l’affréteur du tanker responsable de l’acheminement des déchets toxiques en 2006 – avait finalement accepté d’indemniser les victimes (au moins 15 morts et des dizaines de milliers de personnes intoxiquées).

22 milliards de CFA gelés

La justice anglaise, saisie pour arbitrer sur le dédommagement des victimes entre Trafigura et le cabinet d’avocats Leigh Day & Company (LD&Co), défenseur des victimes, avait approuvé un accord, le 23 septembre. Quelques 22 milliards de CFA (34 millions d’euros) devaient être versés à LD&Co, chargé ensuite d’indemniser chacune des 30 000 victimes à hauteur de 750 000 CFA (1150 euros) par personne.

Mais l’argent, déposé les comptes de LD&Co à la Société Générale des Banques en Côte d’Ivoire (SGBCI) a été gelé par la justice ivoirienne le 22 octobre, à la suite d’une plainte déposée par l’ivoirien Claude Gohourou.

Originellement à la tête de l’association des victimes de Port-Bouët, Claude Gohourou s’est plus récemment présenté comme le responsable de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (CNVDT-CI), un groupement créé en août dernier, qui prétend représenter les associations de victimes.

Il réclamait le versement des sommes sur le compte de son association, plutôt que sur celui du cabinet LD&Co, dont il a mis en doute la transparence. « L’accord a été signé au nom des victimes, mais sans leur présence, affirme-t-il. De plus le cabinet d’avocat refuse de nous transmettre une copie de cet accord. »

Le cabinet d’avocat s’est de son côté déclaré « inquiet », qualifiant la procédure de Claude Gohourou de tentative de « détournement ».

Bien connu des avocats de LD&Co, Claude Gohourou « faisait partie de ceux qui ont fait du très bon travail dans la bataille contre Trafigura, se souvient Martyn Day, en charge de cette affaire. Mais il y en avait beaucoup d’autres dans son cas », s’empresse-t-il d’ajouter.

Selon lui, la réclamation portée par Claude Gohourou est « une absurdité ». « Son association a été créé il y a quelques semaines seulement ! » peste Martyn Day.

Gohourou versus Leigh Day & Company

Après plus de trois ans, les victimes devaient obtenir une compensation. Leigh Day avait déjà remis des codes secrets de compte aux victimes. Il ne leur restait plus qu’à distribuer les cartes autorisant le retrait. Mais Claude Gohourou soupçonne le cabinet LD&Co d’avoir voulu s’enrichir en choisissant une procédure de versement longue et en profitant, dans l’intervalle, des intérêts.

Tout est maintenant suspendu à la décision du tribunal d’Abidjan. Verdict vendredi 6 novembre dans la journée.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : dix ans après, l'enquête patine dans la disparition de Guy-André Kieffer

Côte d'Ivoire : dix ans après, l'enquête patine dans la disparition de Guy-André Kieffer

L'enquête au sujet de la disparition du journaliste indépendant Guy-André Kieffer en Côte d'Ivoire, le 16 avril 2004, est toujours au point mort. Si les soupçons se sont orientés vers des [...]

Côte d'Ivoire : le FPI est prêt à reprendre le dialogue... sous conditions

Les joutes verbales continuent entre le Front populaire ivoirien et le gouvernement en Côte d'Ivoire. Mardi, le parti de Laurent Gbagbo s'est déclaré prêt à reprendre le dialogue. Sous[...]

Côte d'Ivoire : Yaya Touré sera présent au Mondial

Blessé dimanche, l'international ivoirien Yaya Touré ne sera indisponible qu'environ deux grosses semaines, à en croire le manager de son club. Une bonne nouvelle pour la Côte d'Ivoire qui pourra compter[...]

Football : Séwé Sport de San Pedro, le club ivoirien qui monte

Champion de Côte d’Ivoire en 2012 et 2013 et sans gros moyens, le club de la ville portuaire de San Pedro commence à se faire une petite réputation en Afrique. Au point de faire de l’ombre[...]

Côte d'Ivoire : blessé, Yaya Touré va-t-il manquer le Mondial ?

L'international ivoirien Yaya Touré est sorti sur blessure au cours du match qui a opposé, dimanche, son club Manchester City à Liverpool. Le diagnostic est attendu dans les prochains jours, mais le milieu[...]

Côte d'Ivoire : le futur train urbain coûtera 1 milliard d'euros

Le gouvernement ivoirien a conclu un accord de négociation exclusive avec le consortium franco-coréen composé du groupe Bouygues, de Dongsan Engineering et Huyndai Rotem Company pour la construction du train[...]

Côte d'Ivoire - Gabon : quand Ali Bongo prend conseil auprès de Ouattara

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba était en visite à Abidjan, vendredi 11 avril. L'occasion de s'enquérir de la santé de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, et de s'entretenir avec[...]

Daniel Kablan Duncan : "N'en demandez pas trop à la Côte d'Ivoire"

Contrats de gré à gré. Privatisations. Remboursement de la dette privée... Avant de décoller pour les États-Unis où il négocie les modalités de l’endettement[...]

Côte d'Ivoire : Ouattara lance le chantier de la nouvelle Commission électorale

Le Conseil des ministres de mercredi a accouché d'un projet de loi sur la prochaine commission électorale chargée d'organiser la présidentielle ivoirienne de 2015. Celui-ci sera soumis au vote des[...]

Côte d'Ivoire : les premières sanctions tombent dans l'affaire Awa Fadiga

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, a annoncé jeudi que le directeur général du CHU de Cocody, le chef du service des urgences ainsi qu'une surveillante de l'établissement ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers