Extension Factory Builder
11/09/2009 à 14:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sénégal : les inondations de trop Sénégal : les inondations de trop © AFP

Pour le président sénégalais Abdoulaye Wade, c’est une nouvelle épreuve. Guédiawaye, Thiaroye, Diameguene, Fass Mbao…presque tous les quartiers de la banlieue de Dakar se sont retrouvés sous les eaux après les pluies diluviennes tombées fin août-début septembre.

Des milliers de personnes, envahies par les eaux jusque dans leurs habitations, se sont retrouvées sans abri. L’exaspération a dégénéré en manifestations et occupations de la voie publique. Les affrontements entre insurgés et forces de l’ordre qui se sont ensuivis ont fait des blessés, des dégradations sur la voirie et des destructions de biens privés.

Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, qui envisageait de se rendre le 23 août sur les zones touchées, en a été dissuadé par les renseignements généraux. Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, qui avait annoncé pour le 4 septembre son retour d’un mois de congés, a dû reporter son arrivée au 7 pour laisser tomber la fièvre. Et pour donner plus de temps aux forces de l’ordre chargées de sécuriser son trajet de l’aéroport au palais.

Le plan Orsec discrédité

Le Plan Orsec (Organisation des secours) lancé pour faire face à la catastrophe s’est révélé très tôt inefficace aux yeux des sinistrés. Doté d’une enveloppe de 2 milliards de franc CFA, ce plan, régulièrement mis en œuvre en cas de fortes intempéries, a perdu toute crédibilité pour n’avoir pas réussi les années passées à améliorer la situation.

La colère des populations s’est exacerbée car elles sont livrées à elles-mêmes. Elles critiquent également la mauvaise gestion des sinistres climatiques récurrents par l’Etat. D’autant que 67 milliards de francs CFA sont censés avoir été dépensés dans le Plan Jaxaay destiné par le passé à recaser dans de nouvelles habitations les populations installées sur des zones inondables.

Près de trois ans après le déclenchement de ce Plan, qui avait servi de prétexte à Abdoulaye Wade pour repousser les élections législatives de 2006 à 2007, le problème reste donc entier. Pour pomper les eaux nauséabondes qui l’envahissent, le pays en est aujourd’hui réduit à accepter une aide de…75 millions de francs CFA de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Lire aussi « Quand le peuple est fatigué » dans le prochain numéro de Jeune Afrique n°2540 du 13 au 19 septembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Sénégal

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

"La mosquée de Donaye (dans la vallée du fleuve Sénégal) doit être une sorte de manifeste. Au-delà de son caractère religieux, de l'impératif fonctionnel, elle en[...]

Ebola : premier cas officiellement confirmé au Sénégal

La ministre sénégalaise de la Santé, Awa Marie Coll Seck, a officiellement confirmé au cours d'une conférence de presse, vendredi, le premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Assane Dioma Ndiaye : "La CREI viole les principes élémentaires des droits de la défense"

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains voit dans le procès du fils de l'ancien président un "règlement de comptes" orchestré par le régime[...]

Sénégal : colère sur le campus de Dakar

La tension qui régnait depuis des mois à l'université de Dakar est montée d'un cran, le 14 août, avec la mort d'un étudiant lors d'une intervention musclée des forces de[...]

Sénégal : la CREI refuse de laisser partir Bibo Bourgi

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a refusé à l'homme d'affaires Bibo Bourgi, considéré comme le principal complice de Karim Wade, d'aller se faire soigner en France[...]

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex