Extension Factory Builder
11/09/2009 à 14:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sénégal : les inondations de trop Sénégal : les inondations de trop © AFP

Pour le président sénégalais Abdoulaye Wade, c’est une nouvelle épreuve. Guédiawaye, Thiaroye, Diameguene, Fass Mbao…presque tous les quartiers de la banlieue de Dakar se sont retrouvés sous les eaux après les pluies diluviennes tombées fin août-début septembre.

Des milliers de personnes, envahies par les eaux jusque dans leurs habitations, se sont retrouvées sans abri. L’exaspération a dégénéré en manifestations et occupations de la voie publique. Les affrontements entre insurgés et forces de l’ordre qui se sont ensuivis ont fait des blessés, des dégradations sur la voirie et des destructions de biens privés.

Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, qui envisageait de se rendre le 23 août sur les zones touchées, en a été dissuadé par les renseignements généraux. Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, qui avait annoncé pour le 4 septembre son retour d’un mois de congés, a dû reporter son arrivée au 7 pour laisser tomber la fièvre. Et pour donner plus de temps aux forces de l’ordre chargées de sécuriser son trajet de l’aéroport au palais.

Le plan Orsec discrédité

Le Plan Orsec (Organisation des secours) lancé pour faire face à la catastrophe s’est révélé très tôt inefficace aux yeux des sinistrés. Doté d’une enveloppe de 2 milliards de franc CFA, ce plan, régulièrement mis en œuvre en cas de fortes intempéries, a perdu toute crédibilité pour n’avoir pas réussi les années passées à améliorer la situation.

La colère des populations s’est exacerbée car elles sont livrées à elles-mêmes. Elles critiquent également la mauvaise gestion des sinistres climatiques récurrents par l’Etat. D’autant que 67 milliards de francs CFA sont censés avoir été dépensés dans le Plan Jaxaay destiné par le passé à recaser dans de nouvelles habitations les populations installées sur des zones inondables.

Près de trois ans après le déclenchement de ce Plan, qui avait servi de prétexte à Abdoulaye Wade pour repousser les élections législatives de 2006 à 2007, le problème reste donc entier. Pour pomper les eaux nauséabondes qui l’envahissent, le pays en est aujourd’hui réduit à accepter une aide de…75 millions de francs CFA de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Lire aussi « Quand le peuple est fatigué » dans le prochain numéro de Jeune Afrique n°2540 du 13 au 19 septembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Sénégal

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de l&[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

CPI : Botswana, Sénégal et Sierra Leone se disputent la présidence de l'Assemblée

L'Assemblée des États parties au statut de Rome doit être présidée par un État africain en 2015. Mais aucun des trois candidats en lice ne se désiste pour un autre.[...]

Tragédie de Thiaroye : réponse à Julien Fargettas

Armelle Mabon est maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Bretagne-Sud. Elle apporte ici ses commentaires à la lettre ouverte de Julien Fargettas au président de [...]

Sénégal : poussée de fièvre politico-militaro-judiciaire

Affaires Karim Wade, Abdoulaye Baldé ou Aissata Tall Sall : le thermomètre politico-judiciaire sénégalais indique une température singulièrement élevée. Et voilà que[...]

Sénégal : sept morts et trois blessés dans l'explosion d'une mine en Casamance

Sept personnes ont été tuées et trois grièvement blessées dans l'explosion d'une mine en Casamance, région du sud du Sénégal en proie à une rébellion[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Tragédie de Thiaroye : lettre ouverte à François Hollande

Julien Fargettas est historien. Il a publié en 2012 l'imposant "Les Tirailleurs sénégalais", aux éditions Tallandier. Il a fait parvenir ce texte à François Hollande au mois de[...]

Procès Wade : vers l'évacuation sanitaire de "Bibo Bourgi" ?

Le principal complice présumé de Karim Wade, Bibo Bourgi, ne serait pas en état de comparaître devant la CREI, selon des expertises médicales. Un nouveau rebondissement qui pourrait[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers