Extension Factory Builder
13/12/2008 à 23:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Passage de témoin à la tête de Renault Maroc. Le 17 novembre, Patrice Ratti succédera à Philippe Cornet au poste de PDG de Renault Maroc et de Siab (Nissan). Une fonction que ce dernier occupait depuis avril 2006, après être arrivé chez Renault en 1977. Son successeur n’est pas un novice de dans le groupe. Il y est entré par la grande porte, en 1981, comme ingénieur châssis dans l’écurie de Formule 1. Après avoir dirigé les filiales du groupe au Portugal et au Mexique, il est, depuis 2003, le directeur du programme haut de gamme de Renault Samsung Motors. Ce changement à la tête de la filiale marocaine de Renault n’affecte pas les projets de développement de la troisième marque du pays (avec 5 025 véhicules vendus en douze mois), devancée par Kia Motors et Peugeot.
Sur un marché qui s’est envolé de 20 % au cours des neuf premiers mois de l’année (77 563 ventes) et qui commence, comme partout ailleurs, à baisser de régime, la marque au losange poursuit la mise en route de son site de production de 200 000 véhicules par an (400 000 à terme) pour fin 2010. Un investissement de 600 millions d’euros qui créera 6 000 emplois directs et 30 000 indirects sur la zone industrielle et portuaire de Tanger-Med. Renault vient de signer une convention avec le gouvernement marocain pour la mise en place d’un centre de formation aux métiers de l’automobile. Il assurera des missions de formation pour les opérateurs, les techniciens et les cadres de la future usine comme pour les salariés de ses sous-traitants. Des modules de dextérité destinés à apprendre le bon geste aux salariés, ainsi que des formations à la maintenance (hydraulique, mécanique…) ou dans les métiers des achats sont prévus. L’État a concédé à l’industriel la gestion et la réalisation de ce centre, qui doit être opérationnel en mars 2010. D’ici là, la ?direction de Renault Tanger-Med sillonnera, à la recherche de fournisseurs marocains, les allées d’Automotive Meeting Tanger-Med (AMT), la première convention d’affaires marocaine de l’automobile, qui se tient à Casablanca et à Tanger, du 13 au 15 novembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Un Malien dans la guerre des ondes

Article pr�c�dent :
Et le rideau sur l’écran va se lever

Maroc

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région jusque-l&agra[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Maroc : au moins 33 morts dans un grave accident d'autocar dans le Sud

Le Maroc est endeuillé une nouvelle fois par un accident de la route dû à une collusion entre un autocar et un camion près de la ville de Tan Tan (Sud). Bilan provisoire : 33 morts, dont des enfants,[...]

Maroc : la revue de détail du dernier recensement

Loin de certaines lectures exagérément dramatiques, les premiers chiffres du recensement général confirment des tendances connues. Revue de détail.[...]

Manuel Valls : "La France est fière d'être l'amie du Maroc"

En visite dans le royaume chérifien, le Premier ministre français a assuré jeudi que les relations de Paris avec Rabat avaient repris leur cours normal, après un an d'une crise diplomatique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers