Extension Factory Builder
13/12/2008 à 23:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Passage de témoin à la tête de Renault Maroc. Le 17 novembre, Patrice Ratti succédera à Philippe Cornet au poste de PDG de Renault Maroc et de Siab (Nissan). Une fonction que ce dernier occupait depuis avril 2006, après être arrivé chez Renault en 1977. Son successeur n’est pas un novice de dans le groupe. Il y est entré par la grande porte, en 1981, comme ingénieur châssis dans l’écurie de Formule 1. Après avoir dirigé les filiales du groupe au Portugal et au Mexique, il est, depuis 2003, le directeur du programme haut de gamme de Renault Samsung Motors. Ce changement à la tête de la filiale marocaine de Renault n’affecte pas les projets de développement de la troisième marque du pays (avec 5 025 véhicules vendus en douze mois), devancée par Kia Motors et Peugeot.
Sur un marché qui s’est envolé de 20 % au cours des neuf premiers mois de l’année (77 563 ventes) et qui commence, comme partout ailleurs, à baisser de régime, la marque au losange poursuit la mise en route de son site de production de 200 000 véhicules par an (400 000 à terme) pour fin 2010. Un investissement de 600 millions d’euros qui créera 6 000 emplois directs et 30 000 indirects sur la zone industrielle et portuaire de Tanger-Med. Renault vient de signer une convention avec le gouvernement marocain pour la mise en place d’un centre de formation aux métiers de l’automobile. Il assurera des missions de formation pour les opérateurs, les techniciens et les cadres de la future usine comme pour les salariés de ses sous-traitants. Des modules de dextérité destinés à apprendre le bon geste aux salariés, ainsi que des formations à la maintenance (hydraulique, mécanique…) ou dans les métiers des achats sont prévus. L’État a concédé à l’industriel la gestion et la réalisation de ce centre, qui doit être opérationnel en mars 2010. D’ici là, la ?direction de Renault Tanger-Med sillonnera, à la recherche de fournisseurs marocains, les allées d’Automotive Meeting Tanger-Med (AMT), la première convention d’affaires marocaine de l’automobile, qui se tient à Casablanca et à Tanger, du 13 au 15 novembre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Maroc

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités lun[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Maroc - Prix Draper : Rachid Yazami, "Monsieur 100 000 Volts"

Le chimiste Rachid Yazami a inventé les batteries au lithium qui font vivre nos téléphones. Il est le premier lauréat français, mais aussi africain, du prestigieux prix Draper.[...]

Maroc : un millier de migrants clandestins tentent en vain de passer la frontière à Melilla

Mercredi, un millier de migrants en provenance d'Afrique subsaharienne ont tenté de pénétrer dans l'enclave espagnole de Melilla au Maroc, ont annoncé les autorités locales. Leur tentative a[...]

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

À l'occasion des quinze ans de la mort de Hassan II, Jeune Afrique réedite quelques articles d'époque. Dans celui-ci, paru dans JA n° 2012 du 30 juillet au 9 août 1999, François Soudan[...]

Maroc : il y a quinze ans, la mort de Hassan II

Il y a tout juste quinze ans, le 23 juillet 1999, le roi du Maroc Hassan II s'éteignait à Rabat après trente-huit ans de règne. "Jeune Afrique" réédite un article de son n°[...]

Innovation : l'Afrique fait ses gammes

 La 7e édition de l'Indice mondial de l’innovation (GII) vient de paraître. Cette année, le rapport co-publié par l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle[...]

Le Maroc, la présentatrice égyptienne et les travailleurs du sexe

Les Marocains dénoncent des assauts d’"antimarocanisme" primaire de la part des médias égyptiens. En cause : les scènes caricaturales d’une série télé et,[...]

Mohammed VI : mosquées marocaines sous surveillance

En interdisant aux imams toute activité politique ou syndicale, le roi du Maroc Mohammed VI renforce son ascendant sur les lieux de culte. Un processus entamé il y a plus de dix ans.[...]

Les secrets du succès des Chaabi

Il y a le père, Miloud, berger devenu milliardaire. Et ses enfants, qui règnent avec lui sur Ynna Holding, groupe présent de l'immobilier à la grande distribution. Visite d'un empire[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers