Extension Factory Builder
13/12/2008 à 23:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

L’ancien secrétaire général de l’ONU était à Paris le 30 octobre pour remettre le prix Pictet 2008 récompensant le travail d’un photographe sur le développement durable. Il revient avec nous sur ce thème et sur son nouveau cheval de bataille, l’alternance au sommet des États.

Le président Sassou Nguesso a proposé le 30 octobre l’instauration d’une taxe pour aider les pays qui font des efforts en matière de préservation de l’environnement. Est-ce une bonne idée ?
L’Afrique a un rôle à jouer, en particulier en matière de reforestation et de préservation de la biodiversité. Des efforts ont été faits pour protéger les forêts au Gabon, au Cameroun, pour préserver la faune en RD Congo, au Rwanda et dans tout l’est de l’Afrique. La protection de ces ressources naturelles a un impact positif sur le réchauffement climatique. Il faut développer les partenariats entre les institutions internationales et les États, car les pays qui protègent leur environnement doivent être aidés. Il s’agit d’un héritage commun à toute l’humanité, il faut encourager sa préservation. Mais il faut aussi, peut-être, une plus grande prise de conscience sur le continent.

Sur la BBC, vous avez critiqué les présidents camerounais et sénégalais, Paul Biya et Abdoulaye Wade, au sujet de l’alternance au pouvoir… Pourquoi ces deux chefs d’État en particulier ?
Je répondais à une question les concernant. C’est pourquoi je les ai cités. Fondamentalement, c’est une question de principe : il ne faut pas modifier les textes constitutionnels uniquement pour satisfaire un individu. Toute modification doit être motivée uniquement par l’intérêt national, et non par celui d’une personne. En aucun cas on ne peut considérer qu’un chef d’État est irremplaçable. Celui qui pense qu’il ne peut quitter son poste parce qu’il est le seul capable de diriger le pays a échoué dans sa mission. Nous devons pouvoir compter sur des institutions qui protègent les intérêts de la nation et du peuple.

Vous avez mené la médiation au Kenya pour un partage du pouvoir. La même recette a été testée au Zimbabwe, et le gouvernement n’est toujours pas formé. Quel conseil donneriez-vous au médiateur Thabo Mbeki ?
J’ai eu l’occasion de lui parler. Si je devais lui donner des conseils, je le ferais en privé. Cependant, il est important de souligner combien la situation est tragique au Zimbabwe, d’un point de vue humain et matériel. Nous avons tendance à nous focaliser sur Mugabe et son régime. Peut-être oublions-nous un peu les millions de Zimbabwéens qui ont besoin d’aide. Ils sont désespérés. Nous devons réfléchir au moyen de les aider tout en maintenant la pression sur les dirigeants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Espagne : Pedro Sánchez, ou comment faire oublier Zapatero...

Espagne : Pedro Sánchez, ou comment faire oublier Zapatero...

Le nouveau patron de l'opposition est jeune, beau et intelligent. Mais avant "d'y penser en se rasant", Pedro Sánchez va devoir rafraîchir l'image du Parti socialiste. Bon courage ![...]

Irak : Fouad Massoum remplace Jalal Talabani à la présidence

Le Parlement irakien a élu jeudi le politicien kurde Fouad Massoum à la tête de l'État fédéral. Un premier pas qui laisse augurer la formation d'un nouveau gouvernement dans le pays[...]

Gaza : Israël accusé de possibles crimes de guerre par l'ONU

Alors que débute la troisième semaine de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a demandé une enquête sur les possibles[...]

France : un nouveau projet de loi sur l'immigration

Attirer plus de diplômés et d'entrepreneurs étrangers. Tel est le but du projet de loi que le gouvernement s'apprête à dévoiler. Parmi les nouveautés, un titre de[...]

Indonésie : l'avenir, c'est Jokowi

Il y a le réformateur populaire, Joko Widodo, et le militaire conservateur, Prabowo Subianto. Tous deux clament leur victoire à l'élection présidentielle du 9 juillet. Deux visages, deux[...]

Littérature turque : "L'Homme désoeuvré" enfin traduit en français !

C'est l'un des classiques du roman turc contemporain. "L'Homme désoeuvré", de Yusuf Atilgan, est enfin traduit en français.[...]

Sida : les lois homophobes accusées de favoriser la propagation du virus

Les lois qui interdisent et stigmatisent l’homosexualité ont été pointées du doigt lors de la conférence internationale sur le sida à Melbourne en Australie. Elles favoriseraient[...]

Italie : près de 800 migrants sauvés par la marine en une nuit

La marine italienne à annoncé avoir secouru près de 800 migrants dans la nuit de dimanche à lundi. En cette saison estivale les candidats à la traversée de la Méditerranée,[...]

Le FBI a-t-il poussé des musulmans américains à commettre des attentats ?

Dans un rapport publié lundi, Human Rights Watch dénonce les pratiques abusives du FBI qui aurait incité des Américains musulmans à commettre des attentats, après le 11-Septembre. Les[...]

Commission européenne : Jean-Claude Juncker, l'ère du dinosaure

Élu sans surprise, le président de la Commission européenne donne des gages à la droite, à la gauche, aux Verts. Un risque de cacophonie ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers