Extension Factory Builder
13/12/2008 à 23:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

L’ancien secrétaire général de l’ONU était à Paris le 30 octobre pour remettre le prix Pictet 2008 récompensant le travail d’un photographe sur le développement durable. Il revient avec nous sur ce thème et sur son nouveau cheval de bataille, l’alternance au sommet des États.

Le président Sassou Nguesso a proposé le 30 octobre l’instauration d’une taxe pour aider les pays qui font des efforts en matière de préservation de l’environnement. Est-ce une bonne idée ?
L’Afrique a un rôle à jouer, en particulier en matière de reforestation et de préservation de la biodiversité. Des efforts ont été faits pour protéger les forêts au Gabon, au Cameroun, pour préserver la faune en RD Congo, au Rwanda et dans tout l’est de l’Afrique. La protection de ces ressources naturelles a un impact positif sur le réchauffement climatique. Il faut développer les partenariats entre les institutions internationales et les États, car les pays qui protègent leur environnement doivent être aidés. Il s’agit d’un héritage commun à toute l’humanité, il faut encourager sa préservation. Mais il faut aussi, peut-être, une plus grande prise de conscience sur le continent.

Sur la BBC, vous avez critiqué les présidents camerounais et sénégalais, Paul Biya et Abdoulaye Wade, au sujet de l’alternance au pouvoir… Pourquoi ces deux chefs d’État en particulier ?
Je répondais à une question les concernant. C’est pourquoi je les ai cités. Fondamentalement, c’est une question de principe : il ne faut pas modifier les textes constitutionnels uniquement pour satisfaire un individu. Toute modification doit être motivée uniquement par l’intérêt national, et non par celui d’une personne. En aucun cas on ne peut considérer qu’un chef d’État est irremplaçable. Celui qui pense qu’il ne peut quitter son poste parce qu’il est le seul capable de diriger le pays a échoué dans sa mission. Nous devons pouvoir compter sur des institutions qui protègent les intérêts de la nation et du peuple.

Vous avez mené la médiation au Kenya pour un partage du pouvoir. La même recette a été testée au Zimbabwe, et le gouvernement n’est toujours pas formé. Quel conseil donneriez-vous au médiateur Thabo Mbeki ?
J’ai eu l’occasion de lui parler. Si je devais lui donner des conseils, je le ferais en privé. Cependant, il est important de souligner combien la situation est tragique au Zimbabwe, d’un point de vue humain et matériel. Nous avons tendance à nous focaliser sur Mugabe et son régime. Peut-être oublions-nous un peu les millions de Zimbabwéens qui ont besoin d’aide. Ils sont désespérés. Nous devons réfléchir au moyen de les aider tout en maintenant la pression sur les dirigeants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Wilson Kipsang : 'Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi'

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2h03’23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale sur route face à une concurrence particulièrement relev&[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Les sons de la semaine : les Lijadu Sisters, Nas, Bibi Tanga, "Ghana Mixtape"...

Un peu de musique pour accompagner votre journée ? Voici de quoi se détendre avec notre sélection de sons à écouter cette semaine. Au programme : le retour des Lijadu Sisters, le XXe anniversaire[...]

Ukraine : la guerre par d'autres moyens

Frapper les intérêts russes à l'étranger pour dissuader le Kremlin d'envahir de nouveau l'Ukraine ? Cette politique de sanctions ciblées est dans l'air du temps. Ses résultats sont[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Migration clandestine : manège en absurdie

Venu d'Afrique, le flux de bateaux de fortune tentant de rallier l'Europe ne faiblit pas. À son bord, des migrants aimantés par le fantasme de l’Occident et manipulés par des marchands de morts. Alors[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

France - Mériam Rhaiem : "Ma fille est une otage" en Syrie

Fin 2013, sa fille de 24 mois a été enlevée par son père, parti faire le jihad en Syrie. Après avoir créé un collectif nommé "Jamais sans Assia", Mériam[...]

Présidentielle américaine : Hillary Clinton toujours d'attaque

Ex-First Lady, ex-secrétaire d'État et ex-rivale d'Obama, Hillary Clinton est loin d'avoir fait une croix sur la présidence. Son staff de campagne est déjà en place et piaffe[...]

Les Algériens de France aux urnes : "Bouteflika, je sais qu'il va gagner..."

Quelque 815 000 Algériens de France ont commencé à voter samedi pour élire leur président, soit cinq jours avant le scrutin en Algérie, prévu jeudi 17 avril. Reportage en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers