Extension Factory Builder
13/12/2008 à 22:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Ecobank a célébré en grande pompe, avec 600 invités, ses vingt ans d’existence, le 7 novembre à Lomé, avec la pose de la première pierre de son futur siège. Le groupe bancaire est basé dans la capitale du Togo depuis son entrée en activité, en 1988. Le futur ensemble comprendra quatre bâtiments, dont un immeuble de 7 étages et 42 000 m2, un centre de formation, et un autre de technologie et de communication. Ce dernier complétera le centre ouvert en mai à Accra, au Ghana, véritable hub technologique où 450 personnes traitent la circulation des données bancaires et informatiques des 500 agences. Ecobank Transnational Incorporated (ETI) devrait s’installer dans ses nouveaux locaux de Lomé en 2010.
D’ici là, le groupe entend se consacrer en priorité à la consolidation de ses activités. Fini (à moins d’une opportunité stratégique) l’expansion géographique par croissance externe qui l’a mené dans 25 pays d’Afrique subsaharienne (5 en 1990, 20 en 2007). Place au développement des filiales et de leur clientèle, ainsi qu’à la motivation des troupes, soit 10 000 employés de 29 nationalités africaines. Le lancement du futur siège avait aussi cet objectif : réunir près de 200 « ecobankers » - l’expression devient à la mode en interne - et leur présenter cette stratégie. Elle s’accompagne, comme dans tous les groupes internationaux, d’une refonte des outils de communication, allant de la mise en place d’un nouveau logo à l’habillage des agences afin qu’Ecobank se présente de manière uniforme à tous ses clients, dans quelque pays qu’ils se trouvent. Ce programme démarre dès janvier 2009 en Ouganda, dernier pays d’implantation. En parallèle, Ecobank a l’intention de conforter toutes ses filiales, notamment en augmentant leur capital, ce qui leur permettra, selon le cas, d’investir pour leur développement ou de respecter un changement de la réglementation bancaire locale. Cette stratégie était d’ailleurs l’un des principaux arguments de l’augmentation de capital lancée en août dernier sur les trois places boursières d’Abidjan, Accra et Lagos. Le groupe n’a toujours pas indiqué si l’objectif de réunir 2,5 milliards de dollars a été atteint. Plus de la moitié de ce montant (1,4 milliard de dollars) devait être affectée à la consolidation de l’activité.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Togo

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre gal[...]

Togo : l'élection présidentielle reportée au 25 avril

Le Conseil des ministres a décidé vendredi de reporter l’élection présidentielle togolaise au 25 avril. Le président en exercice de la Cedeao, le Ghanéen John Dramani Mahama, avait[...]

Grèves au Togo : 22 blessés dans des affrontements entre forces de l'ordre et élèves à Gleï

Plusieurs personnes ont été blessés mercredi à Gleï (160 km au nord de Lomé) dans de violents affrontements entre gendarmes et manifestants - essentiellement des élèves - qui[...]

Togo : vers un report de l'élection présidentielle ?

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a proposé mardi que la présidentielle togolaise soit reportée de 10 jours. Initialement prévu le 15 avril, le[...]

Togo : Gogué, Taama et Traoré... Qui sont les trois outsiders de la présidentielle ?

Cinq candidats s’affronteront dans les urnes le 15 avril pour l’élection présidentielle au Togo. Si le président sortant Faure Gnassingbé et son principal opposant Jean-Pierre Fabre font[...]

Togo : la campagne présidentielle s'empare du web

Les Togolais iront voter le 15 avril. Les cinq candidats en lice pour la présidentielle affûtent leurs programmes, leurs argumentaires et leur image. Cette année, pour la première fois, c'est aussi sur[...]

Togo : quand la microfinance s'invite dans la campagne présidentielle

En pleins préparatifs pour l’élection présidentielle, le président togolais Faure Gnassingbé n’a pas attendu longtemps pour dresser le bilan de l’un des projets phares de son[...]

Opposition togolaise : Alberto Olympio, Cauris et les 5 millions d'euros disparus

Brillant informaticien devenu opposant au Togo, Alberto Olympio a été inculpé par la justice togolaise le 25 février pour plusieurs chefs d'accusation, dont celui de faux en écriture bancaire.[...]

Grèves au Togo : les syndicats de la fonction publique durcissent le ton

Les fonctionnaires togolais poursuivent les mouvements entamés depuis quelques semaines pour obtenir une amélioration de leurs conditions de vie. Une assemblée générale devrait décider en[...]

Opposition togolaise : chacun pour soi et tous pour lui ?

L'union fait la force, c'est bien connu. Pourtant, l'opposition ira une fois encore en ordre dispersé à la présidentielle du mois d'avril. Et cela ne peut qu'arranger le chef de l'État sortant.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJA20081213224558 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJA20081213224558 from 172.16.0.100