Extension Factory Builder
13/12/2008 à 20:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Directeur général de Tractafric Motors

Jeune Afrique : Comment se sont comportés les marchés automobiles dans les pays où votre groupe est présent ?
Philippe Oberman : L’activité a été soutenue partout où nous sommes implantés, c’est-à-dire dans les pays d’Afrique centrale et en Côte d’Ivoire. Nous enregistrons même notre troisième année consécutive de croissance forte. Au total, notre activité a triplé au cours des trois dernières années. Nous allons atteindre 170 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008. En volume, tant pour l’activité véhicules industriels que particuliers, nos ventes ont plus que doublé en trois ans. Nous parviendrons à quelque 3 000 véhicules particuliers neufs facturés sur l’année 2008 et près de 900 camions. Ces performances ont une double explication : le dynamisme des marchés et notre stratégie de développement. Durant cette période, nous avons procédé à des investissements importants dans les points de vente, et à des recrutements pour nos équipes commerciales et après-vente. 

La crise de l’automobile en Europe et aux États-Unis est-elle de nature à perturber votre activité ?
En 2009, nous allons continuer à recruter et à nous développer sur nos marchés. Nos positions vont par ailleurs se renforcer, en particulier sur l’Afrique de l’Ouest, où nous représentons Mercedes officiellement depuis mi-2008 (hors Nigeria et Côte d’Ivoire). Dans l’ensemble, nous restons confiants sur la croissance des marchés d’Afrique subsaharienne pour l’année prochaine. L’activité va rester à des niveaux voisins de ce que nous avons connu ces dernières années dans notre métier. Ce qui ne nous empêche pas d’être vigilants. Certains pays seront plus ou moins sensibles à la conjoncture. Certains, à cause des cours du pétrole, s’ils se maintiennent à la baisse. D’autres comme le Gabon et le Cameroun sont exposés au ralentissement de l’exploitation forestière, et enfin en RD Congo, le Katanga pourrait souffrir d’éventuelles répercussions de la baisse du prix du cobalt et du cuivre.

Les constructeurs des marchés émergents constituent-ils une menace ?
Depuis un peu moins de deux ans, nous observons en effet sur nos différents marchés l’arrivée progressive de véhicules chinois. Pour le moment, il ne semble pas y avoir de stratégie commerciale très élaborée. Pour simplifier, on ne sait pas comment arrivent les véhicules, mais ils sont là. Ce sont plutôt des pick-up, des 4x4, des petits camions et des bus. La rapidité avec laquelle les constructeurs chinois se sont implantés dans les pays du Maghreb nous amène à réfléchir aux réponses que nous devrons apporter, le moment venu, à cette nouvelle concurrence.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Maroc

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région jusque-l&agra[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Maroc : au moins 33 morts dans un grave accident d'autocar dans le Sud

Le Maroc est endeuillé une nouvelle fois par un accident de la route dû à une collusion entre un autocar et un camion près de la ville de Tan Tan (Sud). Bilan provisoire : 33 morts, dont des enfants,[...]

Maroc : la revue de détail du dernier recensement

Loin de certaines lectures exagérément dramatiques, les premiers chiffres du recensement général confirment des tendances connues. Revue de détail.[...]

Manuel Valls : "La France est fière d'être l'amie du Maroc"

En visite dans le royaume chérifien, le Premier ministre français a assuré jeudi que les relations de Paris avec Rabat avaient repris leur cours normal, après un an d'une crise diplomatique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJA20081213204809 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJA20081213204809 from 172.16.0.100