Extension Factory Builder
21/09/2008 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Lundi 15 septembre. Dans un bureau de vote de l'est de Kigali, des haut-parleurs hurlent des chansons invitant les citoyens à se rendre aux urnes et vantant les vertus de la démocratie. Un jeune homme se présente. Il dispose d'une vieille pièce d'identité, mais son nom ne figure pas sur les listes électorales : il ne peut pas voter. Un autre affirme être enregistré en province, jure ne pouvoir, faute d'argent, faire le voyage et souhaite accomplir son devoir civique dans la capitale. Las, la loi électorale le lui interdit. Un troisième n'a ni carte d'électeur ni pièce d'identité : il est courtoisement éconduit…
En dehors de quelques incidents de ce type, les législatives rwandaises se sont bien passées (près de 5 millions d'électeurs ont participé au scrutin). Mais le suspense n'a certes pas été au rendez-vous en raison de l'hégémonie exercée par le Front patriotique rwandais (FPR) et ses alliés. Le FPR a remporté 42 des 53 sièges mis en jeu. Les deux partis n'appartenant pas à la coalition au pouvoir - le Parti social-démocrate (PSD) et le Parti libéral (PL) - n'ont guère fait que de la figuration : 7 députés pour le premier, 4 pour le second. Des instructions fermes avaient été données à tous les candidats avant le début de la campagne électorale : pas de démagogie, pas d'attaque personnelle, pas d'invective. Bref, c'est le « consensus à la rwandaise ».
Mais l'événement de ce scrutin, c'est l'arrivée en force des femmes - qui, conséquence du génocide de 1994, représentent 55 % de l'électorat - au Parlement : elles détenaient 48 % des sièges dans la précédente Assemblée, contre 56,25 % cette fois. De ce point de vue, aucun pays au monde ne fait mieux, la Suède (47 %), Cuba (43,2 %), la Finlande (41,5 %) et l'Argentine (40 %) restant dans ce palmarès à distance respectueuse.
Aux Rwandaises élues sur les listes des partis s'ajoutent 24 députées choisies par des collèges électoraux de femmes, au scrutin indirect : 2 à Kigali, 4 dans le Nord, 6 dans le Sud, l'Est et l'Ouest. Et deux autres désignées au terme d'un scrutin du même type réservé aux jeunes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Le 21 décembre, les Tunisiens décideront qui de Moncef Marzouki ou Béji Caïd Essebsi sera le premier président postrévolution légitimé par les urnes. Jusqu’au bout, les[...]

Gaza : raid aérien d'Israël après un tir de roquette

Les avions israéliens ont lancé des frappes contre des cibles dans le sud de la bande de Gaza, ont expliqué des témoins aux premières heures de samedi, quelques heures après un tir de ro[...]

Ebola : en tournée en Afrique, Ban ki-moon promet le soutien de l'ONU

Le secrétaire général de l'ONU Ban ki-moon, en tournée dans les pays touchés par Ebola en Afrique de l'Ouest, les a assurés vendredi de l'appui de la communauté internationale pou[...]

Côte d'Ivoire : arrestation d'un chef de guerre, un de ses hommes tués

Un important chef de guerre ivoirien a été arrêté par les forces de sécurité vendredi au petit matin à son domicile d'un quartier bourgeois d'Abidjan, où l'un de ses hommes [...]

Tunisie : fin de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle

Les Tunisiens de l'étranger, notamment en France, ont commencé à voter dès vendredi, dernier jour de la campagne pour le second tour de la présidentielle, qui opposera dimanche Moncef Marzouki [...]

Tunisie : le "cas" Marzouki divise Ennahdha

À quelques jours de la présidentielle, au sein du parti islmaiste tunisien Ennahdha, on se demande comment gérer le "cas" Moncef Marzouki avec un minimum de dommages collatéraux ?[...]

Maroc - Scandale du stade de Rabat : camouflet royal pour Mohamed Ouzzine

La décision est tombée comme un couperet. Le roi du Maroc vient de désavouer le ministre de la Jeunesse et des Sports et demande l'ouverture d'une enquête approfondie sur le scandale de la pelouse du [...]

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationa[...]

Côte d'Ivoire : les Éléphants n'auront pas de prime de participation pour la CAN 2015

À quelques jours des phases finales de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2015), le budget que l’État ivoirien mettra à la disposition de la Fédération ivoirienne de f[...]

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président burkinab[...]

Sexe, amour et Ebola : ce que les Africains ont recherché en 2014 sur Google

L'année 2014 touchant à son terme, le moteur de recherche Google a publié ses statistiques concernant les requêtes des utilisateurs durant les douze derniers mois. L'occasion de dresser le portrait type [...]

Mali : retour en cinq dates sur la vie d'Intalla Ag Attaher, aménokal des Ifoghas

Intalla Ag Attaher, chef traditionnel de la tribu touarègue des Ifoghas, est mort dans la nuit de jeudi à vendredi à Kidal. Retour en cinq dates sur sa vie, intimement liée aux différentes r&eacu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers