Extension Factory Builder
21/09/2008 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le Congrès pour la démocratie et le progrès et le Front populaire ivoirien décident de travailler ensemble.

Après la paix des braves entre les deux pays, voici celle des partis politiques. Le 17 septembre, à Ouagadougou, les deux formations au pouvoir en Côte d'Ivoire et au Burkina, le Front populaire ivoirien (FPI) et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont scellé leur alliance en signant un protocole de coopération. Ces formations se réclamant de la social-démocratie entendent travailler main dans la main dans plusieurs domaines : échanges d'informations, formation de cadres, harmonisation des idées… L'accord qualifié d'historique pose-t-il la première pierre vers une fusion ultérieure et la création d'un parti panafricain sur le modèle du Rassemblement démocratique africain (RDA) ? « Ce n'est pas exclu », indique le président du CDP, Roch Marc Christian Kaboré.
Cette signature est intervenue après la tenue, les 13 et 14 septembre, de la convention nationale du parti de Blaise Compaoré, qui peine toujours à surmonter ses dissensions internes. La rencontre a permis aux 2 000 délégués venus des 45 provinces du Burkina d'assister au retour dans le rang des six membres du bureau exécutif suspendus en juin dernier pour « indiscipline ». Dans une lettre publiée peu avant la rencontre, ces « refondateurs », qui avaient sévèrement critiqué la gestion du parti en avril dernier, se sont engagés « au respect strict des textes fondamentaux » du CDP. « Mais nous continuons de contester les raisons de notre suspension. Nous voulons davantage débattre sur les questions d'actualité pressante comme la vie chère. Nous ne voulons pas d'un nouveau parti unique », explique l'un des refondateurs, Oubkiri Marc Yao, ancien premier vice-président de l'Assemblée nationale. « Cette lettre sera examinée, après quoi nous trancherons », souligne Roch Marc Christian Kaboré. Une exclusion est donc encore possible.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Cisjordanie : Israël s'empare de 400 hectares de terres

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, le lancement d’une procédure d’appropriation de 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem.[...]

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Tout juste arrivé au Liberia, le cocktail d'anticorps non homologué ZMapp donne des premiers résultats encourageants.[...]

Côte d'Ivoire : présidentielle 2015, les lièvres et la tortue

Alors que la présidentielle de 2015 se dessine, les grands leaders politiques s'apprêtent à se lancer dans la course. Alassane Ouattara, déjà candidat, préfère, lui, rester e[...]

Le complexe gazier d'In Amenas redémarre, 18 mois après l'attaque terroriste

Un an et demi après une attaque terroriste qui a entraîné la mort de 40 salariés et la destruction d'une partie de ses infrastructures, le complexe gazier d'In Amenas, en Algérie, redémarre[...]

Coup d'État au Lesotho : un ministre affirme être le nouveau chef du gouvernement

Le ministre de la Fonction publique du Lesotho, Motloheloa Phooko, a affirmé lundi être le Premier ministre en exercice. L'actuel chef du gouvernement Thomas Thabane s'est réfugié en Afrique du sud &agra[...]

Ebola - François Lounceny Fall : "Nous en appelons à plus de solidarité de la part des pays-frères africains"

Alors que l'Afrique de l'Ouest est frappée par une épidémie d'Ebola sans précédent, le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall, a fait le d&ea[...]

Niger : pourquoi Hama Amadou a pris la fuite pour la France

Le président de l’Assemblée nationale et principal opposant du Niger, Hama Amadou, a fui son pays le 27 août après avoir été soupçonné de complicité de "supp[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015 u[...]

Maroc : les maraîchers disent "merci Poutine"

Depuis que Moscou a décrété un embargo sur les importations en provenance de l'Union européenne, les agriculteurs marocains s'organisent pour profiter de ce marché estimé à [...]

Guinée équatoriale : Obiang Nguema appelle l'opposition au "dialogue national"

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a appelé toutes les composantes politiques du pays, y compris l'opposition en exil, à participer à un "dialogue national" en nov[...]

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les uns[...]

Boko Haram sème la terreur dans les villes conquises dans le nord du Nigeria

Les insurgés islamistes de Boko Haram poursuivent leur campagne de terreur dans les villes récemment conquises dans le nord du Nigeria. Massacres et tueries sont légion dans une région où Abubaka[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex