Extension Factory Builder
21/09/2008 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le Congrès pour la démocratie et le progrès et le Front populaire ivoirien décident de travailler ensemble.

Après la paix des braves entre les deux pays, voici celle des partis politiques. Le 17 septembre, à Ouagadougou, les deux formations au pouvoir en Côte d'Ivoire et au Burkina, le Front populaire ivoirien (FPI) et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont scellé leur alliance en signant un protocole de coopération. Ces formations se réclamant de la social-démocratie entendent travailler main dans la main dans plusieurs domaines : échanges d'informations, formation de cadres, harmonisation des idées… L'accord qualifié d'historique pose-t-il la première pierre vers une fusion ultérieure et la création d'un parti panafricain sur le modèle du Rassemblement démocratique africain (RDA) ? « Ce n'est pas exclu », indique le président du CDP, Roch Marc Christian Kaboré.
Cette signature est intervenue après la tenue, les 13 et 14 septembre, de la convention nationale du parti de Blaise Compaoré, qui peine toujours à surmonter ses dissensions internes. La rencontre a permis aux 2 000 délégués venus des 45 provinces du Burkina d'assister au retour dans le rang des six membres du bureau exécutif suspendus en juin dernier pour « indiscipline ». Dans une lettre publiée peu avant la rencontre, ces « refondateurs », qui avaient sévèrement critiqué la gestion du parti en avril dernier, se sont engagés « au respect strict des textes fondamentaux » du CDP. « Mais nous continuons de contester les raisons de notre suspension. Nous voulons davantage débattre sur les questions d'actualité pressante comme la vie chère. Nous ne voulons pas d'un nouveau parti unique », explique l'un des refondateurs, Oubkiri Marc Yao, ancien premier vice-président de l'Assemblée nationale. « Cette lettre sera examinée, après quoi nous trancherons », souligne Roch Marc Christian Kaboré. Une exclusion est donc encore possible.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Pourquoi le Niger a acheté un avion de renseignement à 10 millions d'euros

Pourquoi le Niger a acheté un avion de renseignement à 10 millions d'euros

Le gouvernement du Niger a annoncé mercredi avoir fait l'acquisition d'un avion de renseignement pour lutter contre les groupes armés islamistes le long de ses frontières avec le Mali et la Libye. Quelles en[...]

Centrafrique : l'attaque d'un groupe armé dans le Centre fait au moins 30 morts

Des éléments armés assimilés aux Peuls et aux ex-Séléka ont attaqué un village de la région Balaka, centre de la Centrafrique, rapporte jeudi la Minusca, la mission de l'ONU [...]

Tunisie : un policier tué lors d'affrontements entre la police et un groupe terroriste près de Tunis

Oued Ellil, une localité à 70 km de Tunis, est le théâtre d'échanges de tirs entre les forces de l'ordre et des éléments terroristes. Un policier a été tué.[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines assassiné[...]

Migration : quand les Africains ne défendent pas les Africains

En pleine polémique européenne sur l’immigration, Daxe Dabré n’a pas honte de publier le livre "Je suis noir : j'ai honte...". Aiguillon salutaire dans le débat ou ramassis de c[...]

Burkina Faso : le référendum, la seconde option de Blaise Compaoré

Se dirige-t-on vers un référendum au Burkina Faso, comme l’annoncent les partisans de Blaise Compaoré depuis le 21 octobre et, à leur suite, les médias ? Il semble que non. Du moins pas s[...]

Algérie : l'autoroute sans fin

Censée relier le pays à ses voisins - le Maroc à l'ouest et la Tunisie à l'est -, elle devait être livrée intégralement à la fin de 2009. Mais un scandale de[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique [...]

Canada : un militaire et un assaillant tués après une fusillade au Parlement d'Ottawa

Un tireur, décrit comme un "terroriste" par le Premier ministre canadien, a tué mercredi un soldat à Ottawa et semé la panique au Parlement avant d'être abattu par la police.[...]

Une histoire du jihad, de Mahomet à l'État islamique (#1)

Retour sur l'histoire de la pensée du jihad, un concept loin d'être monolithique, de Mahomet à l'État islamique.[...]

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence accr[...]

Nigeria : une explosion dans une gare routière fait au moins 5 morts

Une forte explosion mercredi dans une gare routière d'un État du nord du Nigeria précédemment ciblé par Boko Haram a fait au moins cinq morts.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers