Extension Factory Builder
03/07/2005 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le Prix de l'humour politique 2005 a été décerné, le 28 juin, au ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy pour sa petite phrase : « Je ne suis candidat à rien. » Lors de la campagne référendaire sur la Constitution européenne, le président de l'UMP avait refusé de se prononcer sur les décisions que Jacques Chirac devrait prendre en cas de victoire du « non ». Alors qu'on lui demandait si le poste de Premier ministre l'intéressait, il avait donné en réponse la phrase qui lui a valu son prix.
Cette « récompense », qui distingue tous les ans une personnalité politique française ayant involontairement ou sciemment prononcé la phrase la plus loufoque (ou persifleuse) de l'année, est attribuée par un jury du Press Club de France. Pour le cru 2005, les quinze journalistes du jury, présidé par Jean Miot, ancien PDG de l'AFP, avaient retenu quinze petites phrases. Parmi les nominés, le tout nouveau Premier ministre Dominique de Villepin, qui s'était fendu d'un : « En politique, il faut suivre le fil à plomb de sa conscience. » Talonné de près par son prédécesseur Jean-Pierre Raffarin : « Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints. » Étaient aussi en course le ministre de l'Économie déchu Hervé Gaymard : « Je n'ai pas le sentiment de tromper ma femme quand je suis avec la France », ainsi que le député-maire PS d'Évry, Manuel Valls : « J'étais partisan du non, mais face à la montée du non, je vote oui. » Pour avoir déclaré : « C'est une bonne idée que d'avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui », Valéry Giscard d'Estaing est allé grossir le rang des prétendants, se retrouvant aux côtés de Malek Boutih, secrétaire national du PS, qui, lors de la venue de Lionel Jospin aux universités d'été du parti, avait lancé un vibrant : « Cela fait toujours plaisir de revoir ses grands-parents ! » Dans cette brassée de mots, pas toujours d'auteur, la phrase la plus assassine revient sans conteste à Robert Hue. L'ancien secrétaire du PCF a en effet déclaré : « Si Bush et Thatcher avaient eu un enfant ensemble, ils l'auraient appelé Sarkozy. » Le lauréat 2005 appréciera.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

La situation restait confuse jeudi en fin de journée au Burkina Faso. L’armée semblait avoir pris le contrôle de la situation en annonçant la dissolution du gouvernement et en instaurant une[...]

Au Burkina, l'armée annonce une transition de douze mois pour diriger le pays

Une déclaration du chef d'État-major général des armées du Burkina, Honoré Nabéré Traoré, annonce la dissolution de l'Assemblée nationale ainsi que du gouvern[...]

Exclusif : la lettre de François Hollande qui mettait en garde Blaise Compaoré

Dans une lettre datée du 7 octobre, le chef de l'État français, François Hollande, mettait en garde Blaise Compaoré. Il lui expliquait comment le Burkina pourrait "être un exemple"[...]

Niger : neuf membres des forces de sécurité tués près du Mali

Dans un communiqué officiel, Niamey a annoncé jeudi que neuf membres des forces de sécurité ont été tués dans plusieurs attaques simultanées dans la région de Tillab&e[...]

Burkina : Blaise Compaoré assure vouloir remettre le pouvoir à l'issue d'une transition

En prenant d'assaut l'Assemblée nationale, jeudi matin, à Ouagadougou, les manifestants ont eu raison du vote du projet de loi sur la modification de la Constitution burkinabè, qui doit permettre à Blai[...]

La grande mosquée Massalikoul Djinane de Dakar sort de terre

Ce sera la plus grande mosquée du pays et sans doute d'Afrique de l'Ouest. Un chantier colossal, des mensurations qui donnent le tournis... Le tout grâce à la générosité des mouride[...]

RDC : neuf nouveaux corps de civils découverts à Beni

La société civile locale a annoncé jeudi la découverte de neuf nouveaux corps de personnes assassinées dans plusieurs localités du territoire de Beni, portant le bilan de récents ma[...]

Ebola - CAN 2015 : Keita, Chermiti, Ndinga, N'Ganga... l'idée d'un report fait son chemin

Si l’avenir de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) se jouera dans les prochains jours, les joueurs potentiellement concernés par la compétition commencent à s’exprimer. Et ceux que Jeune Af[...]

Ebola : le co-découvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Kenya : Ban Ki-Moon appelle à mettre fin à l'excision

Dans le cadre d'une campagne mondiale contre l'excision lancée avec le quotidien britannique "The Guardian", Ban Ki-moon a appelé jeudi à Nairobi à mettre fin à la mutilation gén[...]

Mozambique : le candidat du Frelimo, Filipe Nyusi, officiellement élu président

La Commission électorale nationale du Mozambique (NEC) a annoncé jeudi les résultats officiels de l'élection présidentielle du 15 octobre. Filipe Jacinto Nyusi, le candidat du Frelimo, en sort va[...]

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

À la suite d'une requête d'association des droits humains, la Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné jeudi pour la troisième fois à la police nationale d'ouvrir une enquête sur des c[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers