Extension Factory Builder
31/10/2004 à 00:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le dernier bilan fait état de 87 morts, des musulmans du sud de la Thaïlande victimes des méthodes musclées des forces de l'ordre Les circonstances du drame - 78 personnes mortes asphyxiées dans des camions militaires qui les conduisaient vers un camp de détention - et les commentaires cyniques du Premier ministre Thaksin Shinawatra ont provoqué la colère des habitants de ces provinces à majorité musulmane. La riposte ne s'est pas fait attendre : vendredi 29 au matin, deux bombes ont explosé à Yala, blessant 11 policiers et 7 civils.

Rappel des faits. Tôt dans la matinée du 25 octobre, quelque 2 000 personnes manifestent devant le commissariat de Narathiwat pour demander la libération de six musulmans. Ces derniers, membres d'une milice locale, sont accusés d'avoir vendu des armes à des militants islamistes. Rapidement, la police et l'armée tentent de disperser la foule à coups de canons à eau et de grenades lacrymogènes. Six manifestants sont tués par balles, trois autres sont retrouvés noyés. Arrêtées, ligotées, couchés à même le sol torse nu, 78 personnes vont connaître une fin effroyable.
Entassées à bord de véhicules militaires pour être conduites dans des camps de détention, toutes mourront en route, littéralement étouffées.
Juste après avoir félicité ses troupes pour leur réactivité et leur efficacité, le Premier ministre a laissé entendre que les manifestants étaient drogués, avant d'ajouter qu'ils avaient succombé à cause de leur faiblesse physique due au jeûne du ramadan. Autrement dit, les musulmans n'ont qu'à s'en prendre à eux-mêmes et à leur religion...

Ces propos n'ont pas manqué de scandaliser la communauté internationale, qui avait jusque-là félicité la Thaïlande pour son engagement dans la lutte contre le terrorisme. Thaksin Shinawatra était même devenu le leader moral de l'Asean (Association des nations du Sud-Est asiatique) et avait décroché un accord commercial privilégié avec les États-Unis. Aujourd'hui, il doit répondre des 420 morts que les provinces musulmanes pleurent depuis janvier.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

AUTRES

Algérie : en attendant que Bouteflika prête serment, Benflis crée son parti

Algérie : en attendant que Bouteflika prête serment, Benflis crée son parti

Les seuls klaxons que l’on entendait à Alger, samedi 19 avril, étaient ceux des cortèges nuptiaux qui sillonnaient les artères de la capitale. Jeudi soir, avant même la proclamation[...]

Soudan : trois employés enlevés dans l'attaque d'un champ pétrolier

Des hommes armés ont attaqué un champ pétrolier dans la province soudanaise du Kordofan-Ouest, enlevant trois employés, un Soudanais, un Algérien et un Chinois, a indiqué le porte-parole d[...]

Soudan du Sud : l'armée en mauvaise posture dans une région stratégique

L'armée sud-soudanaise a annoncé samedi avoir perdu le contact avec ses troupes dans un État pétrolifère stratégique du Nord dont des rebelles ont repris cette semaine la capitale.[...]

Desmond Tutu : la Centrafrique est "au bord du génocide"

La Centrafrique est "au bord du génocide", s'est alarmé dimanche l'archevêque sud-africain Desmond Tutu, appelant ses habitants à pardonner pour "réapprendre à vivre ensemble[...]

Algérie : quatorze militaires tués à la suite d'une embuscade en Kabylie

Quatorze militaires algériens ont été tués à la suite d'une embuscade survenue dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on annonc[...]

Algérie : onze militaires tués samedi soir en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on appris dimanche de source sécuritaire.[...]

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

RDC : amnistie pour Réné Abandi, le chef de la délégation du M23 aux pourparlers de paix

Le chef de la délégation de l'ex-rébellion congolaise Mouvement du 23-Mars (M23) aux pourparlers de paix avec Kinshasa a bénéficié d'une amnistie comme une dizaine d'autres membres du grou[...]

Égypte : deux policiers tués dans une attaque

Un officier et un conscrit égyptiens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans une nouvelle attaque contre la police dans une Égypte en pleine répression des partisans du [...]

Soudan du Sud : plus de 100 morts au cours d'un raid pour du bétail

Plus de 100 personnes ont été tuées lors d'un raid pour du bétail et sa répression par les forces de l'ordre dans le nord du Soudan du Sud, a déclaré samedi le ministre régio[...]

Guinée : 109 cas confirmés de fièvre Ebola, 61 décès

La Guinée, en proie à une épidémie de fièvre hémorragique, a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola, selon l'e[...]

Égypte : le leader de gauche Sabbahi dépose sa candidature à la présidentielle

Le leader de gauche égyptien, Hamdeen Sabbahi, seul rival du grand favori Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle des 26 et 27 mai, a déposé samedi sa candidature à la commission é[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers