Algérie : l'après-Bouteflika a commencé

31/05/2013 à 13:44 Par Jeune Afrique

Hospitalisé depuis le 27 avril, Abdelaziz Bouteflika pourra-t-il reprendre les rênes du pouvoir ? Alors que l'incertitude règne sur son état de santé, difficile d'imaginer sa succession tant son destin personnel se confond avec celui de son pays.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
karim agha - 05/07/2013 à 12h:07

JA. Aucune de mes contributions n'est publiée. SVP, arrêtez de nous censurer. Le modérateur : La raison de la suppression de vos commentaires se trouve sans doute par ici : http://www.jeuneafrique.com/conditions-utilisation-commentaires.php Bien cordialement..

2.
embrator - 22/06/2013 à 22h:06

A l'exception de zeroual et boudiaf, aucun autre chef d'état algerien, n'est algerien (surtout pas boutef, ben bella, chadli....). de nombreux chef d'état algerien sont d'authentiques marocains à l'instar de ben bella et boutef. Boutef né au maroc (oujda, dans un hammam fréquenté par des laigionnaires français, puisque le maroc est protectorat). .

3.
you - 13/06/2013 à 09h:06

tout nouveau candidat est pris avec réserve ; un jeune qui répond aux critères énoncés dans l'article sera meilleur;l'essentiel ,c'est qu'il s'agisse d'une personnalité qui veut le bien de ce pays et non pas les règlements de comptes ;toutefois ,l'argent public détourné doit revenir dans les caisses de l'Etat même s'il a été placé dans les iles "ettelte elkhali" ;.

4.
arabe25 - 02/06/2013 à 10h:06

Benflis est insipide et insignifiant politiquement. Lui à la Présidence ce sera d'autres années de galère pour les algériens. Il est très bien là où il est et il devrait avoir l'humilité de reconnaitre que le burnous de Si Boumedienne est trop grand pour lui. .

5.
karim agha - 01/06/2013 à 17h:06

@jamila M. Bouteflika est pur Algérien né accidentellement à Oujda, ville d'ailleurs majoritairement algérienne. A 19 ans, il intègre l'ALN et non les milices istiqlaliennes. Quand on ne maîtrise ni la langue, ni l'histoire, on retourne à l'école..

6.
tarekibnziad - 01/06/2013 à 16h:06

les marocains se frottent les mains mais ils oublient que l'algérie est peuplée d'hommes au sens qu'ils ne connaitront jamais. quand un militant fuit son pays pour échapper au colonialisme français ne devient pas citoyen du pays d'accueil. par ailleurs, victime de trahison légendaire des marocains, bouteflika et boumédienne sont les présidents algériens qui les haïssent le plus .

7.
kaci - 01/06/2013 à 10h:06

Il faut avoir le courage de retourner à 1962 pour récuperer l'ésprit pro-actif pour repositionner le pays dans la trajectoire. Recentrer sur l'Algerie algerienne et finir avec l'arabislamisme. Quant aux marocains je leur dit amicalement, faites ce que je fais, mais chez vous, la jalousie ou l'art de s'en suffir de la decheance des autres ne fait pas les peuples. Surtout que nous sommes vaccinnés.

8.
le juste - 01/06/2013 à 09h:06

Dans ce bas monde nul n'est indispensable et Bouteflika ne peut être une exception à cette règle.Beaucoup d'hommes politiques plus prestigieux que BOUTEFLIKA sont tombés dans l'oubli et l'indifférence. Maintenant le peuple algérien doit décider de son destin..

9.
Mze - 31/05/2013 à 17h:05

Les Algériens suffisamment formé le savoir entre les mains n'endeplaise ils sauront comment gérer l?après Bouteflika .N'est ce pas le point de référence de l'Afrique avec ces milliers de dirigeant former par l?Algérie .Le monde n'aura pas à retenir son souffle le développement c'est dans nos têtes et il est dans les têtes des Algériens .

10.
Jamila - 31/05/2013 à 17h:05

Ce Marocain commenca sa jeunesse vigile au parti estequlele marocain,il rejoint la caserne des colons avec d'autres marocains de Oujda ou il opere dans les cafes et lieux publics au profit de la DST qui craint un renouveau nationaliste ala maniere de Abdelkrim Khatabi;iL avait fait connaissance de Mohamed Boukharouba et l'histoire de ce pays entame son episode.

Algérie

Algérie : douze jihadistes en fuite condamnés à mort pour un attentat en 2008

Algérie : douze jihadistes en fuite condamnés à mort pour un attentat en 2008

Douze jihadistes ont été condamnés à mort mercredi en Algérie et deux autres à la prison à vie pour leur rôle dans un attentat à la bombe en 2008 qui a fait deux morts [...]

Algérie : camouflet pour Amar Saadani, le patron du FLN...

C'est une sacrée gifle que vient de recevoir Amar Saadani, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), déjà confronté à la contestation de plusieurs[...]

Affaire Sonatrach-Saipem : Bedjaoui face à la justice italienne

Impliqué dans une affaire de corruption internationale touchant les géants pétroliers Sonatrach et Saipem, l'homme d'affaires doit maintenant faire face à la justice italienne.[...]

Algérie : Amine Mazouzi prend ses fonctions à la tête de Sonatrach

Il succède à Saïd Sahnoun, désigné en juillet 2014 à titre intérimaire après le limogeage de son prédécesseur, Abdelhamid Zerguine.[...]

Ramtane Lamamra : il ne reste en Algérie "que des résidus de terrorisme"

Lors d’une déclaration à la presse, jeudi, Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a qualifié de "spectaculaire"[...]

Algérie : 23 jihadistes tués près de Bouira lors d'une opération de l'armée

L’armée populaire nationale algérienne a lancé mardi une importante opération contre des jihadistes dans les alentours de la capitale. Au moins 23 terroristes ont été[...]

Algérie : Tayeb Belaïz, c'est son coeur qui l'a lâché

Les problèmes de santé de Tayeb Belaïz, 67 ans, l'ont finalement contraint à quitter son poste de ministre de l'Intérieur le 14 mai. En guise de lot de consolation, il hérite du poste[...]

Le jihadiste algérien Belmokhtar dément l'allégeance de son groupe à l'EI

Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar a réaffirmé la loyauté de son groupe, Al-Mourabitoune, à Al-Qaïda et démenti l'allégeance à l'État islamique (EI) proclamée[...]

Algérie : 21 terroristes recherchés après l'assassinat de quatre agents de sûreté

Quatre retraités algériens ont été tués puis brûlés par des terroristes dans la région de Batna, (est) le 12 mai. Les unités algériennes de lutte contre le[...]

Farid Benstiti, l'homme qui a mené le PSG en finale de la Ligue des Champions

Jeudi soir, les joueuses du Paris SG se sont inclinées sans rougir à la dernière minute en finale de la Ligue des Champions, à Berlin, face au FFC Francfort (1-2). Farid Benstiti,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers