Algérie : l'après-Bouteflika a commencé

31/05/2013 à 13:44 Par Jeune Afrique

Hospitalisé depuis le 27 avril, Abdelaziz Bouteflika pourra-t-il reprendre les rênes du pouvoir ? Alors que l'incertitude règne sur son état de santé, difficile d'imaginer sa succession tant son destin personnel se confond avec celui de son pays.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
karim agha - 05/07/2013 à 12h:07

JA. Aucune de mes contributions n'est publiée. SVP, arrêtez de nous censurer. Le modérateur : La raison de la suppression de vos commentaires se trouve sans doute par ici : http://www.jeuneafrique.com/conditions-utilisation-commentaires.php Bien cordialement..

2.
embrator - 22/06/2013 à 22h:06

A l'exception de zeroual et boudiaf, aucun autre chef d'état algerien, n'est algerien (surtout pas boutef, ben bella, chadli....). de nombreux chef d'état algerien sont d'authentiques marocains à l'instar de ben bella et boutef. Boutef né au maroc (oujda, dans un hammam fréquenté par des laigionnaires français, puisque le maroc est protectorat). .

3.
you - 13/06/2013 à 09h:06

tout nouveau candidat est pris avec réserve ; un jeune qui répond aux critères énoncés dans l'article sera meilleur;l'essentiel ,c'est qu'il s'agisse d'une personnalité qui veut le bien de ce pays et non pas les règlements de comptes ;toutefois ,l'argent public détourné doit revenir dans les caisses de l'Etat même s'il a été placé dans les iles "ettelte elkhali" ;.

4.
arabe25 - 02/06/2013 à 10h:06

Benflis est insipide et insignifiant politiquement. Lui à la Présidence ce sera d'autres années de galère pour les algériens. Il est très bien là où il est et il devrait avoir l'humilité de reconnaitre que le burnous de Si Boumedienne est trop grand pour lui. .

5.
karim agha - 01/06/2013 à 17h:06

@jamila M. Bouteflika est pur Algérien né accidentellement à Oujda, ville d'ailleurs majoritairement algérienne. A 19 ans, il intègre l'ALN et non les milices istiqlaliennes. Quand on ne maîtrise ni la langue, ni l'histoire, on retourne à l'école..

6.
tarekibnziad - 01/06/2013 à 16h:06

les marocains se frottent les mains mais ils oublient que l'algérie est peuplée d'hommes au sens qu'ils ne connaitront jamais. quand un militant fuit son pays pour échapper au colonialisme français ne devient pas citoyen du pays d'accueil. par ailleurs, victime de trahison légendaire des marocains, bouteflika et boumédienne sont les présidents algériens qui les haïssent le plus .

7.
kaci - 01/06/2013 à 10h:06

Il faut avoir le courage de retourner à 1962 pour récuperer l'ésprit pro-actif pour repositionner le pays dans la trajectoire. Recentrer sur l'Algerie algerienne et finir avec l'arabislamisme. Quant aux marocains je leur dit amicalement, faites ce que je fais, mais chez vous, la jalousie ou l'art de s'en suffir de la decheance des autres ne fait pas les peuples. Surtout que nous sommes vaccinnés.

8.
le juste - 01/06/2013 à 09h:06

Dans ce bas monde nul n'est indispensable et Bouteflika ne peut être une exception à cette règle.Beaucoup d'hommes politiques plus prestigieux que BOUTEFLIKA sont tombés dans l'oubli et l'indifférence. Maintenant le peuple algérien doit décider de son destin..

9.
Mze - 31/05/2013 à 17h:05

Les Algériens suffisamment formé le savoir entre les mains n'endeplaise ils sauront comment gérer l?après Bouteflika .N'est ce pas le point de référence de l'Afrique avec ces milliers de dirigeant former par l?Algérie .Le monde n'aura pas à retenir son souffle le développement c'est dans nos têtes et il est dans les têtes des Algériens .

10.
Jamila - 31/05/2013 à 17h:05

Ce Marocain commenca sa jeunesse vigile au parti estequlele marocain,il rejoint la caserne des colons avec d'autres marocains de Oujda ou il opere dans les cafes et lieux publics au profit de la DST qui craint un renouveau nationaliste ala maniere de Abdelkrim Khatabi;iL avait fait connaissance de Mohamed Boukharouba et l'histoire de ce pays entame son episode.

Algérie

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des 'indigènes'

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les "indigènes&qu[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Histoire : Alger, capitale de la résistance française

Alors qu'on célèbre, le 15 août, les 70 ans du débarquement de 1944 en Provence, auquel ont participé des milliers de combattants issus de l'empire colonial français, retour sur un[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Amor Hakkar, "La preuve" et le choix d'Ali

Accusé d'être le père d'un enfant conçu hors mariage, un Algérien hésite à avouer sa stérilité. Le considérera-t-on toujours comme un homme ?[...]

Le Maghreb des misogynes

Dignes descendantes des moudjahidate algériennes, nobles battantes du Maroc, filles de Bourguiba, vous pouvez être fières de vos élus ! Si, si. Je vais vous donner trois exemples qui vont vous[...]

Ramtane Lamamra : "L'Algérie est là pour régler les différends, pas pour les exacerber"

Catastrophe du vol AH 5017, négociations intermaliennes, relations avec le Maroc et la France, situation à Gaza, participation de l'armée nationale au défilé du 14 Juillet à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers