Algérie : l'après-Bouteflika a commencé

31/05/2013 à 13:44 Par Jeune Afrique

Hospitalisé depuis le 27 avril, Abdelaziz Bouteflika pourra-t-il reprendre les rênes du pouvoir ? Alors que l'incertitude règne sur son état de santé, difficile d'imaginer sa succession tant son destin personnel se confond avec celui de son pays.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
karim agha - 05/07/2013 à 12h:07

JA. Aucune de mes contributions n'est publiée. SVP, arrêtez de nous censurer. Le modérateur : La raison de la suppression de vos commentaires se trouve sans doute par ici : http://www.jeuneafrique.com/conditions-utilisation-commentaires.php Bien cordialement..

2.
embrator - 22/06/2013 à 22h:06

A l'exception de zeroual et boudiaf, aucun autre chef d'état algerien, n'est algerien (surtout pas boutef, ben bella, chadli....). de nombreux chef d'état algerien sont d'authentiques marocains à l'instar de ben bella et boutef. Boutef né au maroc (oujda, dans un hammam fréquenté par des laigionnaires français, puisque le maroc est protectorat). .

3.
you - 13/06/2013 à 09h:06

tout nouveau candidat est pris avec réserve ; un jeune qui répond aux critères énoncés dans l'article sera meilleur;l'essentiel ,c'est qu'il s'agisse d'une personnalité qui veut le bien de ce pays et non pas les règlements de comptes ;toutefois ,l'argent public détourné doit revenir dans les caisses de l'Etat même s'il a été placé dans les iles "ettelte elkhali" ;.

4.
arabe25 - 02/06/2013 à 10h:06

Benflis est insipide et insignifiant politiquement. Lui à la Présidence ce sera d'autres années de galère pour les algériens. Il est très bien là où il est et il devrait avoir l'humilité de reconnaitre que le burnous de Si Boumedienne est trop grand pour lui. .

5.
karim agha - 01/06/2013 à 17h:06

@jamila M. Bouteflika est pur Algérien né accidentellement à Oujda, ville d'ailleurs majoritairement algérienne. A 19 ans, il intègre l'ALN et non les milices istiqlaliennes. Quand on ne maîtrise ni la langue, ni l'histoire, on retourne à l'école..

6.
tarekibnziad - 01/06/2013 à 16h:06

les marocains se frottent les mains mais ils oublient que l'algérie est peuplée d'hommes au sens qu'ils ne connaitront jamais. quand un militant fuit son pays pour échapper au colonialisme français ne devient pas citoyen du pays d'accueil. par ailleurs, victime de trahison légendaire des marocains, bouteflika et boumédienne sont les présidents algériens qui les haïssent le plus .

7.
kaci - 01/06/2013 à 10h:06

Il faut avoir le courage de retourner à 1962 pour récuperer l'ésprit pro-actif pour repositionner le pays dans la trajectoire. Recentrer sur l'Algerie algerienne et finir avec l'arabislamisme. Quant aux marocains je leur dit amicalement, faites ce que je fais, mais chez vous, la jalousie ou l'art de s'en suffir de la decheance des autres ne fait pas les peuples. Surtout que nous sommes vaccinnés.

8.
le juste - 01/06/2013 à 09h:06

Dans ce bas monde nul n'est indispensable et Bouteflika ne peut être une exception à cette règle.Beaucoup d'hommes politiques plus prestigieux que BOUTEFLIKA sont tombés dans l'oubli et l'indifférence. Maintenant le peuple algérien doit décider de son destin..

9.
Mze - 31/05/2013 à 17h:05

Les Algériens suffisamment formé le savoir entre les mains n'endeplaise ils sauront comment gérer l?après Bouteflika .N'est ce pas le point de référence de l'Afrique avec ces milliers de dirigeant former par l?Algérie .Le monde n'aura pas à retenir son souffle le développement c'est dans nos têtes et il est dans les têtes des Algériens .

10.
Jamila - 31/05/2013 à 17h:05

Ce Marocain commenca sa jeunesse vigile au parti estequlele marocain,il rejoint la caserne des colons avec d'autres marocains de Oujda ou il opere dans les cafes et lieux publics au profit de la DST qui craint un renouveau nationaliste ala maniere de Abdelkrim Khatabi;iL avait fait connaissance de Mohamed Boukharouba et l'histoire de ce pays entame son episode.

Algérie

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui s’affro[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Algérie - France : où en est l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Au lendemain de l'opération d'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, où en est l'enquête ? Décryptage avec notre journaliste[...]

Algérie : l'intouchable Abdelghani Hamel

Ses propres troupes se sont retournées contre lui. Mais le chef de la police nationale Abdelghani Hamel peut compter sur le soutien du président Bouteflika.[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Algérie : l'autoroute sans fin

Censée relier le pays à ses voisins - le Maroc à l'ouest et la Tunisie à l'est -, elle devait être livrée intégralement à la fin de 2009. Mais un scandale de[...]

L'Algérie maintient ses recettes malgré la chute du cours du pétrole

Malgré la chute des cours du pétrole depuis plus d'un trimestre (-26 %), les recettes algériennes provenant de la ventes d'hydrocarbures se sont maintenues. Entre janvier et fin septembre, elles ont[...]

Le FMI met en garde l'Algérie au sujet de ses dépenses publiques

Après la visite en Algérie (17 septembre-1er octobre) d'une délégation du Fonds monétaire international, une sévère mise en garde a été[...]

Algérie-Maroc : Rabat accuse l'armée algérienne d'avoir ouvert le feu sur des civils marocains

Le Maroc a dénoncé un "acte irresponsable" et sommé l'Algérie de s'expliquer après des coups de feu tirés, samedi, à la frontière entre les deux pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers