Cameroun : Franck Biya sénateur ?

04/04/2013 à 16:31 Par Jeune Afrique

Le président camerounais Paul Biya n'exclut pas de nommer son fils aîné Franck au Sénat. Une institution dont le président est le deuxième personnage de l'État.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

12 réaction(s)

1.
unayous - 09/05/2013 à 20h:05

N'importe quoi!!! Jeudi 9 Mai 2013.

2.
Kasadi - 10/04/2013 à 22h:04

L'enfant d'autrui a quitté le Cameroun depuis au moins une décennie et mène une vie paisible à Monaco Que jeune Afrique le laisse en paix car il ne s'est jamais intéressé de près ou de loin à la politique camerounaise. Tous ceux qui pensent que le Cameroun sombrera dans une guerre après le départ de mr biya se trompent .

3.
Rodrigue Zintchem - 09/04/2013 à 14h:04

Et alors est-ce interdit ? c?est un camerounais comme toi et moi et ce n?est que normal..

4.
mofor - 09/04/2013 à 14h:04

Sommes-nous dans une dynastie? le Cameroun est un Etat de droit et non un royaume! de ce fait un certain Franck BIYA ne sera le bienvenu dans ce marché politique qu'organise notre fameuse Constitution! .

5.
Adel Kathio Makonnen - 05/04/2013 à 00h:04

L'Afrique est bien différente de son plus grand pays colonisateur ! Le gouvernement français est en train de s'écrouler parce qu'un ministre a planqué la somme de 600 000 Euro à l'étranger, tandis que un petit vieux de 80 au pouvoir depuis 30 ans rêve de se faire succéder par son fins qui mis le Cameroun à sac ! .

6.
ORDRE - 04/04/2013 à 21h:04

@ Soundiata Je ne trouve pas de difference entre tous les pays que vs.avez cite et le Cameroun.La racine de ces probleme c'est la France .Tant qu'elle soutiendra les dictateurs;leur fils et petits fils viendront et la population ne fera rien car elle n'a jamais rien fait de toute facon........

7.
paupaul - 04/04/2013 à 19h:04

non il ne le nommera pas sur le plan politique c'est trop risqué. la situation dans notre pays ne tiens qu'a un fil et elle peu dégénérer à tout moment. entre les problèmes sociaux, les anciens dignitaires écroués le Rdpc qui le pousse à la sortie une telle nomination plongera notre pays dans une grave crise une crise..

8.
SoSAD - 04/04/2013 à 19h:04

Pian a totalement raison. Les Camerounais, sont pleins sur TV5 et Rfi pour donner des leçons dans tout et sur tout dans les airs, la bataille sur terre va bientot commencer, on les y attend. Foka, Rémi Ngono, Denise Epoté, et autres, à vos marques. .

9.
M m - 04/04/2013 à 18h:04

C'est compris. Et Pacha (Paul) lui seul va nommer 30 sur 100 !!! Quelle democratie. Pere N1, fils N2 .....

10.
M'bafô PIAN - 04/04/2013 à 18h:04

Vivement que cela soit pour qu'on voit les commentaires des camerounais qui ne critiquent que les autres pays et trouve qu'ils sont des donneurs de leçon. Chacun à son tours.

Cameroun

Cameroun : coup d'accélérateur pour le barrage de Nachtigal

Cameroun : coup d'accélérateur pour le barrage de Nachtigal

Le mégabarrage camerounais de Nachtigal, au coût estimé à 1 milliard de dollars, avance. Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", les principaux termes du contrat de réali[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces