Nord-Kivu : on accuse le Rwanda sans preuves !

31/01/2013 à 15:40 Par Jeune Afrique

Louise Mushikiwabo est la ministre rwandaise des Affaires étrangères.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

33 réaction(s)

1.
fabuleux - 07/02/2013 à 14h:02

On attend avec IMPATIENCE le Droit de réponse de Monsieur Lambert mende !!!.

2.
faustin - 06/02/2013 à 11h:02

En fait, quand je vois l'aveuglement qui caractérise les propos haineux et les menaces proférés ctre le Rwanda à longueur de commentaires, je me dis sincèrement qu'un ennemi autoproclamé qui ne fait qu'obéir aux injonctions haineuses dictées par des rapports dressés par des tierces personnes, y a rien à craindre....

3.
faustin - 06/02/2013 à 10h:02

@Monsieur "un Congolais". Si l'abondance en ressources potentielles suffisait pour justifier votre arrogance, votre pays ne serait pas le 187ème et dernier de la planète sur l'échelle du dévelopt humain. Rien n'est possible avec des élites corrompues qui ne font que chercher des excuses au lieu de faire face au destin avec intégrité et courage. .

4.
faustin - 06/02/2013 à 10h:02

@Cédrick. "Quelle que soit la longueur de la nuit", le soleil se lève pour tous et pas seulment pour vs autres". L'auto-victimisation hypocrite est le jeu des faibles et ça m'étonnerait que l'avenir leur appartienne. Les Rwandais ne seraient jamais entrés ds votre pageille si vs ne vs étiez pas alliés aux génocidaires qui voulaient rentrer "finir le boulot". Point barre. .

5.
JOSEPH KANAMBE - 05/02/2013 à 18h:02

laisse le rwandais tranquille le vrai problème c'est Joseph Kabila que nous pourrons chasser en RDC, il est entrain d'alimenter les groupes armées pour déstabiliser la RDC chers frères et soeurs congolais ouvront les yeux.

6.
Cedrick - 05/02/2013 à 18h:02

Quelque soit la longueur de la nuit, le soleil se leve toujours...tot ou tard, le Rwanda payera pour ses peches...nous Congolais, peut etre que c'est maintenant qu'on est entrain de paye pour les saloperies de nos leaders, mais essayons de tirer une lecon de cette situation, sachons qui sont nos amis et qui ne le sont pas..

7.
Un Congolais - 05/02/2013 à 10h:02

Ce rapport est le énième vous accusant. Seule différence il émane des Nations Unies dont l?écho a un grand impact. Evitez vos visions de grandeurs en Afrique. Hormis votre volonté, aucune ressources, ni les moyens ne réaliseront cette vision si ce n'est de créer de liens poussés économiquement et politiquement avec vos voisins. Mobutu le savait, Habyarimana l?avait compris donc Kagame le sait.

8.
ege - 04/02/2013 à 20h:02

Madame, ce sont des mensonges que vous racontez sans vergogne. Personne n'accorde un crédit à vos justifications pour le moins ridicules. Tout le monde sait que vous etes des menteurs professionnels.

9.
François Masuka - 04/02/2013 à 16h:02

Le titre de l'article de Louise Mushikiwabo est révélateur car il commence avec le pronom "on" bien utilisé par des menteurs. Elle connait bien les auteurs du rapport de l?ONU et les media qu?elle inculpe dans son article bourré des mensonges, pourquoi ne les nomme-t-elle pas? Cette campagne de démentis finira un jour. Nous prenons note! .

10.
Ngunda - 03/02/2013 à 10h:02

Ceux qui accusent le Rwanda de déstabiliser l'Est de la RDC distraient les Congolais pour mieux occuper leur pays. Comme tjrs nos voisins tombent ds la piège: les Belges sont de retour, et pr longtemps. Créer un prblm pour ensuite proposer une solution ... .

Rwanda

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées r[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Rwanda : vingt ans après... Renaître à Kigali

6 avril 1994-6 avril 2014 : alors que la communauté internationale peine encore à examiner ses propres responsabilités dans le génocide des Tutsis, les Rwandais s'efforcent de[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Rwanda : le génocide, la France, Kagamé et sa conscience

Le 9 avril, lors d'un café littéraire à Kigali, le président rwandais, Paul Kagamé, a évoqué ses récentes déclarations sur le rôle de la France pendant le[...]

Rwanda - Centrafrique : à Bangui, le passé résonne dans l'esprit des soldats rwandais

Les violences intercommunautaires dans la capitale centrafricaine réveillent de douloureux souvenirs chez les soldats rwandais de la Misca. Qui tentent d'utiliser leur expérience pour apaiser les tensions.[...]

Une histoire du génocide (#3) : attentat du 6 avril 1994, la thèse de la culpabilité du FPR ne tient pas la route

Dans ce troisième billet sur le déclenchement du génocide rwandais de 1994, Laurent Touchard* examine les derniers éléments de la thèse accusant le Front patriotique rwandais (FPR) de Paul[...]

Paul Kagamé : "Je ne conseille à personne de se mêler des affaires intérieures du Rwanda"

Démocratie, justice, France, Afrique du Sud, RD Congo, présidentielle de 2017... Le chef de l'État rwandais Paul Kagamé répond sans ambages à toutes les questions, même[...]

Déjà, en 1963, à Gikongoro...

*Jean-Paul Kimonyo est politologue. "Qui est génocide ?" C'est par cette formule un peu étrange que le président Grégoire Kayibanda ponctue, en mars 1964, l'un des plus [...]

"Les faits sont têtus"

Buzz : terme anglais signifiant bourdonnement d'insecte et technique de marketing viral consistant à amplifier l'effet d'un événement ou d'un produit. En recevant J.A. le 27 mars au matin,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces