Prise d'otages d'In Amenas : récit d'une opération kamikaze

01/02/2013 à 12:34 Par Jeune Afrique

Le 16 janvier, la plus grande prise d'otages qu'ait jamais connue l'Algérie commençait. Trois jours après, elle s'achevait dans le sang. Détail des événements jour par jour.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

6 réaction(s)

1.
psiri - 03/02/2013 à 11h:02

Le gis depend de la dcsi branche du drs pas de la gendarmerie nationale qui a une autre unite d\'intervention massive. .

2.
abou omar - 02/02/2013 à 17h:02

Le Groupe d'Intervention Spéciale (GIS) n'appartient pas à la gendarmerie mais au DRS (service secret). Le groupe d'élite de la GN c'est le Détachement Spécial d'Intervention (DSI). Enfin l'ANP possède ses forces spéciales formées sur le model russe commando spetsnaz. Ces troupes aguerrie à la lutte contre le terrorisme ont participé à l?assaut sur In Amenas..

3.
nyambarindon - 02/02/2013 à 10h:02

Toute une décennie durant,l'Algérie aura souffert du terrorisme.Toute seule,sans un mot de la part de la communauté internationale. Il aura fallu un 11/9/2001,pour que la CE se rende compte de l'existence du terrorisme.Trop tard!L'Algérie aura déja développé son approche à elle.Et il serait incongru de vouloir leur faire des leçons aujourd'hui,sur In amenas..

4.
Conloche - 01/02/2013 à 19h:02

Pas un mot sur ceux qui au risque de leur vie se sont échappés la première nuit!! Le courage de ces ouvriers algériens qui n'ont pas hésité à « s'encombrer » d'une Française! L?armée est trop occupée à maintenir le pouvoir en place mais elle va avoir du boulot si le salafiste Ghanouchi dirige la Tunisie à partir de juin. Quand on a des milliards de dollars de réserve on pourrait les employer. .

5.
karim agha - 01/02/2013 à 19h:02

Précision: le Groupe d'interventions spéciales (GIS) relève directement du haut commandement de l'Armée. La 2° équipe spéciale, une sorte de GIGN Algérien, relève de la Gendarmerie Nationale. Il y de quoi être fier de ces structures de lutte contre le crime et le terrorisme. .

6.
austin - 01/02/2013 à 17h:02

fier ,malgré la mort des otages,de cette opération de l armée algérienne ,meme si le récit est un peu"aérien",les précisions viendront pour éclairer sur les tenants et aboutissants de cette attaque.

Algérie

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce mome[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Cinéma - "L'Oranais" : il était une fois l'Algérie

Très ambitieux, le nouveau film de Lyes Salem, L'Oranais, est une fresque romanesque évoquant sans tabou trente années d'histoire - et une tentative pour se réapproprier la mémoire du[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Algérie : après son hospitalisation, Bouteflika reçoit des ambassadeurs à Alger

Vingt-quatre heures après sa brève hospitalisation de deux jours à Grenoble, non confirmée par la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu dimanche quatre nouveaux[...]

Téléphérique : Poma créera bientôt une filiale en Algérie

 Après Alstom et Renault, un autre géant français s'apprête à s'installer en Algérie. Le leader mondial du téléphérique Poma compte y créer une filiale avec[...]

Abdelaziz Bouteflika a quitté la France après une brève hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli depuis un AVC en 2013 et dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs récurrentes, a quitté la France samedi après une[...]

Algérie : la règle des 51 %-49 % abrogée ?

Instaurée il y a cinq ans, la règle dite des 51 %-49 % pourrait être abandonnée à la faveur de l'adoption d'un nouveau code des investissements - actuellement en cours d'élaboration.[...]

Algérie : Abdelaziz Bouteflika hospitalisé en France dans une clinique de Grenoble

Le chef de l'État algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé dans une clinique de Grenoble, selon les informations du quotidien régional "Le Dauphiné Libéré",[...]

Les entreprises algériennes désormais autorisées à investir à l'étranger

 Désormais, toutes les entreprises de droit algérien peuvent convertir des dinars afin d'investir à l’étranger. Un privilège jusque-là réservé à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers