Prise d'otages d'In Amenas : récit d'une opération kamikaze

01/02/2013 à 12:34 Par Jeune Afrique

Le 16 janvier, la plus grande prise d'otages qu'ait jamais connue l'Algérie commençait. Trois jours après, elle s'achevait dans le sang. Détail des événements jour par jour.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

6 réaction(s)

1.
psiri - 03/02/2013 à 11h:02

Le gis depend de la dcsi branche du drs pas de la gendarmerie nationale qui a une autre unite d\'intervention massive. .

2.
abou omar - 02/02/2013 à 17h:02

Le Groupe d'Intervention Spéciale (GIS) n'appartient pas à la gendarmerie mais au DRS (service secret). Le groupe d'élite de la GN c'est le Détachement Spécial d'Intervention (DSI). Enfin l'ANP possède ses forces spéciales formées sur le model russe commando spetsnaz. Ces troupes aguerrie à la lutte contre le terrorisme ont participé à l?assaut sur In Amenas..

3.
nyambarindon - 02/02/2013 à 10h:02

Toute une décennie durant,l'Algérie aura souffert du terrorisme.Toute seule,sans un mot de la part de la communauté internationale. Il aura fallu un 11/9/2001,pour que la CE se rende compte de l'existence du terrorisme.Trop tard!L'Algérie aura déja développé son approche à elle.Et il serait incongru de vouloir leur faire des leçons aujourd'hui,sur In amenas..

4.
Conloche - 01/02/2013 à 19h:02

Pas un mot sur ceux qui au risque de leur vie se sont échappés la première nuit!! Le courage de ces ouvriers algériens qui n'ont pas hésité à « s'encombrer » d'une Française! L?armée est trop occupée à maintenir le pouvoir en place mais elle va avoir du boulot si le salafiste Ghanouchi dirige la Tunisie à partir de juin. Quand on a des milliards de dollars de réserve on pourrait les employer. .

5.
karim agha - 01/02/2013 à 19h:02

Précision: le Groupe d'interventions spéciales (GIS) relève directement du haut commandement de l'Armée. La 2° équipe spéciale, une sorte de GIGN Algérien, relève de la Gendarmerie Nationale. Il y de quoi être fier de ces structures de lutte contre le crime et le terrorisme. .

6.
austin - 01/02/2013 à 17h:02

fier ,malgré la mort des otages,de cette opération de l armée algérienne ,meme si le récit est un peu"aérien",les précisions viendront pour éclairer sur les tenants et aboutissants de cette attaque.

Algérie

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines [...]

Algérie : 1er novembre 1954, retour sur la "Toussaint rouge" de l'indépendance

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme le [...]

1er novembre 1954 : le texte intégral de la déclaration du Secrétariat général du FLN

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, le Front de libération nationale algérien diffusait une déclaration portant sur l'insurrection face à l'occupation française. En voici le texte[...]

L'Algérie, diplomate au long cours

Principal artisan du dialogue intermalien, Alger a été mandaté pour piloter la médiation entre les belligérants libyens. Un rôle de facilitateur dans lequel le pays a toujours[...]

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Algérie - France : où en est l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Au lendemain de l'opération d'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, où en est l'enquête ? Décryptage avec notre journaliste[...]

Algérie : l'intouchable Abdelghani Hamel

Ses propres troupes se sont retournées contre lui. Mais le chef de la police nationale Abdelghani Hamel peut compter sur le soutien du président Bouteflika.[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Algérie : l'autoroute sans fin

Censée relier le pays à ses voisins - le Maroc à l'ouest et la Tunisie à l'est -, elle devait être livrée intégralement à la fin de 2009. Mais un scandale de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers