Guerre au Mali : l'Afrique sous le choc

01/02/2013 à 08:15 Par Jeune Afrique

L'intervention française au Mali contre les jihadistes était certainement inévitable. Pour autant, les risques de voir apparaître un nouvel Afghanistan aux confins du Sahel ne sont pas à exclure. Une guerre juste ? Sans doute. Mais jusqu'à quand ?

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
Abe - 03/02/2013 à 18h:02

Une reconciliation nationale entre tous les partis reste urgente. La lenteur des armees africaines, et la strategie francaise de limiter son intervention terrestre au Mali, a je crains donner victoire au Jihadiste. Car la duree de ce conflit reste la seule tactique des Jihadistes. .

2.
Tiendur - 01/02/2013 à 18h:02

Ce que je ne supporte pas dans cet article, c'est le parallèle entre Sarkozy et Hollande. Que ce soit en Libye ou en Côte d'Ivoire, le premier a choisi une partie de la population contre une autre : cela s'appelle de l'ingérence. Au Mali, Hollande a répondu au SOS d'un pays agressé..

3.
nyambarindon - 01/02/2013 à 12h:02

L'on peut deviner qu'il y sera acceuilli en triomphe,comme un libérateur.Comme le fut son prédécesseur Sarkozy à Benghazi,en septembre 2011.Que seront les lendemains de cette visite,quand on sait qu'à peine 18 mois après l'euphorique visite de Benghazi,français et anglais sont en train de s'enfuir de Libye,face à l'insécurité?.

4.
lorgnette - 01/02/2013 à 11h:02

"Réconciliation entre Maliens du Sud et du Nord" : il n'y a pas de pb Nord-Sud ! La minorité Tamasheq doit avoir toute sa place, mais ne peut prétendre représenter le Nord à elle seule. Les autres peuples du Nord (Songhaïs, Peuls, Bozos, Arabes, Dogons, etc.) ont des élus représentatifs. Où sont ceux des Tamasheqs ? Le MNLA s'est discrédité, les jihadistes no comment. Retour aux vieux chefs ?.

5.
Mory Samake - 01/02/2013 à 11h:02

Difficile de dire mieux. Malien, c'est surtout le futur qui me tracasse. Merci de nous éclairer comme d'habitude..

6.
Negro - 01/02/2013 à 10h:02

Des lendemains qui déchantent! L'Afropessimisme, nous en connaissons déjà un bon bout dans les journaux occidentaux et les chancelleries occidentales. Dommage que Jeune Afrique s'inscrive aussi dans cette vision..

7.
xav - 01/02/2013 à 10h:02

Mali : peuple fier ? Eux qui ont accepté le coup d'Etat de Sanogo, eux qui n'ont rien compris au terrorisme djihadiste, qui n'ont pas eu le courage de lutter contre, qui applaudissent aujourd'hui bien trop bruyamment la France qu'ils ont pourtant l'habitude de vilipender... Si lA l'ONU, ou à l'UA si elle en a la volonté et la capacité, de prendre très bientôt la suite politiquement..

8.
Bauval - 01/02/2013 à 10h:02

Un lecteur d'Angers appréciant votre avis. Juste une petite remarque pour mieux situer mon opinion: Votre conclusion: "...la France, l'Afrique et le Mali doivent désormais gérer." Je l'aurais écrite: "L'Afrique, le Mali et L'Europe doivent désormais gérer".

9.
youssouf - 01/02/2013 à 09h:02

On dirait que tout le monde souhaite que cette guerre ce prolonge. Le Mali n'est pas l'afghanistan et les deux guerres ne sont pas les mêmes. La France est en guerre contre des terroristes qui ne sont pas des maliens en majorité et non contre une partie de la population malienne comme en Afhanistan..

10.
John - 01/02/2013 à 09h:02

Monsieur Francois Soudant, À la lecture de votre article, on a le sentiment que selon vous, laisser faire les Salafistes au Mali-amputations des membres, lapidations, Flagellations, sacages des monuments milénaires et autres actes barbares aurait été mieux, pour éviter toutes les craintes que vous décrivez si bien dans votre article ? .

Mali

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Alors que la rébellion du Nord-Mali réclame toujours des amendements à l'accord d'Alger pour le signer, la situation sécuritaire se détériore depuis la reprise de la ville de[...]

Mali : l'armée accusée d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama

Des combats entre les rebelles de la CMA et l'armée malienne ont eu lieu jeudi matin à Tin Hama, près d'Ansongo, dans le nord-est du Mali. Dans un communiqué, les rebelles accusent les soldats maliens[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Deux importants chefs jihadistes tués dans le nord du Mali par l'armée française

Le ministère français de la Défense a affirmé mercredi dans un communiqué avoir neutralisé deux importantes figures du jihadisme dans le nord du Mali : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag[...]

Mali : le chef jihadiste Abdelkrim al-Targui tué par l'armée française

Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée française dans le nord-est du Mali. Plusieurs autres jihadistes ont[...]

Mali : un blessé dans une attaque contre la Minusma à Bamako

Un gardien d'une résidence de la Minusma à Bamako a été blessé par balle, mercredi, par un homme armé qui a réussi à prendre la fuite, abandonnant sur place deux grenades[...]

Le Mali parviendra-t-il à sceller son accord de paix ?

Officiellement signé le 15 mai à Bamako par le gouvernement, l'accord de paix n'est pas encore définitivement scellé au Mali. Les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) souhaitent[...]

Mali : trois militaires maliens tués près de Tombouctou

Trois soldats maliens ont été tués lundi matin près de Tombouctou, lors d'une attaque menée par les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad. [...]

L'ONU accuse le Mali de manquer de reconnaissance pour ses "sacrifices"

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, s'est insurgé samedi à Bamako contre un manque de reconnaissance des autorités maliennes envers la force internationale dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers