Guerre au Mali : l'Afrique sous le choc

01/02/2013 à 08:15 Par Jeune Afrique

L'intervention française au Mali contre les jihadistes était certainement inévitable. Pour autant, les risques de voir apparaître un nouvel Afghanistan aux confins du Sahel ne sont pas à exclure. Une guerre juste ? Sans doute. Mais jusqu'à quand ?

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
Abe - 03/02/2013 à 18h:02

Une reconciliation nationale entre tous les partis reste urgente. La lenteur des armees africaines, et la strategie francaise de limiter son intervention terrestre au Mali, a je crains donner victoire au Jihadiste. Car la duree de ce conflit reste la seule tactique des Jihadistes. .

2.
Tiendur - 01/02/2013 à 18h:02

Ce que je ne supporte pas dans cet article, c'est le parallèle entre Sarkozy et Hollande. Que ce soit en Libye ou en Côte d'Ivoire, le premier a choisi une partie de la population contre une autre : cela s'appelle de l'ingérence. Au Mali, Hollande a répondu au SOS d'un pays agressé..

3.
nyambarindon - 01/02/2013 à 12h:02

L'on peut deviner qu'il y sera acceuilli en triomphe,comme un libérateur.Comme le fut son prédécesseur Sarkozy à Benghazi,en septembre 2011.Que seront les lendemains de cette visite,quand on sait qu'à peine 18 mois après l'euphorique visite de Benghazi,français et anglais sont en train de s'enfuir de Libye,face à l'insécurité?.

4.
lorgnette - 01/02/2013 à 11h:02

"Réconciliation entre Maliens du Sud et du Nord" : il n'y a pas de pb Nord-Sud ! La minorité Tamasheq doit avoir toute sa place, mais ne peut prétendre représenter le Nord à elle seule. Les autres peuples du Nord (Songhaïs, Peuls, Bozos, Arabes, Dogons, etc.) ont des élus représentatifs. Où sont ceux des Tamasheqs ? Le MNLA s'est discrédité, les jihadistes no comment. Retour aux vieux chefs ?.

5.
Mory Samake - 01/02/2013 à 11h:02

Difficile de dire mieux. Malien, c'est surtout le futur qui me tracasse. Merci de nous éclairer comme d'habitude..

6.
Negro - 01/02/2013 à 10h:02

Des lendemains qui déchantent! L'Afropessimisme, nous en connaissons déjà un bon bout dans les journaux occidentaux et les chancelleries occidentales. Dommage que Jeune Afrique s'inscrive aussi dans cette vision..

7.
xav - 01/02/2013 à 10h:02

Mali : peuple fier ? Eux qui ont accepté le coup d'Etat de Sanogo, eux qui n'ont rien compris au terrorisme djihadiste, qui n'ont pas eu le courage de lutter contre, qui applaudissent aujourd'hui bien trop bruyamment la France qu'ils ont pourtant l'habitude de vilipender... Si lA l'ONU, ou à l'UA si elle en a la volonté et la capacité, de prendre très bientôt la suite politiquement..

8.
Bauval - 01/02/2013 à 10h:02

Un lecteur d'Angers appréciant votre avis. Juste une petite remarque pour mieux situer mon opinion: Votre conclusion: "...la France, l'Afrique et le Mali doivent désormais gérer." Je l'aurais écrite: "L'Afrique, le Mali et L'Europe doivent désormais gérer".

9.
youssouf - 01/02/2013 à 09h:02

On dirait que tout le monde souhaite que cette guerre ce prolonge. Le Mali n'est pas l'afghanistan et les deux guerres ne sont pas les mêmes. La France est en guerre contre des terroristes qui ne sont pas des maliens en majorité et non contre une partie de la population malienne comme en Afhanistan..

10.
John - 01/02/2013 à 09h:02

Monsieur Francois Soudant, À la lecture de votre article, on a le sentiment que selon vous, laisser faire les Salafistes au Mali-amputations des membres, lapidations, Flagellations, sacages des monuments milénaires et autres actes barbares aurait été mieux, pour éviter toutes les craintes que vous décrivez si bien dans votre article ? .

Mali

Mali : l'ex-président ATT peut-il revenir à Bamako ?

Mali : l'ex-président ATT peut-il revenir à Bamako ?

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées jeudi à Bamako pour demander le retour de l'ex-président malien Amadou Toumani Touré, exilé au Sénégal depuis 2012.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Peut-être a-t-on crié victoire un peu vite : il ne suffit pas de couper quelques têtes pour éradiquer la menace jihadiste. Soldats français et Casques bleus l'apprennent à leurs[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Mali : en plein marché, Aqmi décapite un homme accusé de travailler pour les Français

Des combattants d'Aqmi ont tué par balle puis décapité jeudi un civil qu'ils accusaient de travailler pour les forces françaises au Mali. L'exécution s'est déroulée en plein[...]

Mali : qui sont les trois individus arrêtés dans l'enquête sur l'attentat de Bamako ?

Les forces spéciales maliennes ont arrêté trois personnes à Bamako dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais le doute est permis sur leur degré d'implication dans l’attentat du 7[...]

Mali : arrestation de deux complices présumés de l'attentat de Bamako

Un peu moins de deux semaines après l'attentat meurtrier du 7 mars contre le bar-restaurant "La Terrasse" à Bamako, deux hommes, complices présumés des auteurs de l'attaque, ont[...]

Mali : Bamako et la médiation appellent les rebelles de la CMA à parapher l'accord d'Alger

La médiation internationale et le gouvernement malien ont appelé mercredi la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) à parapher en l'état l'accord de paix d'Alger, écartant toute nouvelle[...]

Alain Giresse de retour à la tête des Aigles du Mali

Après avoir connu une Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015 difficile avec le Sénégal, Alain Giresse s’est engagé mardi avec le Mali, qu’il avait déjà dirigé de[...]

Mali : les rebelles de la CMA refusent de signer le préaccord d'Alger

Malgré la visite d'une équipe de médiation internationale à Kidal, les groupes rebelles qui composent la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) refusent toujours de signer, en l'état, le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers