Guerre au Mali : l'Afrique sous le choc

01/02/2013 à 08:15 Par Jeune Afrique

L'intervention française au Mali contre les jihadistes était certainement inévitable. Pour autant, les risques de voir apparaître un nouvel Afghanistan aux confins du Sahel ne sont pas à exclure. Une guerre juste ? Sans doute. Mais jusqu'à quand ?

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

10 réaction(s)

1.
Abe - 03/02/2013 à 18h:02

Une reconciliation nationale entre tous les partis reste urgente. La lenteur des armees africaines, et la strategie francaise de limiter son intervention terrestre au Mali, a je crains donner victoire au Jihadiste. Car la duree de ce conflit reste la seule tactique des Jihadistes. .

2.
Tiendur - 01/02/2013 à 18h:02

Ce que je ne supporte pas dans cet article, c'est le parallèle entre Sarkozy et Hollande. Que ce soit en Libye ou en Côte d'Ivoire, le premier a choisi une partie de la population contre une autre : cela s'appelle de l'ingérence. Au Mali, Hollande a répondu au SOS d'un pays agressé..

3.
nyambarindon - 01/02/2013 à 12h:02

L'on peut deviner qu'il y sera acceuilli en triomphe,comme un libérateur.Comme le fut son prédécesseur Sarkozy à Benghazi,en septembre 2011.Que seront les lendemains de cette visite,quand on sait qu'à peine 18 mois après l'euphorique visite de Benghazi,français et anglais sont en train de s'enfuir de Libye,face à l'insécurité?.

4.
lorgnette - 01/02/2013 à 11h:02

"Réconciliation entre Maliens du Sud et du Nord" : il n'y a pas de pb Nord-Sud ! La minorité Tamasheq doit avoir toute sa place, mais ne peut prétendre représenter le Nord à elle seule. Les autres peuples du Nord (Songhaïs, Peuls, Bozos, Arabes, Dogons, etc.) ont des élus représentatifs. Où sont ceux des Tamasheqs ? Le MNLA s'est discrédité, les jihadistes no comment. Retour aux vieux chefs ?.

5.
Mory Samake - 01/02/2013 à 11h:02

Difficile de dire mieux. Malien, c'est surtout le futur qui me tracasse. Merci de nous éclairer comme d'habitude..

6.
Negro - 01/02/2013 à 10h:02

Des lendemains qui déchantent! L'Afropessimisme, nous en connaissons déjà un bon bout dans les journaux occidentaux et les chancelleries occidentales. Dommage que Jeune Afrique s'inscrive aussi dans cette vision..

7.
xav - 01/02/2013 à 10h:02

Mali : peuple fier ? Eux qui ont accepté le coup d'Etat de Sanogo, eux qui n'ont rien compris au terrorisme djihadiste, qui n'ont pas eu le courage de lutter contre, qui applaudissent aujourd'hui bien trop bruyamment la France qu'ils ont pourtant l'habitude de vilipender... Si lA l'ONU, ou à l'UA si elle en a la volonté et la capacité, de prendre très bientôt la suite politiquement..

8.
Bauval - 01/02/2013 à 10h:02

Un lecteur d'Angers appréciant votre avis. Juste une petite remarque pour mieux situer mon opinion: Votre conclusion: "...la France, l'Afrique et le Mali doivent désormais gérer." Je l'aurais écrite: "L'Afrique, le Mali et L'Europe doivent désormais gérer".

9.
youssouf - 01/02/2013 à 09h:02

On dirait que tout le monde souhaite que cette guerre ce prolonge. Le Mali n'est pas l'afghanistan et les deux guerres ne sont pas les mêmes. La France est en guerre contre des terroristes qui ne sont pas des maliens en majorité et non contre une partie de la population malienne comme en Afhanistan..

10.
John - 01/02/2013 à 09h:02

Monsieur Francois Soudant, À la lecture de votre article, on a le sentiment que selon vous, laisser faire les Salafistes au Mali-amputations des membres, lapidations, Flagellations, sacages des monuments milénaires et autres actes barbares aurait été mieux, pour éviter toutes les craintes que vous décrivez si bien dans votre article ? .

Mali

Vol AH 5017 : une 'chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes'

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers