Mali : pourquoi la Misma se hâte... lentement

25/01/2013 à 16:42 Par Jeune Afrique

La Force internationale d'intervention au Mali doit être composée de 3 300 hommes. Mais la mission demande à être précisée, et l'arrivée des soldats reste lente.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

7 réaction(s)

1.
Abe - 01/02/2013 à 02h:02

Malgre le danger reel et la menace de destabilisation de l'Afrique, la force africaine MISMA pietine au Mali a la recherche de mission pourtant simple. A quand le reveil et la prise de conscience de l'Afrique?.

2.
429COBRAJET - 28/01/2013 à 20h:01

...Heureusement l'armee "neo-coloniale" de l'ex-metropole... dirige!!!.

3.
TAT - 26/01/2013 à 13h:01

De peur de se faire egorger,comme des poulets,nous preferons les balabres sous nos manguiers ou dans des bars devant une bouteille de biere!!! Pendant que nos amis sont sous le soleil infernal entrain de mourir pour notre cause nos braves militaires (champions des coups d'Etat) sont au frais !.

4.
Dramane - 26/01/2013 à 12h:01

AINSI va l'Afrique, pendant que le feu brule,la maison; et que les voisins viennent au secours pour eteindre l'incendie,nos responsables sont dans des conferences interminables sans conclusions !!!De peur de faire face a'l'ennemi ....

5.
SansAccents - 26/01/2013 à 04h:01

"La troisième armée du monde"? Devant qui, deja? Mais bon, ne nous trompons pas de débat, la France n'est pas le problème ici, et nous sommes bien d'accord: nos ergoteurs de présidents et leurs généraux de pacotille sont en train d?être piteusement mis à nu aux yeux de l?Histoire!....

6.
Moussa - 26/01/2013 à 00h:01

Si vous ne fetes pas vite ils vont detruire tous les ponts strategiques et on verra comme est ce que vous allez faire la guerre. Cette mission est entrain de prendre trop de temps alors que depuis debut Avril 2012 la CEDEAO annoncait d'envoyer des troupes..

7.
mbaye2 - 25/01/2013 à 18h:01

Pendant que la troisième armée du monde s'efforce et peine contre les islamistes, les officiers de la CDAO boivent le thé et bla bla bla. Avec quoi ils comptaient chasser les islamistes, du vent des paroles et surtout pas de matériel ni de soldats, pauvre Afrique !!!!.

Mali

Moussa Mara : 'Il n'y aura pas de prime à l'impunité' au Mali

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Quelques semaines avant le début du hajj, l'Afrique de l'Ouest est parée pour ce grand pélerinage.[...]

Mali : grand nettoyage à Bamako

Pour revenir dans les bonnes grâces du FMI après plusieurs impairs difficilement justifiables, le Mali met les bouchées doubles pour sanctionner les fonctionnaires indélicats.[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers