Mathieu Guidère : "Sans l'intervention française, l'État malien tombait"

15/01/2013 à 12:35 Par Jeune Afrique

Intervention française contre les islamistes au Mali, opération commando en Somalie, islamisme au Maghreb, leçons du Printemps arabe... Mathieu Guidère, professeur d’islamologie à l’Université de Toulouse-II et ancien professeur à l’école militaire de Saint-Cyr, éclaire les positions des différents groupes islamistes extrêmistes en Afrique, du Sahel au Maghreb.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

12 réaction(s)

1.
JeromeB - 20/01/2013 à 14h:01

Remarque sur ce personnage. Il a affirmé que les armées africaines n'avaient pas les hommes compétents pour lutter contre les islamistes. Il fait partie de ces experts auto -proclamés (nombreux sur BFM TV et ITélé) qui confondent injures racistes et analyses politiques. Quand les maliens ont été mourir en France par milliers au 20e siècle, personne n'a insulté les français. Ral le bol..

2.
kololo - 18/01/2013 à 12h:01

mais bien sur nous le savions tous que sent la france le mali serais engloutis par les fous de je ne sait quoi. l'incapacité des africain est notoire, et bientôt nous entendrons des sonogo ou autre a niveau national glorifier la capacité de l'état malien et de ces institutions a avoir sauvé le pays !!!! en afrique le ridicule ne tue pas !! damn .

3.
maisha - 17/01/2013 à 11h:01

Et avec l'intervention française, le Mali sera sauvé? La sagesse commande que l'on attende de voir avant de se congratuler? .

4.
algerlablanche - 16/01/2013 à 20h:01

la France veut renouveler son pacte de corruption avec l'Afrique.M.khider oubli de préciser que Paris a commencé par aider à renverser ATT,pour comprendre cette nouvelle guerre coloniale,regardez la carte des champs pétroliers et gaziers que recèle cette zone.Et surtout cherchez du côté des relations FranceAlgerie..

5.
KERO - 16/01/2013 à 19h:01

Recherchons les vrais maux et trouvons des solutions durables., et non les solutions Sarkosiste ou bushiste..

6.
KERO - 16/01/2013 à 19h:01

Pourquoi ne prenons pas un peu de recul pour chercher a comprendre ce qui se passe dans la tete de ceux qui se retire et devienne des djihadjistes? Tant qu'on ne cherchera pas a le savoir on ne pourra pas endiguer le phénomene, vous les tuerai maintenant comme vous l,aviez fait en lybie, Irak, Afghanistan, et en somali et le cycle va recommencer avec d'autres qui se feront recruter. .

7.
al - 16/01/2013 à 17h:01

Les terrorists se sont implantes maintenant en afrique Ils ont consolide leur force et leur mouvement avec une ambition destabiliser  les etats de l'afrique subsaharienne..

8.
bakira - 16/01/2013 à 09h:01

Le soldat sanogo qui clamait sur tou les toits que le Mali n'avait pas besoin d'intervention militaire internationale doit se rendre à l'évidence qu'il est un piètre soldat. N eut été l'intervention Française le Mali ds dans toute sa superficie serait au mains des islamistes. .

9.
labachezno - 16/01/2013 à 02h:01

un malien qui ne veut pas defendre sa patrie et appelle des etrangers pour le defondre contre des bondits qui n`on ni chars ni avions ou helicopteres ce malien et un lache et un traitre comme ce gouvernement fontoche mis par la france apres le coup detat ..

10.
PEPSI - 15/01/2013 à 19h:01

Décidément l'Afrique en général et les maliens en particulier ne cesseront jamais de nous étonner. Les mêmes qui aujourd'hui chantent les louanges de la France pour son intervention sont les mêmes qui au départ ne voulaient pas d'une force étrangère dans la reconquête du nord du Mali. Triste réalité....

Mali

Moussa Mara : 'Il n'y aura pas de prime à l'impunité' au Mali

Moussa Mara : "Il n'y aura pas de prime à l'impunité" au Mali

Les priorités du Premier ministre malien, Moussa Mara ? La réforme territoriale, la reprise de l'aide du FMI et les négociations avec les groupes armés. Un domaine où il joue la carte de [...]

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque[...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes [...]

Mali : grand nettoyage à Bamako

Pour revenir dans les bonnes grâces du FMI après plusieurs impairs difficilement justifiables, le Mali met les bouchées doubles pour sanctionner les fonctionnaires indélicats.[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers