La Tunisie s'enfonce dans le marasme

13/12/2012 à 17:23 Par Jeune Afrique

Affrontements politiques, économie anémique, réformes au point mort... Deux ans après la révolution, la Tunisie n'est toujours pas stabilisée. Et pâtit de l'intolérance et de l'incompétence d'une frange du parti Ennahdha.

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

6 réaction(s)

1.
kero - 13/12/2012 à 21h:12

On observe une recrudessence de la violence d'un coté par une population imature emportée par le fanatismereligieux et l'intolérance et de l'autre une nouvelle équipe gouvernementale en quete de repere qui veut installer un gouvernement autocratique. .

2.
kero - 13/12/2012 à 20h:12

est ce que la Revolution Arabe aussi médiatisé par les occidentaux a été une bonne chose pour les pays arabes? A voir ce qui se passe, Je dirai non parceque l'Egypte, la tunisie et la lybie ne sont pas actuellement enviable .

3.
lecteur tunisien - 13/12/2012 à 19h:12

mettre tout sur le dos d'un parti politique est une vision restreinte. c'est toute l'état tunisien peuple et gouvernement qui ont les clés de la transition. 2 Ce piège du mot islamiste, il faut en finir aussi. toutes les partis politiques tunisiens sont musulmanes et se respectent les valeurs islamiques. Islamiste c'est importé et ce n'est pas de chez nous.

4.
MANTEK - 13/12/2012 à 18h:12

Pauvre Afrique! Quand on chasse un demon,on le remplace par Belzebul,son grand frere.La Tunisie,l'Egypte...en font maintenant la malheuse experience. Finalement que faire dans notre continent?.

5.
blaket - 13/12/2012 à 18h:12

Il fallait s'y attendtre.Ben Ali était un dictateur certes mais jamais l'anarchie ne mene à la démocratie. les occidentaux devaient le savoir et le schéma actuel qu'ils veulent imposer à la syrie sera catastrophique.

6.
najibenhamida - 13/12/2012 à 18h:12

Une analyse de la situation politique , fine , comme je l'aime, par contre vous auriez pu insister sur le manque d'expérience du gouvernement , qui fait figure de débutant aventurier, , on s'improvise pas économiste uniquement par la voie de Dieu, mais aprés de longues études scientifiques et des dizaines d'année de pratique de haut niveau. .

Tunisie

Tunisie : ces clubs où les VIP se retrouvent (EB OK VEN 29)

Révolution oblige, l'ostentation n'est plus de mise en Tunisie. On ne se cache pas, certes, mais mieux vaut tout de même se faire discret en ne s'exhibant que dans certaines occasions. Reste qu'un brin de friv[...]

Tunisie : Ennahdha lorgne les portefeuilles sociétaux

Ennahdha ambitionne d'influencer la société tunisienne en profondeur. Son premier objectif pour y parvenir : s'emparer des portefeuilles dits "sociétaux".[...]

Tunisie : quand l'Histoire tombe en ruine

Négligé ou pillé sous Ben Ali, le patrimoine archéologique pâtit aujourd'hui d'une gestion défaillante imputable à une absence de coordination et à un manque de[...]

Tunisie : pourquoi l’armée n’y arrive pas

Dans une enquête exclusive à paraître dans son numéro 2798, Jeune Afrique explique pourquoi l'armée tunisienne n'arrive pas à reprendre le contrôle du Mont Chaâmbi, foyer de[...]

Tunisie : 74 migrants venus de Libye recueillis par des pêcheurs

Des pêcheurs tunisiens ont recueilli jeudi soixante-quatorze migrants qui tentaient de gagner l'Italie depuis la Libye. Ils avaient erré cinq jours en mer.[...]

Diaporama : "Djerbahood", le street art s'invite en Tunisie

Cet été, des graffeurs du monde entier ont investi les ruelles d'Erriadh, une petite bourgade de l'île de Djerba, pour réaliser une expérience inédite de street art en Tunisie. Armés[...]

Tunisie : frictions entre la Défense et la présidence pour la succession du général Hamdi

La question de la succession du chef d'état-major de l'armée de terre, le général Mohamed Salah Hamdi, remplacé le 12 août par Ismaïl Fathalli, a opposé le président[...]

Douze chefs d'État africains avec Hollande aux cérémonies du débarquement en Provence

François Hollande accueille ce vendredi 13 chefs d'État, dont douze africains, à bord du Charles-de-Gaulle pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Provence avec en point[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

Salma Hamza, architecte tunisienne : "La modernité peut très bien respecter le traditionnel"

L'architecte tunisienne Salma Hamza milite pour la réhabilitation des matériaux traditionnels. Et la restauration du patrimoine de son pays. Interview.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex