Maroc : quand Chabat rencontre Mezouar

22/11/2012 à 12:21 Par Jeune Afrique

Président du Rassemblement national des indépendants (RNI), troisième force politique du pays, l'opposant Salaheddine Mezouar a reçu, le 13 novembre au siège de son parti, à Rabat, Hamid Chabat, le nouveau secrétaire général de l'Istiqlal, membre de la coalition au pouvoir aux côtés des islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD).

Tous droits de reproduction et de représentation Revenir à l'article

Réagir à cet article

5 réaction(s)

1.
abd - 25/11/2012 à 18h:11

je voudrais que l'opinion public sache que Mr MEZOUAR élu parlementaire de la ville de meknes est absent de la ville ,pendant qu'il doit disposer d'un bureau pour recevoir les doléances des lecteurs et les aider à regler leur problemes ..

2.
abd - 25/11/2012 à 18h:11

Mr chabat=super man ? quand s'occupe t-il ?d'une ville aussi pestigieuse de l'UGTM et de sa classe laborieuse du parti le plus ancestral du pays de son mandat (amana)de parlementaires,les MAROCAINS voudraient savoir son bilan par responsabilité puisque c'est le resultat qui compte et pas la démagogie ..

3.
abd - 24/11/2012 à 22h:11

MR MEZOUAR ,les MEKNASSIS qui vous ont élus n'ont plus de vos nouvelles ,normalement vous devez vous rapprochez avec ceux qui vous ont fait confiance ,MAIS votre reputation nous a déçu ,laissez donc travailler le PJD ils sont sérieux..

4.
Krimous-Oujdi - 23/11/2012 à 18h:11

J'en suis certain que le peuple ne vous donnera plus l?occasion de revenir à la gestion politique du pays. Et si par malheur vous êtes de retour encore une fois sur la seine politique, cela veut dire que c'est le peuple qui est mal honnête et c'est ce qu'il mérite. A bon entendeur. .

5.
Krimous-Oujdi - 23/11/2012 à 18h:11

M. Mezouare effectivement vous avez une histoire commune avec l?Istiqlal. Depuis belle lurette que vous partagiez les biens du pays entre vous et vos proches. Quelle dignité ? A votre place je me cache pour de bon et je n?oserais jamais exprimer le moindre mot. Il est temps de foutre la paix au nouveau gouvernement sous l?égide du PJD. .

Maroc

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Jeune patronne d'Oriental Wedding, cette créatrice propose ses caftans aux Franco-Maghrébines à la recherche de robes de mariage traditionnelles... et modernes.[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New-York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New-York.[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir[...]

Maroc : Jamal Benomar... militant un jour, militant toujours

Des rangs de l'extrême gauche marocaine au monde feutré de l'ONU en passant par Amnesty, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon au Yémen n'a jamais transigé avec ses convictions.[...]

"Bodybuilder" : surprenant Roschdy Zem !

Jamais là où on l'attend, avec "Bodybuilder", l'acteur réalise un troisième film attachant. Et aborde avec originalité l'univers du culturisme et les relations père-fils.[...]

Maroc : Bouchta Charef lâché par son épouse

L'épouse de Bouchta Charef, célèbre jihadiste marocain détenu à Tétouan, a livré un témoignage remettant en cause les accusations de mauvais traitements portées par[...]

Vilains barbus et belles barbantes

Au cliché des arabes jihadistes, les belles orientales opposent des concours de Miss toujours plus nombreux. Avec plus ou moins de pertinence…[...]

Maroc : Farid Belkahia, dernier trait de pinceau

Le doyen de l'art moderne marocain, Farid Belkahia, est décédé jeudi 25 septembre à l'âge de 80 ans. Hommage à l'artiste, au voyageur, au sculpteur et au militant...[...]

Maroc - Espagne : neuf jihadistes liés à l'État islamique arrêtés

Une cellule liée aux jihadistes de l'État Islamique, basée dans l'enclave espagnole au Maroc de Melilla et la ville voisine marocaine de Nador, a été démantelée, a annoncé[...]

Maroc : Hassan Bouhemou quitte le holding royal SNI

Après 13 années à la tête de la SNI, Hassan Bouhemou quitte le groupe pour se consacrer à ses affaires personnelles. Une décision qui sera entérinée lors du prochain conseil[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers